Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mercredi 26 juillet 2017

Michel BERGER - Serge Perathoner


En dehors des concerts et nombreux shows que proposaient cette année les Francofolies de la Rochelle, les amateurs de musique  ont pu découvrir, à l’occasion des 25 ans de la mort de Michel Berger, un documentaire consacré à sa vie « Évidemment » réalisé par  Samantha Campredon, Gilles Verlant et Jérôme Bréhier. A l’issue de la projection, Live Arena a rencontré Serge Perathoner, musicien de studio et arrangeur du chanteur jusqu’à son décès en 1992.
Live Arena : Comment avez-vous rencontré Michel Berger ?
Serge : Michel voulait depuis le début de sa carrière une équipe de musicien solide, comme avec Jannick Top, son bassiste, Claude Salmieri, son batteur. Il cherchait un synthé à l’époque de « Débranche » en 1983. J’étais à fond dans les synthés justement, je l’ai rencontré, et je suis resté avec lui jusqu’au bout. Il me faisait confiance, on travaillait ensemble. Michel avait vraiment besoin d’aboutir ses chansons, de les finaliser. Il cherchait toujours le talent de ses musiciens, donc en studio, quand on bossait avec lui, il verrouillait tout, il était hyper concentré. Et dès qu’on voyait que LE petit sourire qui se décrochait, on savait que c’était bon.
L.A. : Qu’attendait-il de vous ?
Serge : Qu’on donne le meilleur de nous-même. Qu’on apporte notre talent à sa chanson. Si bien que quand il y a eu Starmania en 1988, avec Jannick Top, il nous en a donné les clés. C’était les prémices de l’informatique, moi je bidouillais : je copiais, collais, transposais. On a fait Starmania en deux mois.
L.A. : Michel Berger a-t-il un héritier dans l’univers de la chanson française actuelle?
Serge : À l’époque, il sentait en Jean-Jacques Goldman un grand créateur, musicien, interprète. Il sentait en lui la force ! Après, il n’y a pas vraiment d’héritier non, même si on pense à Calogero qui lui a rendu hommage avec son dernier titre « Je joue de la musique ». D’ailleurs Berger produisait son 1ergroupe Les Charts.
L.A. : Qu’en est-il de la suite des titres de Michel Berger, France Gall est très protectrice.
Serge : Elle a produit récemment la comédie musicale « Résiste ». Elle a fait revivre Michel, elle l’avait en tête depuis des années. C’était son but depuis très longtemps. C’est fait, elle ne refera plus rien à présent. En revanche elle a donné son accord à Luc Plamondon pour remonter Starmania. Avis aux interprètes …
(Propos recueillis par Julia Bouchet)
https://live-arena.com/serge-perathoner-aux-francofolies-me-faisait-confiance/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...