Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mardi 12 avril 2016

Dominique WALTER chante GAINSBOURG 1966-1969


Dominique Walter a fait partie, un temps, de l'écurie des Disques Flèche de Claude François. Il est l'un des premiers jeunes interprètes masculins de Serge Gainsbourg. Il l'a connu alors qu'il était adolescent à la fin des années 1950, quand Serge Gainsbourg accompagnait Michèle Arnaud lors de ses tours de chant au cabaret Milord l'Arsouille à Paris. Serge Gainsbourg lui a notamment écrit 7 chansons à partir de 1966 et, certaines d'entre elles, mal perçues, voire incomprises par le public, lui ont conféré une image de garçon peu sympathique et misogyne, ce qui a rapidement érodé sa carrière de chanteur et l'a contraint à se reconvertir dans les métiers de l'industrie3 : Qui lira ces mots (1966), Les Petits Boudins4,5 (1967), Johnsine et Kossygone6 (1967), Je suis capable de n'importe quoi (1967), La plus jolie fille du monde n'arrive pas à la cheville d'un cul-de-jatte (1968), Plus dur sera le chut (1968), La vie est une belle tartine (1969)7.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...