Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 4 mars 2016

Serge Gainsbourg INTERVIEW - parue dans Le Monde de la Musique 1986

Voici un extrait d’une interview de Serge Gainsbourg parue dans Le Monde de la Musique n° 94 (1986) :
Quels sont vos goûts en matière de musique classique?

-”Je n’y verrai aucun éclectisme, simplement une trajectoire initiatique. Je commencerai, en rejetant tout ce que je ne sens pas, par Scarlatti que j’adore, Vivaldi, Haydn, Haendel, Chopin. Chopin le mal aimé, dirais-je. L’interprète le plus remarquable de Chopin a été et sera toujours pour moi Alfred Cortot. Je suis allé le voir avec mon père juste après la guerre au théâtre des Champs-Élysées. Il n’a pas pu jouer parce que, durant la guerre, il s’était produit devant des officiers allemands. Je le vois comme si c’était aujourd’hui, j’étais gamin, treize, quatorze ans. Il était assez âgé, il est arrivé par le côté gauche de la scène, enfin, droite caméra, il s’est dirigé vers le piano, puis il y a eu une cabale. Il a été hué. Il n’a pas pu jouer. Il est reparti. Je n’ai pas compris à l’époque j’étais gamin - qu’il était collabo. Enfin, collabo… Je ne sais pas. Si on se déplace pour aller à un concert, je pense qu’il y a un no man’s land de la politique, des idées de gauche et de droite. Alfred Cortot, que je sache, n’a jamais tué personne de ses dix doigts. C’est un génie qui a compris le phrasé, l’écriture de Chopin.
« Je passe ensuite à Rachmaninov, Brahms, puis Debussy, enfin Ravel. Encore que je m’éloigne de Ravel actuellement. Sauf la Pavane pour une infante défunte. J’ai perdu ma mère, mais pour elle, ici, je mettais le disque. Pendant une quinzaine de jours, en sa mémoire, j’ai mis la Pavane pour une infante défunte. L’infante défunte, c’est une petite princesse espagnole, c’est ainsi que je l’ai pris intellectuellement et j’ai transféré ça sur ma maman. Donc, mon père avait arrêté son trajet initiatique sur Debussy et Ravel. Moi, je suis allé beaucoup plus loin, je suis passé à Stravinsky, Schoenberg et Berg, le plus grand sur le plan orchestral étant Stravinsky. Attention, attention J’en oublie un, monstrueusement ! C’est Bartok, j’adore Bela Bartok. Musiques pour cordes, percussion et célesta. Et dans le domaine lyrique, j’ai commencé à avoir une fixation esthétique avec Pelléas. C’était une révolution dans l’écriture de l’opéra. Mais je n’ai rien trouvé de plus beau à ce jour que Lulu. C’est étrange que j’aie appelé mon petit garçon Lulu et que je m’appelle Lulu, enfin Lucien. Voilà mon trajet. Qui n’est pas dégueulasse.

- Comment considérez-vous l’utilisation que vous faites de certains thèmes classiques Brahms, Chopin - dans vos chansons ? Comme un hommage, une simple citation ou encore une provocation ?
- On pourrait aller jusqu’à la profanation (rires). Hugo disait : « Il est interdit de déposer de la musique le long de mes vers. » Brahms n’aurait pas aimé que je dépose des paroles le long de sa musique. Mais je ne fais qu’emprunter. Mes essais - qui ne sont que des essais - s’effaceront d’eux-mêmes et Brahms sera restitué. Je l’ai à peine effleuré. Ce n’est pas dégueulasse mais ce n’est pas… Enfin, c’est comme ça.
- Et comment se passe alors le travail d’arrangement ? En studio ? Ou bien avez-vous, à la simple écoute de Chopin, déjà des idées ?

- J’ai des a priori. La base pour moi de mon travail, c’est mon Steinway, -la vérité à l’état pur. C’est avec lui que je retrouve la mélodie dans sa structure rythmique interne, les harmonies. Il fut un temps où je composais à la guitare sèche. Mais la guitare m’imposait des harmonies, d’après la position des doigts, trop rigoureuses. Au piano, il peut y avoir des renversements, des accidents, des références classiques inconscientes. Références aussi à Gershwin et Cole Porter que j’ai connus lorsque j’étais très jeune.” 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...