Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mercredi 3 juin 2015

Lucy O’Donnell, celle qui a inspiré la chanson des BEATLES Lucy in the sky with diamonds



Selon le récit de John Lennon, son fils Julian, alors âgé de quatre ans, revient de la maternelle début 1967 avec un dessin, qui, dit-il, représente une de ses camarades nommée Lucy O’Donnell. 
En montrant ce dessin à son père, Julian décrit son œuvre comme montrant « Lucy dans le ciel avec des diamants » (« Lucy in the sky with diamonds »).



Plus tard, Julian Lennon raconte : « Je ne sais pas pourquoi je l’avais appelé comme ça ou pourquoi il s’est distingué de mes autres dessins. J’avais clairement de l’affection pour Lucy à cet âge. J’avais l’habitude de montrer à mon père tout ce que je fabriquais ou peignais à l’école, et c’est ce dessin-là qui a fait germer l’idée de cette chanson »1. Lucy O'Donnell est décédée à 46 ans, le 22 septembre 2009
.  
 Alors que Lennon et les autres Beatles ont toujours été francs à propos de leur usage des substances psychotropes, ils ont également nié que Lucy in the Sky with Diamonds avait quelque chose à voir avec le LSD. Toutefois, dans une interview en 2004, Paul McCartney parle ouvertement de cette époque, révélant que des chansons telles que Day Tripper ou Got to Get You into My Life évoquent clairement le LSD et la marijuana. Interrogé à propos de la chanson, 



Paul rappelle que son titre vient d’un dessin de Julian, mais ajoute cependant, trois décennies plus tard, qu’« il est assez évident que cette chanson a été inspirée par le LSD Cette chanson a donné son nom à l’australopithèque Lucy, dont le squelette fut découvert en Éthiopie, dans le triangle Afar, le 24 novembre 1974, par un groupe de chercheurs de différentes nationalités dont Donald Johanson, Tom Gray et Maurice Taïeb. Yves Coppens, lui aussi membre de l’expédition, rapporta dans plusieurs de ses ouvrages que ses collègues écoutaient différentes cassettes, dont une avec ce titre des Beatles
.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...