Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 29 août 2014

GAROU EN CONCERT A POITIERS (les photos)



Hier soir, GAROU a fait son show pendant plus d'1H30, concert Blues Rock avec quelques ballades, beaucoup de reprises dont un medley special ELVIS PRESLEY et forcément ses tubes, le public était ravi,



Après Mickey 3d il y a 3 ans, Christophe Willem et Nolwenn Leroy l'an dernier, la ville de POITIERS a encore une fois réussi son pari en offrant aux Poitevins une soirée inoubliable.

+ de photos sur la page facebook du mur du son, inscrivez vous, cliquez sur j'aime la page !!
https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound






+ de photos sur la page facebook du mur du son, inscrivez vous, cliquez sur j'aime la page !!
https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound



+ de photos sur la page facebook du mur du son, inscrivez vous, cliquez sur j'aime la page !!
https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound


+ de photos sur la page facebook du mur du son, inscrivez vous, cliquez sur j'aime la page !!
https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound


+ de photos sur la page facebook du mur du son, inscrivez vous, cliquez sur j'aime la page !!
https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound



https://fr-fr.facebook.com/lemurdusound


en bonus 3 photos de JAC ADDY



copyright JAC ADDY_ pour les trois photos ci dessus

jeudi 28 août 2014

GAROU EN CONCERT GRATUIT ce soir à POITIERS informations pratiques

Concert de Garou, informations pratiques :

- La navette Vit'en ville reliera les parcobus Demi-Lune et Parc Expo au centre-ville, de 19h à 20h30, puis de 23h à 1h (un départ toutes les 15 minutes)

- Les parkings publics en centre-ville de Poitiers seront gratuits le 28 août à partir de 19h

"La Ville de POITIERS a consacré cette année un budget global de 163.000€ (comme en 2013) pour les différentes animations de « Poitiers Éclats d'été ». Le cachet de Garou est de l'ordre d'un tiers de cette somme. Gratuit pour le public, le concert de ce soir coûte finalement plus de 50.000€… aux contribuables Poitevins"


MISE A JOUR 29 AOÛT 2014

lien vers les photos du concert

http://2more-o.blogspot.fr/2014/08/garou-en-concert-poitiers-les-photos.html

mercredi 27 août 2014

TROIS FILMS AVEC JON BON JOVI

THE LEADING MAN
Robin Grange, un acteur américain, se rend à Londres pour figurer dans une nouvelle pièce. L'auteur de la pièce, Felix Webb, a une liaison avec l'actrice principale. Sa femme Eleonor soupçonne que son mari la trompe.
THE LEADING MAN

ROW your BOAT


VAMPIRES 2
.  

mardi 26 août 2014

La fleur au fusil : 14-18 en chansons de Bertrand DICALE


Bertrand Dicale vous plonge dans l’esprit et le quotidien des soldats français pendant la Première Guerre mondiale. Leurs chants, enregistrés pour la première fois par la Maîtrise et le Choeur de Radio France, témoignent du patriotisme, de l’héroïsme, mais aussi du découragement et de la colère des soldats ou des civils.
Des chants tantôt tragiques, tantôt drôles, qui permettaient aux Français d’exprimer leurs émotions, leurs espoirs et leurs désespoirs entre 1914 et 1918, puis ont été oubliés... jusqu'à cet été sur France Info. 

http://www.franceinfo.fr/emission/la-fleur-au-fusil-14-18-en-chansons

CARNET DE CHANTS 14-18 de Bertrand DICALE

une série en 40 épisodes, écrite par Bertrand Dicale, racontée par Frédérick Gersal et produite et réalisée par Stéphane Deschamps - Atelier de Création France Bleu Grand Est.
Pendant les 4 années de la Grande Guerre, les Français ont chanté. Des milliers de chansons ont été écrites. Puis, le 11 novembre 1918, les partitions sont tombées dans l’oubli. 40 d’entre elles ont été exhumées et enregistrées par la Maitrise et le Chœur de Radio France dans un chantier de restitution et de re-création unique.

lien vers le podcast

LE TOP DES TUBES de MARC TOESCA sur FRANCE BLEU

" à partir de la fin août, intitulée « le Top des tubes ». Elle sera consacrée à « l'histoire du Top 50, des hit-parades, des charts dans le monde entier » et comparera ce qu'écoutaient les Français, les Italiens ou les Américains lors des grandes années de ces classements musicaux, comme nous l'a confié l'animateur."

lien ici

LES ROLLING BIDOCHONS CREPERIE vs RAP ME de NIRVANA

RENTREE 2014 les radios s'affichent








lundi 25 août 2014

Quelques chose de Michel BERGER, le livre d' Yves BIGOT



REtour sur l'article de Pierre De Boishue daté du 10 mai 2012 visible sur http://www.lefigaro.fr 



De Michel Berger, le public garde l'image d'un musicien infiniment doué et d'un homme attachant. À quelques mois des vingt ans de la mort de l'artiste, le 2 août 1992, Yves Bigot publie une biographie passionnante dans laquelle il retrace une existence moins lisse qu'on ne l'imagine. «Je voulais monter l'aspect protéiforme de sa carrière, explique le journaliste. Il était auteur-compositeur, interprète, producteur, Pygmalion, rêvait des États-Unis… Impossible de le réduire à La Groupie du pianiste! Il n'en existe pas d'autres comme lui, à l'exception de Serge Gainsbourg, avec qui il partage des points communs. Et, derrière le succès, il y a cette vie tourmentée et ce destin tragique.»




Critique musical, l'actuel directeur des programmes de RTL connaît bien son «sujet». Il a aussi recueilli des témoignages intéressants. Ancien PDG de Warner France, Bernard de Bosson se rappelle notamment avoir rendu visite à France Gall, quinze jours après le cruel accident survenu sur un court de tennis de Ramatuelle. «Elle m'a dit: “Dis donc, tu as vu ce qu'il avait, ton copain?”» Et la chanteuse de lui montrer des lettres de recommandation du père de Michel, le Pr Hamburger, destinées à de grands ­cardiologues: «Cher confrère, mon fils Michel présente telle pathologie etc.»
Michel Berger n'en avait cure. «Il n'avait pas le temps, souligne Bernard de Bosson. Toute sa vie, il a attendu la mort.» Une analyse qui explique la complexité d'une personnalité entière, d'un homme exigeant, dévoué à son art et épris de ses égéries. Véronique Sanson fut la première. Ils partagent vite une complicité de tous les instants. Puis… la jeune femme le quitte pour le chanteur américain Stephen Stills. «J'ai quitté ­Michel en lui disant que j'allais acheter des cigarettes, racontait-elle à Didier Varrod dans la collection «Empreintes» (France 5). C'était comme si je lui avais planté un poignard dans le cœur.»
Effondré, Michel Berger lui écrira ­Seras-tu là? Un message auquel Sanson répondra par Je serai là… Dans sa biographie, Yves Bigot ne fait pas l'impasse sur les conflits qui ont opposé les deux femmes de la vie de Berger. «Quand elle dit aujourd'hui que Michel lui a adresséSeras-tu làet qu'elle lui aurait répondu avec son propre titre Je serai là,alors que lui et moi commencions à vivre ensemble, elle laisse penser que Michel était quelqu'un de malsain et que notre relation était un amour de substitution», répliquait France Gall.
Chez Berger, l'art était partie intégrante de sa vie privée. Yves Bigot écrit: «Écoute la musique, quelle consolation fantastique: tout est dit dès ce premier succès personnel, en septembre 73. Aucun auteur au monde n'invoquera pareillement, aussi régulièrement, systématiquement, incantatoirement, sa propre activité, création, pour la célébrer, la convoquer, lui conférer des pouvoirs magiques, ­cathartiques, curatifs, analgésiques, rédempteurs, divins.» Toujours lutter contre ses angoisses. Le revers de la médaille des perfectionnistes.



Ce trait de caractère l'animera durant toute sa carrière. Ses vrais débuts? Il les réalise à l'âge de 15 ans. Il devient alors «le chouchou de la semaine» de Salut les copains. Après ses premiers lauriers, il décide pourtant d'abandonner la musique pour se consacrer à la philosophie. Pas longtemps, heureusement. On connaît la suite: Cézanne peint,Quelque chose de Tennessee écrit pour Johnny Hallyday, Quelques mots d'amour, La Groupie du pianiste, Il jouait du piano debout, Message personnel chanté par Françoise Hardy… et tant d'autres succès devenus des classiques.
À contre-courant des modes, il a aussi dépoussiéré l'univers de la comédie musicale avec Starmania, qui, recèle aussi quelques pépites: Le monde est stone, Le Blues du businessman, Ziggy. Fidèle à ses habitudes, il s'est consacré avec passion à ce travail réalisé avec le parolier Luc Plamondon. Dans son livre, Yves ­Bigot dévoile le climat des sessions d'enregistrement effectuées dans une villa du cap d'Antibes: «Impatient, hyperactif, il va jusqu'à enfermer Luc pour s'assurer qu'il ne passe pas son temps à visiter la ­région ou les musées…»
Comment le cœur de Michel Berger, peu connu pour ses excès, a-t-il pu lâcher? interroge Yves Bigot à la fin de ce bel hommage. «Il est mort de stress», juge Bernard de Bosson. Et d'énumérer ses rapports conflictuels avec France Gall lors de l'enregistrement de leur dernier disque, la maladie de sa fille Pauline ou la mort de son frère. Trop de coups durs pour une âme tendre d'écorché souriant…
Quelque chose en nous de Michel Berger, d'Yves Bigot, Éditions Don Quichotte






http://www.lefigaro.fr/musique/2012/05/10/03006-20120510ARTFIG00758-michel-berger-au-bonheurde-la-musique.php

Yves Bigot dans son livre, « on ne va pas se faire de cinoche, au moment du dernier album « Double Jeu », sorti en 1992, j’ai tout entendu et son contraire. Michel et France étaient en séparation de fait. Mais moi, je vis dans le déni total de ça, c’est cela que je me suis imposé. Ils trompaient l’ennemi génialement, notamment lors d’un showcase (concert privé) au New Morning. Michel était épuisé par ce disque, France le critiquait beaucoup, lui faisait tout changer tout le temps. Elle lui a fait refaire toutes le chansons, ils ont tout jeté. France n’aimait pas ce que Michel faisait à ce momentlà, il était très anxieux et l’enregistrement de « Double Jeu » a été dramatique… » Ce que confirme Serge Pérathoner, joueur de claviers dans l’équipe de musiciens de Berger : « Il voulait absolument que France rechante, mais elle n’était pas d’accord. Le seul moyen qu’il ait trouvé, c’est un disque en duo, à condition que France participe aux textes et à la réalisation. Comme c’était sa femme, Michel a accepté mais il en a vraiment bavé, elle lui a compliqué les choses, pour ne pas dire plus… » Dans une interview à l’hebdomadaire « Elle », le 12 juin 1992, jour de la sortie de « Double Jeu », France Gall avoue sa crise de la quarantaine, ses angoisses et sous entend les dissensions au sein de son couple : « On est toujours si près de se perdre. Michel n’a pas encore totalement accepté que je sois différente de la femme qu’il a connue. D’autant que lui m’apporte moins l’image d’une pérennité 

vendredi 1 août 2014

LE MUR DU SON : AOUT 2014_ hommage à Michel BERGER


Le blog rend hommage à Michel Berger
pour accéder à tous les articles concernant Michel BERGER



MICHEL BERGER mon Zenith a moi chez MICHEL DENISOT


Jean Brousse parle de son ami MICHEL BERGER

Le 2 août 1992, le chanteur/compositeur/producteur Michel Berger succombait à une crise cardiaque à l’âge de 44 ans. Son ami Jean Brousse, originaire du Lonzac (Corrèze) se souvient de lui et des premières chansons qu’il lui a écrites.
Interview piochée sur  http://www.lamontagne.fr

Comment avez-vous rencontré Michel Berger ? 

On s’est connu en sixième au lycée Carnot, à côté du Parc Monceau, à Paris vers 1957. On était assis par hasard l’un à côté de l’autre. On est devenu amis. Il était comme moi, c'est-à-dire un élève normal, issu d’une famille assez bourgeoise. On allait au lycée avec une cravate. 

Faisait-il déjà de la musique à l’époque ? 

Oui, il baignait dedans. Sa maman était concertiste. Il faisait du piano avec sa grand-mère, il jouait aussi de la clarinette. 

Comment en êtes-vous venu à écrire des chansons pour lui ? 

On partageait un goût pour la littérature. En cinquième, on avait un prof formidable qui nous a appris à écrire avec précision. Assez rapidement, je lui ai écrit des petits bouts textes, notamment sur la vie d’adolescent. La chanson La Camomille, par exemple, annonçait déjà un fond de révolte contre les habitudes bourgeoises de l’époque. C’était le début des yéyés et c’était un peu avant Mai 68.

Ce qui vous a menés jusqu'à la première audition...

On avait environ 15 ans. Pathé Marconi faisait des auditions systématiques pour trouver des artistes. On avait repéré une petite annonce. Michel leur a plu tout de suite. Ils lui ont fait rapidement enregistrer un disque de deux titres. Puis d’autres. Il y a eu deux, trois titres qui sont devenus chouchous, souvent matraqués à l’émission Salut les copains sur Europe 1. C’était assez rigolo. 

Combien de vos textes a-t-il enregistrés ? 

Une vingtaine mais je lui en avais écrit plus. Ensuite, il a eu envie d’écrire ses propres textes. Et puis très rapidement, il est devenu directeur artistique chez Pathé Marconi. 

Michel Berger a mis du temps à percer comme chanteur.

 Il a d’abord produit des artistes. Faire de la scène, ce n’était pas une habitude naturelle pour lui. Il n’était pas un garçon extraverti. On vivait dans un monde réservé, discret. On était du genre bien élevés. La musique était son mode d’expression, c’est comme ça qu’il racontait ses émotions. 

La célébrité l’a-t-elle changé ? 

La célébrité ne l’a absolument pas changé. Il est profondément resté le même, avec sa réserve et sa révolte contre l’injustice, les malheurs du monde.On ne s’est jamais perdu de vue, on se voyait pour des diners, on discutait de ses projets. Et puis j’avais des nouvelles de lui, même sans l’appeler grâce à la télévision. 

Le 2 août 1992, il est terrassé par une crise cardiaque après une partie de tennis, à l’âge de 44 ans. Comment avez-vous appris sa mort ? 

J’étais alors en Corrèze, je remontais en voiture sur Paris. J’ai appris sa mort à la radio, dans la bagnole. C’était un coup de massue, ça a été assez terrible. Je l’avais vu deux jours avant, il était content de partir en vacances [à Ramatuelle, ndr], il venait de produire l’album Double jeu avec France Gall. C’était assez fatigant, il avait envie de prendre des vacances.

 Quelle orientation aurait pris sa carrière, s’il n’avait pas été victime d’une crise cardiaque ? 

C’est impossible à dire. En 1992, il se demandait s’il n’avait pas fait le tour de la musique comme mode d’expression. Il était assez tenté par le cinéma, la réalisation. 

Quelle image gardez-vous de lui ?

 Je garde plusieurs images : le lycée, la première audition, le premier succès. La douleur d’avoir perdu Daniel Balavoine, son double, en moins introverti, en 1986 pour qui il a écrit cette magnifique chanson, Evidemment. Ce que je retiens aussi, c’est son extrême bonheur de la vie de famille, avec ses enfants.

Propos recueillis par Thibaut SOLANO

Jean Brousse est éditeur, président de Tendances Institut et administrateur du journal La Montagne.

source infos

http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/2012/08/02/20-ans-apres-la-mort-de-michel-berger-les-souvenirs-de-jean-brousse-son-ami-correzien_1235276.html

TOUT POUR LA MUSIQUE_Hommage à Michel BERGER- 2007

  .
Superbe émission!!!Bel hommage à Michel pour les 15 ans de sa disparition

MICHEL BERGER hommages TELE 1993



BONUS

MICHEL BERGER BIOGRAPHIE sur FRANCE 3


UN JOUR UN DESTIN

SERGE GAINSBOURG première radio 1958

GAINSBOURG interview 1986



Serge parle de Charlotte, des chansons qu'il vient d'écrire pour elle (Lemon incest et Charlotte Forever)

MICHEL BERGER dans le téléfilm Bons baisers de Tarzan - 1974


Téléfilm de Gérard Jourd'hui — Réalisation de Pierre Desfons — Michel BERGER joue le rôle du chanteur : 

il chante "Tarzan", chanson incluse dans son album Chansons pour une fan, 1974— Diffusion le 4 décembre 1974
.  


CASTING

Luis Rego Tarzan et Louis Greystock 
Jane Birkin Jeanne 
Gérard Jourd'Hui Stanley 
Yona Friedman la sociologue 
Francis Lacassin le spécialiste 
Serge Gainsbourg le lieutenant d'Arnot 
Michel Berger le chanteur 

 Feuilleton de Gérard Jourd'hui

 Louis Greystock est un jeune et assez dynamique cadre supérieur, c'est lui qui le dit en mangeant les spaghettis à l'eau préparés dans la cuisine "design" de leur luxueux appartement, par sa jolie femme Jeanne. Louis se sent à l'étroit. Il rêve à son enfance, aux grands espaces où Tarzan, le seigneur de la jungle jette son cri grandiose. Et c'est parti : des lianes permettent bien à propos à Louis-Tarzan de traverser la cuisine dont la porte s'ouvre sur l'aventure... 

  source de l'info
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...