Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 30 août 2013

NOLWENN LEROY EN CONCERT A POITIERS (les photos)



Hier soir, la place d'Armes était noir de monde, comme pour Christophe Willem l'an dernier, et Mickey 3d il y a 2 ans.  Un spectacle qui était  le point d'orgue du cycle « Éclats d'été" organisé par la Mairie de Poitiers.


voici quelques photos du concert


 Nolwenn LEROY nous a proposé un concert d'1H30 avec des extraits de son dernier album, les incontournable de l'album "bretonne" 


sans oublier une chanson composée par Laurent Voulzy 

 ainsi qu'une belle reprise de Mike Oldfield (Moonlight shadows).














D'AUTRES PHOTOS DE LA SOIREE PIOCHEES SUR LE NET

Ci dessous, une photo extraite du site de la Nouvelle République.- photo Baptiste BIZE




jeudi 29 août 2013

OASIS 1994-2009


Richie SAMBORA quitterait définitivement BONJOVI, d'après la presse, mais on peut toujours espérer un retour du guitariste. Perso, je ne vois pas comment il va pouvoir reprendre sa place après avoir laisser tomber le groupe sur toute la tournée 2013 BECAUSE WE CAN
C'est l'occasion cette semaine de faire le tour des groupes qui ont connu des hauts et des bas, certains ont surmonté les problèmes d'égaux, d'autres ont réussi à gérer au mieux la situation non sans conséquences, pour certains, ce fut la mort du groupe

Oasis est l'un des groupes britanniques ayant connu le plus de succès durant les deux dernières décennies, et particulièrement au cours de la période 1994/1998.. Après une période de passage à vide au début des années 2000, le groupe revient sur le devant de la scène mondiale en 2005 et en 2008 avec deux albums à succès, se rapprochant plus du rock alternatif et psychédélique. De leurs débuts en 1991 jusqu'à leur séparation en 2009, les membres du groupe estiment avoir vendu plus de 70 millions de disques à travers le monde.


C'est une ultime dispute qui mènera Noel Gallagher à quitter le groupe le 28 août 2009 après une nouvelle altercation dans les coulisses du festival Rock en Seine, alors qu'ils étaient sur le point de monter sur scène. De leur côté, les autres membres du groupe, désormais menés par Liam, ont décidé de continuer sous le nom de Beady Eye alors que Noel a entamé de son côté une carrière solo.

mardi 27 août 2013

THE BEATLES, LA SEPARATION


Richie SAMBORA quitterait définitivement BONJOVI, l'info officielle serait tombé ce week end,
C'est l'occasion cette semaine de faire le tour des groupes qui ont connu des hauts et des bas, certains ont surmonté les problèmes d'égaux, d'autres ont réussi à gérer au mieux la situation non sans conséquences, pour certains, ce fut la mort du groupe.

THE BEATLES 1969-1970

"Une fois les sessions du disque Abbey Road achevées, John Lennon, de retour d'un concert à Toronto avec le Plastic Ono Band naissant, annonce aux autres Beatles qu'il quitte définitivement le groupe lors d'une réunion chez Apple, le 20 septembre 1969

En réponse à Paul McCartney qui, dans une ultime tentative de relance, propose de repartir en tournée dans des petites salles, Ils conviennent que cette nouvelle doit rester secrète, compte tenu des enjeux commerciaux. Les Beatles se sont sévèrement disputés autour du nom de leur nouveau manager.


La toute dernière session d'enregistrement des Beatles se déroule en l'absence définitive de John Lennon. Elle a lieu les 3 et 4 janvier 1970 avec le titre de George Harrison I Me Mine, . Quatre mois s'écouleront encore sans aucune activité musicale commune, avant que la séparation ne soit rendue publique.

En mars, à l'initiative d'Allen Klein, et avec les accords de John Lennon et George Harrison, les bandes enregistrées en janvier 1969, ce qui deviendra l'album Let It Be, sont confiées au producteur américain Phil Spector. Lequel ajoute chœurs féminins, arrangements de cordes, effets sonores à ces chansons qui devaient rester « brutes  Cela ne retire rien au succès de cet album publié le 8 mai 1970, et des chansons Get Back, Let It Be et The Long and Winding Road, toutes N° 1 des deux côtés de l'Atlantique.


Le 10 avril 1970, peu de temps avant la sortie de Let It Be produit par Spector, Paul McCartney sort son premier album solo, McCartney, et annonce à travers un communiqué de presse qu'il ne fait plus partie du groupe suite à des « désaccords sur les plans personnel, financier et artistique »".

voici un lien qui laisse espérer que même si un groupe se sépare, les disques en solo peuvent réserver quelques surprises.

http://williamrejault.fr/2012/03/21/beatles-1971-lalbum-inedit/

lundi 26 août 2013

THE ROLLING STONES : AU BORD DE LA RUPTURE 1978-1986


Richie SAMBORA quitterait définitivement BONJOVI, l'info officielle serait tombé ce week end,
C'est l'occasion cette semaine de faire le tour des groupes qui ont connu des hauts et des bas, certains ont surmonté les problèmes d'égaux, d'autres ont réussi à gérer au mieux la situation non sans conséquences, pour certains, ce fut la mort du groupe.


THE ROLLING STONES


En 1974 sort l'album It's Only Rock 'N Roll. Mick Taylor quitte, à la grande surprise de tous, les Stones après l'album en décembre 1974. Il sera remplacé par Ron Wood, issu des Faces et ayant travaillé avec Rod Stewart et Jeff Beck (en tant que bassiste). De nombreuses rumeurs ont circulé à propos du départ de Taylor (qui ne s'est jamais expliqué clairement sur ses raisons). La raison la plus répandue est qu'il en avait marre de ne pas être crédité pour son apport sur certains morceaux[49]. Mais, il semblerait aussi qu'il avait du mal à se sentir réellement intégré au groupe et que sa dépendance à l'héroïne a joué aussi dans sa décision de s'éloigner des Stones.


Les premiers problèmes apparaissent lors de l'enregistrement d'Emotional Rescue en 1979 et culmineront avec la sortie de Dirty Work en 1986. Si le groupe continue d'enregistrer des albums et à jouer des concerts, Keith Richards et Mick Jagger ne se côtoient pratiquement plus et ne s'adressent plus la parole.

Mick Jagger semble de plus en plus tenté par une carrière solo. Les autres Stones eux-mêmes se tiennent désormais à l'écart d'un groupe, qui n'a plus de groupe que le nom. Keith Richards a formé son propre groupe les X-Pensive Winos, Charlie Watts joue du jazz avec le groupe qu'il a lui-même formé le Charlie Watts Orchestra. 
Selon Wyman, Mick est le responsable des problèmes des Stones parce qu'il a décidé de « faire son propre truc tout seul sans le groupe[34] ».



Le sommet des troubles est atteint en 1986 avec l'album Dirty Work, sur lequel Bill Wyman et Charlie Watts jouent volontiers les absents : plusieurs invités contribueront à cet album. Le titre de l'album est un clin d'œil aux fans, qui connaissent les difficultés du groupe. On connaît la suite de l’histoire du plus grand groupe de rock du monde avec un retour fracassant en 1989 avec STEEL WEELS


source
wikipedia

Bref, comme vous pouvez le constater,  L'histoire du rock réserve des fois quelques surprises, on peut espérer qu'il reviendra dans quelques temps, quelques années dans le groupe, j'imagine que JON lui laissera toujours une porte grande ouverte. 

JON sortira forcément des albums de BONJOVI sans Richie, et Sambora nous sortira j'espère quelques albums solos, il nous doit au moins ça ! 

BONJOVI n'est pas mort, c'est juste une page qui se tourne, mais rappelez vous que rien ne sera plus jamais comme avant. 

BONJOVI live in DETROIT 1987 (slippery when wet tour)

Une de mes premiers cassettes vidéos live pirates ! que de souvenirs...

dimanche 25 août 2013

RICHIE SAMBORA quitte BONJOVI

 
C’est toute une nouvelle que rapporte Us Magazine, selon laquelle le guitariste Richie Sambora vient de décider de quitter officiellement Bon Jovi, le groupe pour lequel il était une figure emblématique depuis maintenant 30 ans.
 
La décision fait suite, bien entendu, à la mystérieuse dispute qui avait mené à son retrait de l’actuelle tournée du groupe. Alors qu’on avançait initialement une histoire de cœur comme raison principale de cette dispute, on croit maintenant qu’il s’agirait plutôt d’une affaire d’argent.
 
« Il y avait beaucoup de problèmes bien documentés, alors il s’agissait de la meilleure décision en ce moment », révèle une source au magazine américain.
 
Aucun commentaire n’a jusqu’à maintenant été émis par Bon Jovi, et d’autres détails sont attendus sous peu.
 
Sambora devrait continuer de recevoir les royautés et avantages liés à sa contribution massive aux chansons et au succès du groupe rock.

http://fr-ca.divertissement.yahoo.com/news/richie-sambora-quitte-bon-jovi-173033899.html




Depuis le mois d'avril, Bon Jovi ne tourne pas avec son guitariste habituel, Richie Sambora, qui avait déclaré avoir quitté la tournée pour "des raisons personnelles" et affirmait vouloir revenir dans le groupe au mois de septembre. Mais d'après le site américain Rumorfix, le musicien aurait été viré et remplacé par Philip 'Phil X' Xenidis, dont le cachet serait nettement moins élevé. Le premier toucherait 2 millions de dollars (1 400 000 euros) par mois et 20 pour cent des bénéfices des concerts alors que son remplaçant serait payé 10 000 dollars (7 500 euros) par mois.

(source : MediasActu)

 

RETOUR SUR L'AFFAIRE SAMBORA
 
Jon Bon Jovi et Richie Sambora se sont quittés en mauvais terme. Alors en pleine tournée mondiale, le guitariste a décidé de quitter le groupe en avril dernier suite à des « problèmes personnels ».
 
Richie Sambora était déjà entré en cure de desintoxication il y a moins de dix ans pour son addiction à la drogue.
 
Selon Jon Bon Jovi dans une récente interview au Evening Standard, les raisons du départ de son guitariste seraient du même ordre. Des propos qui n'ont pas été du goût du principal intéressé, qui aurait souhaité plus de discrétion sur les causes de son absence. « Je n'ai pas de problèmes particuliers en ce moment. J'adore mes fans et je me sens triste pour eux, pour faire court, a-t-il expliqué au Daily Mail. Mon opinion est que Jon veut essayer de voir s'il peut remplir des stades à lui tout seul. Il rend mon retour très difficile. »
 
Richie Sambora est en effet agacé par les attaques constantes de son ancien partenaire de scène. « On arrête avec les mots blessants !, a-t-il déclaré. Jon doit arrêter de parler de moi en public. Je suis ravi de travailler très dur pour mon enseigne de mode Nikki Rich et c'est de l'ordre du privé. »
 
 
Le chanteur semble quant à lui trouver la décision de son ex-guitariste irresponsable. « Cela devient de plus en plus compliqué chaque jour de s'asseoir et de ne rien pouvoir dire... Car tout ce que je peux dire est que c'est pour des raisons personnelles. Il a déjà vécu cela, et, heureusement pour nous, le même mec qui l'avait remplacé avant était disponible. »
 
 

MICHEL BERGER, les derniers jours à Ramatuelle

un article de presse télé sur Michel BERGER, retrouvé dans mes archives.

vendredi 23 août 2013

GAINSBOURG le génie sinon rien



Cet ouvrage de la collection " Passion " signé  Christophe Marchand-Kiss nous invite ici à revisiter un répertoire qui ne laisse pas de fasciner par sa singularité.




Outre la consultation de fonds épars, la recherche iconographique de cet ouvrage a pu être menée au sein d'archives familiales inédites : de très nombreux documents sont en effet issus de la rue de Verneuil des archives personnelles de membres de la famille. On revient ainsi pas à pas sur l'itinéraire de Lucien Ginzburg en passe de devenir le Serge Gainsbourg que l'on connaît : 
- on découvre notamment la Russie des parents à travers les cartes postales que son père, Joseph, adressait en russe à sa mère, Olia, et des portraits inédits, 
- les photos de famille montrant Serge, Liliane et Jaqueline enfants, 
- les relevés de notes de Lucien (école élémentaire et collège), 
- ses papiers militaires, 
- ses papiers d'inscription à l'académie de peinture, son chevalet et quelques-une de ses œuvres,
- son inscription à la Sacem, ses premiers dépôts, ses cachets, 
- des objets personnels emblématiques : un paquet de gitanes, des pages d'agendas, son passeport,
- de nombreuses partitions, manuscrits de chansons, brouillons, notes éparses : Le Poinçonneur des Lilas, L'Eau à la bouche, Le Cha-cha-cha du loup, La Javanaise, Le grand méchant vous, Elaeudanla Téïtéïa, Poupée de cire, Bonnie & Clyde, Initials B.B., Jane B., 69 année érotique, Ford Mustang, Je t'aime…moi non plus, You're under arrest, etc.,


- le " dossier " de La Marseillaise : manuscrit, scandale, polémique
- des photos inédites de son séjour en Jamaïque,
- des dessins de Charlotte,
- ses Précis de pathologie médicale qui lui ont servi de base de travail pour Evguénie Sokolov,
- des brouillons d'Evguénie Sokolov,
- des photos de famille inédites,
- la rue de Verneuil (plans d'aménagement, notes d'intendance, collections de singes, insignes militaires, marionnettes à son effigie),
- une quinzaine de polaroïds, photos de repérage pour le film Je t'aime moi non plus,
- le story board de Stan The Flasher
- des portraits inédits signés Andrew Birkin.

jeudi 22 août 2013

MICHEL MAGNE ET LE CHATEAU D'HEROUVILLE (Télérama-juillet 2013)




Excellent article (comme toujours) pioché dans télérama de cet été. Bonne lecture.

C'est l'histoire d'une lycéenne qui fait du stop à la sortie de Pontoise, à 25 kilomètres de Paris. Elle veut rentrer chez ses parents à Magny-en-Vexin sans attendre le prochain bus. Une voiture de sport (blanche) s'arrête, le conducteur (tout de noir vêtu) baisse la vitre : « Montez... » Nous sommes en juin 1970. Marie-Claude Calvet a 16 ans et le hasard, ce farceur, vient de lui faire rencontrer le plus prolifique compositeur de musiques de films des années 1950 et 1960. 

Il s'appelle Michel Magne, il a 40 ans. Deux ans plus tard, ils seront mariés en l'église d'Hérouville, discret village à l'ombre d'Auvers-sur Oise, la terre de lumière où s'est éteint Vincent Van Gogh. Le jour des noces, les témoins sont Jean Yanne et Nicole Calfan.
C'est l'histoire de cet homme, de cette femme et du château qui les a rendus si heureux – hélas pas très longtemps. Quatre années quasi parfaites, 1970-1974, durant lesquelles la musique la plus excitante qui soit résonna nuit et jour au château d'Hérouville, à la fois « home sweet home » des deux tourtereaux et studio d'enregistrement très en avance sur son temps... 

En 1962, MICHEL MAGNE, compositeur de musiques de films, est tombé sur la silhouette fantomatique du château d'Hérouville cinquante-sept pièces réparties entre trois ailes. L'ancien relais de poste est en piteux état, mais Michel Magne est prêt à investir tout ce qu'il possède pour réaliser son rêve : y aménager un studio à la mesure de son appétit.

article pioché dans Télérama de juillet 2013

L'invention du studio résidentiel

Marie-Claude Calvet (future Magne) n'a pas oublié sa première visite à Hérouville, en ce mois de juin 1970. « Après la rencontre en auto-stop, Michel nous a invitées à profiter de la piscine du parc, moi et deux copines. L'idée d'aller dans un château fréquenté par des musiciens, ça nous a follement excitées. Moi, petite paysanne du Vexin, je n'en revenais pas... » L'idée de génie de Magne, c'est de proposer le gîte et le couvert aux musiciens de passage. Une révolution, car, même au temps des Swinging London finissantes, la vie du musicien en studio n'a rien d'une rigolade. Les séances de prises de son sont dirigées par des ingénieurs en blouse grise, salariés des maisons de disques qui laissent peu de place à la liberté, à la recherche. Pas question de fumer ou de boire ; ni de discuter les partis pris techniques. Il faut arriver tôt le matin, et ranger les guitares vers 17 heures. On va au studio comme on se rend au bureau... 
Sans le savoir, Magne invente ce qui s'imposera dix ans plus tard comme la norme partout dans le monde : le studio résidentiel. Très vite, les musiciens accourent de partout, Londres, New York, San Francisco. « A Paris, on me disait que personne ne ferait 30 kilomètres pour venir enregistrer en rase campagne. Puis les gens ont vu que les groupes américains traversaient l'Atlantique, alors... » s'amuse-t-il dans un livre de souvenirs publié en 1980 (2) . Le son du grand studio George-Sand est d'une clarté et d'une précision magnifiques, et les ingénieurs du son d'Hérouville (dont le tout jeune Dominique Blanc-Francard), excellents.














En juin 1971, la folle bande du Grateful Dead donne un drôle de concert (sous substances) dans le jardin du château, pour une centaine d'invités – la veille, ils devaient jouer dans un festival en plein air à Auvers, annulé pour mauvais temps. Le concert est filmé, les images font le tour du monde. Génial coup de pub, pourtant improvisé.

Trois mois plus tard, Bill Wyman, de retour de la Côte d'Azur, où les Rolling Stones viennent d'achever Exile on Main St., passe aussi par Hérouville. Le bassiste tombe amoureux du lieu, si calme... Jerry Garcia, du Dead, et Wyman, des Stones, deviennent les ambassadeurs de luxe de ce studio à nul autre pareil.


L'arrivée des mégastars


En 1973, la première mégastar à poser ses instruments au château est Elton John. Il aime tellement l'endroit qu'il va y graver trois albums, dont Goodbye yellow brick road. Lors de sa deuxième visite, il est accompagné d'un aréopage de vingt-cinq personnes. Chaque matin, Elton et son parolier Bernie Taupin écrivent une chanson. De midi à 16 heures, le groupe l'enregistre. Le chanteur réalise trois prises de voix, puis file à Paris en Rolls pour rendre visite à Yves Saint Laurent. Il en rentre généralement vers minuit, la voiture remplie de pantalons et de chemises. Il écoute le mixage. Si le résultat lui plaît, c'est une chanson de plus sur le disque. Sinon, poubelle.


David Bowie débarque dans le même état d'esprit. Au château, on peut se permettre de prendre des risques, d'explorer des textures sonores nouvelles. Ce sera d'abord le bel album de reprises Pin ups, en 1973, puis l'aventureux Low, en 1977 (un tiers de la fameuse « trilogie berlinoise », dont peu de gens savent qu'il a été enregistré en France). T. Rex, Cat Stevens, Pink Floyd et Canned Heat passent par le château. Des bluesmen également. De même que les Français les plus « pointus » de l'époque (Magma, Gong...).


En 1972, succès oblige, il a fallu construire un deuxième studio. En cabine, les innovations techniques s'enchaînent à un rythme effréné. Magne et son équipe passent des jours à construire des pièces d'écho naturel dont on vante les mérites partout dans le monde. Et tant pis si cela coûte des fortunes : « Michel, qui avait eu une formation musicale classique, était fasciné par les innovations, raconte Marie-Claude Magne. Il avait été l'un des premiers à adopter les ondes Martenot au début des années 1950. Et était comme un gosse à chaque fois que sortait un nouveau synthétiseur. Il voulait être le premier à le tester, à l'apprivoiser. »


Grandeur et décadence

Au plus fort de l'aventure (1972-1973), l'équipe compte quinze salariés : gardien, jardinier, intendant, femmes de ménage, cuisinier, menuisier, secrétaire et, bien sûr, l'équipe technique, dont « DBF », « qui travaillait souvent vingt-quatre heures sur vingt-quatre, passionné et infatigable ». Mais, à Hérouville, on sait aussi poser les guitares. Piscine, tennis, baby-foot, flipper dans le réfectoire, fiestas tous les soirs, parties de cache-cache dans le parc, dîners à plus de cent convives... Les plats servis n'ont rien à envier à ceux des grands restaurants parisiens et, de surcroît, l'ambiance est bien plus joyeuse... Les Anglais se font parfois prier pour goûter le lapin aux pruneaux, mais la sauce finit toujours par prendre. Le chef de cuisine, Serge Moreau, sert les assiettes aux hôtes en déclamant du Rimbaud.


Tout semble aller pour le mieux, et pourtant, dès 1973, Magne sent qu'Hérouville lui échappe. 

« Michel n'était pas un gestionnaire, reprend Marie-Claude. Administrer le château lui pesait énormément, les factures s'accumulaient, le fisc réclamait des sommes folles. Il offrait des semaines de studio aux groupes, servait des grands crus à tous les repas, ne comptait pas... » Un soir, de retour d'un dîner chez Castel, les jeunes mariés trouvent un couple dans leur lit. « Je ne sais pas comment ils avaient échoué là. Sans doute les vingt chambres du château étaient-elles pleines, avec tous les copains des groupes, et les copains des copains... » C'est la goutte d'eau. Magne achète la bergerie adjacente au château et le couple s'y installe « pour retrouver un semblant de vie de famille ».


A partir de fin 1974, tout n'est qu'une longue dégringolade pour Hérouville. Michel Magne s'éloigne de plus en plus et cède la gérance des deux studios (tout en conservant les murs du château). 

Un premier repreneur manque de couler le navire. La vaillante équipe de Laurent Thibault (musicien de Magma) tente toutefois de poursuivre l'aventure jusqu'au début des années 1980 et continue à recevoir des grands noms : Bowie à nouveau, mais aussi, plus étonnant, les Bee Gees, pour leur brûlant Saturday Night Fever. Mais le vent de folie est retombé. Michel Magne, qui a claqué tout son argent dans ce rêve plus grand que lui, est quasiment ruiné. Ses droits Sacem sont confisqués à la source. Le couple part s'installer à Saint-Paul-de-Vence ; puis ce sera de nouveau Paris, un duplex sous les toits, rue Mouffetard. « Nous avons connu nos plus belles années dans le Sud, de 1974 à 1977. Là-bas, il ne pensait plus trop à son rêve de château pour musiciens, il avait tourné la page. Enfin, je croyais », glisse tristement Marie-Claude, bientôt 60 ans, toujours aussi belle.



Une chambre au Novotel de Cergy-Pontoise

Pourtant, au début des années 1980, l'obsession Hérouville s'empare à nouveau du cerveau bouillonnant du « fantaisiste pop ». Le château pourrait bientôt être saisi par la justice, perdu à jamais... Cette perspective le rend dingue, voire violent. Le couple vacille. A l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, où il est interné en 1984, Michel Magne planque sous son lit les médicaments qu'il refuse de prendre... et un épais dossier « Hérouville », regroupant contrats, factures, litiges. 

Le 19 décembre, il annonce à Marie-Claude qu'il part se reposer au Club Med. Il prend la route de Pontoise, où il s'était un jour arrêté pour faire monter une charmante auto-stoppeuse à bord de son bolide... Il s'installe dans une chambre au Novotel de Cergy-Pontoise, tout près du tribunal où a été prononcée la saisie définitive du château quelques semaines plus tôt. Dans sa valise de faux vacancier, l'épais dossier Hérouville et les boîtes de médicaments jamais ingurgités, précieusement conservées. Dans sa chambre d'hôtel, il regarde une dernière fois cette fichue pile de paperasse maudite et avale suffisamment de médicaments pour être sûr de ne jamais repenser à Hérouville. Son château adoré. Son rêve, sa perte.



(1) Entre ses débuts, en 1953, et l'été 1970, il signe soixante-treize BO de films.
(2) L'Amour de vivre, de Michel Magne, éd. Alain Lefeuvre.


intégralité de l'article ici
http://www.telerama.fr/musique/la-folle-histoire-d-herouville-chateau-pour-rock-stars,100454.php

lhttp://www.telerama.fr/musique/david-bowie-iggy-pop-elton-john-10-chansons-marquantes-enregistrees-au-chateau-d-herouville,100406.php

+ d'infos ici
http://www.paperblog.fr/4326646/honky-chateau-le-chateau-d-herouville/

LE BLUES DU DENTISTE




CLONER JOHN LENNON ?

C'est le projet du dentiste canadien Daniel Zuk, qui a acheté une dent du chanteur lors d'une vente aux enchères en 2011 pour 30 000 dollars (22 495 euros). 

Le fan des Beatles, basé à Edmonton, explique au tabloïd anglais The Sun: « Si les scientifiques pensent qu'ils peuvent cloner des mammouths, alors John Lennon pourrait être le prochain sur la liste. Me dire que je pourrais avoir une petite part de responsabilité dans le retour de l'une des plus grandes stars du rock est vraiment hallucinant.» Le dentiste a donc envoyé la dent, qui avait été récupérée par Dot Jarlett, l'ancien concierge de John Lennon, à un laboratoire américain pour que l'ADN du chanteur en soit extrait. «Je suis nerveux et excité par la possibilité que nous arrivions à séquencer entièrement l'ADN de John Lennon, très rapidement j'espère. Beaucoup de fans de Beatles se souviennent où ils étaients quand ils ont appris que John Lennon a été tué. J'espère qu'ils vivront assez longtemps pour voir le jour où il a eu une seconde chance», raconte Daniel Zuk. 

Le dentiste a créé un site Internet pour expliquer son projet, qui n'est pas dénue d'arrières-pensées financières: « L'ADN dans la dent de John Lennon vaut facilement plus de 2,5 millions de dollars (1,87 millions d'euros) pour une entreprise intéressée », explique-t-il notamment sur l'une des pages.


http://next.liberation.fr/musique/2013/08/22/un-fan-des-beatles-veut-cloner-john-lennon_926293

BLACKEN, LE DERNIER CONCERT




BLACKEN live Rock Metal Camp Fest 2013.05.11 


Dernier concert du groupe avant qu'il ne se sépare (de son chanteur) fin juin 2013.

la page blacken est définitivement tournée, pas rancunier le steph mais il est comme moi, il a bonne mémoire

rassurez vous,  les propositions n'ont pas arrêté pour l'ex chanteur de BLACKEN,, le choix a donc été presque difficile pour lui.

Début août, il a repris le chemin des studios,5  titres sont déjà en boite,  son nouveau groupe est prêt.

Je vous en parle en septembre avec peut être une interview à la clé (si stephane est toujours d'accord).   

mercredi 21 août 2013

ANVIL l'histoire d'un groupe pas comme les autres




ANVIL est un groupe canadien de Heavy metal créé en  1977.  Il est aussi considéré comme un des groupes ayant joué un rôle plus ou moins important dans le développement du speed metal . D'ailleurs la chanson Bedroom Game paru en 1981 serait considérée comme l'une des premières chansons de speed metal au monde. Le groupe commença à perdre de son succès à partir de 1983, quand Metallica et le thrash metal arriva.

1984, festival de heavy metal au Japon, Anvil cartonne avec le morceau « metal on metal ». Promesse d’une réussite quasi assurée, tous les acteurs de la scène « heavy » en étaient à l’époque persuadés …

2008, nous sommes à Toronto au Canada, Steve « Lips » Kudlow, chanteur du groupe délivre des pizzas et autres nourritures « variées » aux écoles du coin.
Plus de vingt-cinq années se sont écoulées, une douzaine d’albums, tous ornés d’une magnifique enclume sur la pochette, ont défilé chez les disquaires sans vraiment grimper au top des meilleures ventes, ni même des moins bonnes d’ailleurs.

Une tournée européenne censée leur rapporter 1500 euro le concert est organisée par Tiziana, nouveau « manager » du groupe…Mais le voyage se transforme très vite en galère infernale, train raté en Suède, chemin perdu à Prague, salle presque vide en Roumanie, concerts non payés, altercations avec les organisateurs etc. 

Qu’il s’agisse d’un docu-fiction ou non, le fait est que ce film est encore plus drôle que le mythique et incontournable « Spinal Tap » de Rob Reiner

la bande annonce est ici
http://www.dailymotion.com/video/xbsjdp_anvil-bande-annonce_shortfilms

Leurs plus grands succès sont : Metal on Metal, March of the Crab (instrumental), Forged in Fire et plus récemment Juggernault of Justice. 

lien ICI





mardi 20 août 2013

TRUST EN CONCERT A POITIERS (Confort moderne) Janvier 1997


Pour surfer sur l'actualité de Nono, actuellement en tournée d'été, vous pourrez lire l'article de son concert sur le blog "jaketotheblog" de mon pote FX en cliquant sur le lien ICI


c'est donc l'occasion de se replonger dans mes archives et de dépoussiérer quelques pépites pour vous les faire partager. retour en 1997.


Janvier 1997, Trust est en tournée pour son nouvel album EUROPE ET HAINES.

Le groupe passe par Poitiers pour une date au confort moderne.
Une conférence de presse est organisée avant le concert par la Nouvelle République.
(J'y étais aussi ! voir mes photos)





A 20h30, le groupe peut commencer son show, avec les nouveaux titres sans oublier les classiques. J'ai le souvenir que Bernie était un peu énervé sur scène, le public n'était très réceptif au nouveaux titres et il  attendait surtout les incontournables du groupe. Bref, un très bon concert pour ma part, et à titre perso,  c'est vraiment le dernier bon album studio du groupe. 



Soyez indulgent pour les photos, en 1997, le numérique n'existait pas, il fallait se contenter de pellicules photos, et croyez moi, durant le concert, ça déménageait "grâve" ! 


Conséquence, des photos un peu floues parfois; par toujours bien cadrées. 









A titre d'info, un album live existe de cette tournée EUROPE HAINES.


Je vous recommande le CD LIVE qui reflète bien cette tournée.

par contre j'ai été très déçu du DVD, pour une raison simple,
c'est un "mix vidéo" de plusieurs concerts de la tournée compilé pendant 1h30, et le problème c'est qu'on ne voit que ça puisque Bernie n'a pas la même tenue de scène sur les deux ou trois concerts qui ont été filmés.

Pas génant sur une chanson intégrale mais quand le réalisateur fait "un montage à la hache" avec des plans vidéos  extraits des trois dates pour la même chanson, c'est horrible !

un concert intégral d'un soir aurait été mieux ! 



PS
j'ai eu la chance  aussi de recroiser NONO par hasard sur le parc du futuroscope "incognito" en avril 1997, il était en famille !!!!  j'ai pu discuter avec lui, il est très abordable, et c'est pas Fx de jaketotheblog  qui me contredira ! 



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...