Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

jeudi 11 juillet 2013

LES VRAIS FAUX CANULARS DE CAUET SUR NRJ


Les empoignades hystériques à l’antenne sur fond de coucheries diverses dans « C’Cauet », le soir sur NRJ, seraient en fait souvent « du chiqué ». C’est ce qu’a dénoncé hier un article de l’« UFC-Que choisir ». 

L’association de défense des consommateurs accuse l’émission aux 687000 auditeurs quotidiens d’avoir recours « très souvent » à « des acteurs choisis par la production » pour alimenter les multiples pièges à l’antenne qui font tout le (gros) « sel » de cette émission salace.



Dans ces séquences,  les auditeurs doivent pousser à bout un de leurs proches (Le super jeu), ou tester la fidélité de leur conjoint (Marion teste ton mec…) Problème : « la supercherie ne se situe pas exactement là où tente de le faire croire la production », écrit le journaliste de « Que choisir ». Il a recueilli quatre témoignages de vrais-faux auditeurs dont l’un raconte : « Très souvent, tout le monde est de mèche. La standardiste m’appelle à l’avance et m’explique mon rôle : ma pseudo-copine, que je n’ai jamais vue, va téléphoner et me dire qu’elle a couché avec mon père. Je dois m’énerver et, à un moment, je lui balance que, moi, j’ai couché avec sa sœur. On s’insulte, on s’énerve, etc. »

Le journaliste de « Que choisir » confie avec humour être « plutôt rassuré par le fait que les vrais gens ne se précipitent pas à l’antenne pour raconter de telles horreurs sur leurs proches ». Le fait que ce vaudeville radiophonique puisse être orchestré ne tracasse d’ailleurs pas plus que ça l’association. « Ce qui nous dérange, c’est que des cadeaux sont promis à l’antenne à ces auditeurs, qui se plaignent de ne pas les recevoir. 

Quand on passe à la radio et qu’un cadeau vous est promis, il doit vous être donné : c’est la loi. » C’est d’ailleurs ainsi que l’association a eu vent de l’affaire : « Nous avons été contactés par le père d’un gamin de 17 ans à qui l’émission avait promis d’aller voir une star américaine en concert aux Etats-Unis, et en fait, ils ont juste reçu une compilation. » Le CSA a reçu une plainte orale d’un père persuadé que ce sont tout le temps les mêmes personnes qui appellent. Et le gendarme de l’info envisage d’« étudier ce dossier ».
, de son côté, aurait pu nier en bloc. Il a préféré se fendre d’une lettre plutôt drôle sur sa page Facebook.

« Je ne fais pas une émission d’information mais de divertissement, aussi lorsqu’un auditeur, à quelques minutes du direct, refuse le râteau time ou le Marion teste ton mec, je me dois d’assurer la séquence préférant divertir avec un auditeur complice et non un comédien, qui suivra une ligne directrice et non un scénario. » Il ajoute, s’adressant à « Que choisir » : « Je suis au regret de vous apprendre que dès l’invention du canular téléphonique, ou autre caméra cachée, le complice occasionnel le fut aussi » et affirme que « chaque gagnant de jeu s’est toujours vu attribuer sa dotation ». Il conclut : « Peut-être suis-je un faux Cauet… à vérifier… mais toujours non rémunéré. »


Le Parisien
 http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/les-vrais-faux-auditeurs-de-cauet-se-rebiffent-11-07-2013-2973799.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...