Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 21 juin 2013

LE GRAND BLEU A 25 ANS, ERIC SERRA parle du film





À l’occasion des vingt-cinq ans du Grand Bleu* et de sa musique légendaire composée par Eric Serra, Wagram Music réédite la bande-originale du film totalement remastérisée

Extrait de l'interview piochée sur http://www.directmatin.fr/

Que représente ce film dans votre carrière ?

Le film et la musique ont rencontré un gros succès commercial. Le Grand Bleu a changé ma vie. Vingt-cinq ans après sa sortie, on m’en reparle encore.


J’ai pourtant signé d’autres bandes originales comme celle du film Léon. Mais ce film a marqué des générations.


Comment expliquez-vous le succès de la musique ?

Justement, je ne parviens toujours à l’expliquer. Je pense que c’est un coup de chance comme pour toutes les chansons ou les mélodies qui deviennent cultes.

Il faut juste qu’il y ait une bonne synchronisation entre ce que le public attend à une époque et ce que vous proposez en tant qu’artiste.

Pourquoi votre musique a-t-elle été remplacée par celle de Bill Conti dans la version américaine ?

Encore une idée brillante des distributeurs (rires) ! Alors que la musique cartonnait, ils ont pourtant souhaité la modifier. Ils voulaient des noms américains au générique. La seule chose qu’il pouvait modifier au dernier moment, ce n’était pas un acteur, mais la musique.



Le réalisateur Luc Besson vous avait-il donné des consignes ?



Luc a toujours une idée précise de ce qu’il veut. Mais tant que je parviens à faire passer de l’émotion, il se moque du support.



Au début de l’aventure, nous étions partis sur une musique symphonique. Puis, c’est devenu plus spirituel. J’ai intégré des sons électroniques. Ce fut un investissement personnel de plus de trois ans.

Quand avez-vous rencontré Luc Besson pour la première fois ?



J’avais dix-huit ans. Nous nous sommes croisés dans un studio d’enregistrement où je faisais mes débuts en tant qu’instrumentiste pour Pierre Jolivet.



Luc n’avait encore rien fait. Il m’a un jour contacté pour la musique de son premier court-métrage, puis celle du film Le Dernier Combat… le début d’une longue et passionnante collaboration.






http://www.directmatin.fr/culture/2013-05-23/eric-serra-le-grand-bleu-change-ma-vie-469597



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...