Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 1 mars 2013

TAXI GIRL 1978-1986


Taxi Girl est un groupe de « l'after punk » à tendance new wave et à l'esthétique romantique, rouge et noire, magnétique, punk. Il a existé de 1978 à 1986, avec des prestations scéniques mémorables et une histoire quelque peu dramatique. Au-delà de leur noyau de fans, ils ont connu le succès surtout grâce à leurs deux premiers maxi 45T au son techno-pop versus Cold poétique : Mannequin en 1980, et surtout Cherchez le garçon en 1980, vendu à plus de 300 000 exemplaires.




Ces deux premiers singles sont réalisés par Andy Scott et Maxime Shmitt sous l'impulsion d'Alexis Quinlin, leur manager. Composé de cinq membres au départ en 1978, le groupe connaît son premier drame à la mort du batteur Pierre Wolfsohn (d'une overdose) au mois de juillet 1981. Ils se produisent sur les scènes parisiennes comme le Palace, le Rose Bonbon et le Casino de Paris. Le magazine Actuel les assimile, avec les groupes Marquis de Sade et Artefact, à la vague des « jeunes gens modernes » popularisée par le journaliste Jean-Éric Perrin dans sa chronique Frenchy but chic dans le mensuel Best. Devenu trio (après le départ de Stéphane Erard et la mort de Pierre Wolfsohn), Taxi Girl publie son premier et seul album Seppuku en 1981, sur son propre label Mankin (monté avec l'aide de Virgin et présenté comme l'un des premiers labels indépendants français). Seppuku est enregistré par Andy Scott et produit par Jean-Jacques Burnel des Stranglers. Le batteur Jet Black, pour les percussions, participe également à quelques morceaux. Malgré une reconnaissance certaine de la part du public, ce disque ne connaîtra pas de véritable succès (à peine 50 000 exemplaires).


De par ses thématiques (sorcellerie, meurtre, drogue, etc.) la presse lui attribuera l'étiquette de disque sombre et forcément pas très commercial. Seppuku a la particularité d'être un disque entièrement scellé et nécessite, pour son ouverture, l'utilisation d'une lame de rasoir, rendant encore plus difficile son écoute immédiate. À la suite de cet album, Taxi Girl participera à une longue tournée anglaise pour promouvoir son disque en première partie des Stranglers. Virgin éditera, à ce titre, une version anglaise de Seppuku avec un chant adapté pour l'occasion. Très difficile à gérer en raison d'une tension grandissante entre Laurent Sinclair et Mirwais Stass, Taxi Girl poursuivra, à partir de 1983, ses activités sous la forme d'un duo composé de Daniel Darc et Mirwais Stass (Laurent ayant été remercié sans ménagement à la fin de cette année).


En 1983, ils publient le MLP Quelqu'un Comme Toi, considéré par Daniel Darc comme ce qu'ils ont fait de mieux. On notera quelques titres emblématiques des problèmes de drogue que rencontre ce dernier (Plus je sais plus j'oublie, De l'autre côté et surtout Monna).

À partir de 1984, ils connaîtront deux succès, Paris

et surtout leur tube Aussi belle qu'une balle en 1986. source wikipédia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...