Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mardi 29 janvier 2013

Stefan Kudelski, l'inventeur du NAGRA est mort


Stefan Kudelski, le créateur du Nagra, un magnétophone portable longtemps utilisé par presque toutes les radios et les télévisions du monde, est décédé samedi en Suisse, a annoncé lundi un communiqué de sa famille.


M. Kudelski avait 84 ans. Il avait fondé le Kudelski Group en 1951. Il en avait conflé la direction à son fils André en 1991.



Il avait reçu quatre fois l'Oscar à Hollywood en 1965, 1977, 1978 et 1990. Il avait été primé deux fois par des Emmy Awards en 1984 et 1986. En 1983 il avait rejoint le Hall of Fame du film et de la télévision, se retrouvant aux côtés de Louis Lumière, Thomas Edison, Georges Eastman, Walt Disney, Samuel Warner, Ray Dolby ou Léon Gaumont.

Stefan Kudelski est une de ces personnalités qui ont contribué à la réputation de la Suisse", a souligné Claude Smadja, vice président du Conseil des directeurs de Kudelski SA. Ses inventions, donnant une qualité de son inégalée auparavant, ont été utilisées par les radios, l'industrie du cinéma, la télévision et les compagnies de sécurité

Stefan Kudelski est un ingénieur polonais, né le 27 février 1929 à Varsovie et mort le 26 janvier 2013 en Suisse1, inventeur des enregistreurs de haute qualité Nagra, utilisés pour les prises de son dans le cinéma et la radio, fondateur de l'entreprise Kudelski.

En 1939, sa famille émigre en Hongrie, puis en France, avant de se fixer en Suisse où il commence, dès 1948 des études à Genève, puis à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)2 . C'est pendant ses études qu'il développe son premier enregistreur.

En 1951, Il achève la construction du premier Nagra prévu pour le marché de la machine-outil3 : il présente son appareil à Radio Genève qui lui en achète deux. En 1957 sort le premier Nagra III, qui est transitorisé4. Adopté par l'O.R.T.F..

En 1991, il se retire des affaires et confie la direction de son entreprise à son fils André Kudelski,


Nagra est une marque de magnétophones portables professionnels conçus, à partir de 1950, par l'ingénieur suisse d'origine polonaise Stefan Kudelski.

Nagra IIILe mot « nagra » signifie « il enregistrera » en polonais.

En 1951, le Nagra I, à lampes miniatures et à manivelle, est le premier magnétophone à bande magnétique 1/4 de pouce de très petite dimension (30 x 18 x 10 cm) et révolutionne l'enregistrement du reportage radiophonique.

Le Nagra monte au plus haut en accompagnant une expédition sur l'Everest et s'enfonce dans les profondeurs avec le bathyscaphe du professeur Piccard

Stefan Kudelski améliore son appareil et sort en 1953 le Nagra II avec modulomètre, puis circuit imprimé et moteur électrique.

Entre 1953 et 1956 l'écrivain Suisse Nicolas Bouvier voyage entre les Balkans et l'Inde en compagnie du peintre Thierry Vernet, emportant le Nagra personnel de Stefan Kudelski, un prototype alors encore fabriqué artisanalement. Les bandes enregistrées ne seront exploitées que 50 ans plus tard, révélant une qualité exceptionnelle

En 1958, sort le Nagra III, entièrement transistorisé. Pour la première fois, un appareil de 5 kilos, alimenté sur piles, est l'égal en qualité des lourds enregistreurs de studio. Totalement fiable, très robuste, construit avec les meilleurs composants, le Nagra III est adopté par les ingénieurs du son du monde entier, aussi bien à la radio qu'à la télévision et au cinéma. Grâce à sa légèreté, allié à la caméra 16 mm Éclair 16, il permet au cinéma de descendre dans la rue, comme le font notamment les réalisateurs de la Nouvelle Vague. Désormais, un magnétophone portable est « un Nagra ».

À partir de 1962, un système de régulation, le Neopilot permet de réguler la défilement de la bande via un quartz, ce qui assure une parfaite synchronisation avec une caméra.

Le Nagra SN (SN pour Série Noire), issu d'une demande spéciale de la CIA, est disponible pour les professionnels en 1965. Ce magnétophone, rendu célèbre par le générique de la série Mission impossible, est un enregistreur mono pleine bande quartzé, discret et léger, longtemps utilisé pour les enregistrements discrets sur un comédien ou en surveillance de lieux.


Le Nagra IV, doté de nombreuses améliorations techniques, dont trois entrées micro et un limiteur, apparaît en 1969 et devient rapidement le Nagra 4.2.

En 1971, c'est l'arrivée du Nagra IV-S (S pour stéréo), qui enregistre sur deux pistes. Il a été conçu pour l'enregistrement musical de haute qualité, ainsi que pour les applications cinéma, radio et télévision. En 1984, il est doté du code temporel SMPTE, le timecode, et devient le Nagra IV-STC.



Source de l’info :

+ d’infos ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stefan_Kudelski
et là
photos : http://goldenageofaudio.blogspot.fr/2011/11/nagra-sn-portable-reel-to-reel-recorder.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...