Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mercredi 30 mai 2012

RICHIE SAMBORA, 4 extraits du nouvel album

pour info, voici un nouveau lien :
L'album devrait être dans les bacs cet été (juillet au plus tôt) voir à la rentrée de septembre au plus tard.
Voici quelques extraits .. c'est du tout bon !!!


vendredi 25 mai 2012

ELTON JOHN & JON BON JOVI



la version de JON



Elton John hospitalisé


Le chanteur britannique Elton John, 65 ans, a été hospitalisé pour une "infection respiratoire grave" à Los Angeles et contraint d'annuler trois concerts prévus cette semaine à Las Vegas, a annoncé sa porte-parole jeudi dans un communiqué


Il est entré à l'hôpital Cedars-Sinai mercredi, où il a subi des examens, précise le communiqué, qui annonce l'annulation de son show "The Million Dollar Piano" jeudi, samedi et dimanche.

"Elton a contracté une infection respiratoire grave le week-end dernier en chantant au Colosseum (une salle de spectacle de Las Vegas, ndlr)", écrit sa porte-parole Fran Curtis dans le communiqué.

"Durant la semaine, son état de santé s'est dégradé, malgré les médicaments et le repos qu'il a pris, ce qui a conduit Elton a être hospitalisé à l'hôpital Cedars Sinai à 06H00 mercredi 23 mai, où il est resté toute la journée pour des examens complets", poursuit-elle.

"Ces examens on conduit le médecin présent à recommander à Elton de ne pas donner de concert pendant environ sept jours, d'observer un repos complet et de suivre un traitement antibiotique pour soigner son infection respiratoire et éviter toute aggravation", ajoute-t-elle.
 
 
/* En photo avec Jon BON JOVI.

jeudi 24 mai 2012

LES DEUX FONT LA PAIRE


Rien ne va plus entre Johnny Hallyday et la marque Optic 2000 après 10 ans de collaboration. Europe 1 annonce en effet ce matin, que la marque de lunettes vient de décider de se séparer de son chanteur en raison de son problème d'image.

"Son problème, sa façon de vivre", explique à Europe 1 Yves Guénin, secrétaire général d'Optic 2000. "L'air du temps a changé, passant des années "fric" et des années "stars", à des "années citoyennes", des "années de crise". Le citoyen va rechercher plus de citoyenneté, plus de solidarité. Toutes ces valeurs, il faut les exprimer", décrypte-t-il. "L'image de Johnny Hallyday, qui partage son temps entre la Suisse et les Etats-Unis, ne correspond donc plus à Optic 2000"

Grâce à ce partenariatent entre Johnny et Laetitia, selon Europe 1, le couple aurait touché entre 300.000 et 1 million d'euros par an !







lundi 21 mai 2012

BONJOVI LIVE Asbury Park, NJ, 20 mai 2012

BONJOVI en concert hier soir
Bamboozle Festival, Asbury Park,NJ

 


info et source photos : Bonjovi France

ROBIN GIBB 1949-2012




La famille de Robin Gibb a annoncé dans un communiqué la mort du chanteur à l'âge de 62 ans avec "une grande tristesse".


Le chanteur avait été opéré de l'intestin il y a 18 mois pour un problème héréditaire de malformation intestinale dont son frère jumeau Maurice - qui faisait également partie du groupe - était déjà mort à l'âge de 53 ans, en 2003. C'est à l'occasion de cette opération de l'intestin que les médecins avaient diagnostiqué chez lui une tumeur et un cancer du colon et du foie.

Quelques jours après le décès de Donna Summer, la reine du disco, on a appris dimanche soir la mort d'une autre star de la pop Robin Gibb, le chanteur du groupe britannique des Bee Gees.


L'artiste, âgé de 62 ans, a succombé à un cancer, a annoncé sa famille, neuf ans après la mort de son frère jumeau Maurice.



http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/bee-gees-deces-du-chanteur-robin-gibb-a-l-age-de-62-ans-21-05-2012-1710533.php#Séquence_1

DIO, deux ans déjà



Ronnie James Dio, de son vrai nom Ronald James Padavona, est un chanteur et auteur-compositeur de Heavy Metal américain né le 10 juillet 1942 et mort le 16 mai 2010 à l'âge de 67 ans. Il a fait partie des groupes Elf, Rainbow, Black Sabbath et Heaven & Hell, ainsi que de sa propre formation, Dio. Il a été à plusieurs reprises cité comme l'un des chanteurs majeurs de la scène heavy metal, célèbre pour sa voix puissante et pour avoir popularisé le geste des « cornes » (avec la main), élément déterminant de la culture metal. Avant de décéder, il collaborait avec d'autres membres du groupe Black Sabbath - Tony Iommi, Geezer Butler et Vinny Appice -, au projet Heaven & Hell, dont l'unique album studio, The Devil You Know, est sorti le 28 avril 2009.

BLACKEN EN CONCERT AU PILORI (POITIERS)



Le concert Rock à ne pas rater cette semaine à POITIERS, c'est jeudi prochain (24 mai) en centre ville au PILORI, place de la liberté à partir de 21H. BLACKEN en concert.

Toutes les infos sur ce groupe made in POITIERS :

jeudi 17 mai 2012

DONNA SUMMER

La "reine du disco" américaine Donna Summer est morte jeudi en Floride (sud-est des Etats-Unis) à l'âge de 63 ans des suites d'un cancer, a annoncé sa famille dans un communiqué.

La chanteuse américaine est morte jeudi, à l'âge de 63 ans. Reine du disco, elle avait marqué les années 1970 et 1980 avec des tubes comme Last Dance et Hot Stuff.

Donna Summer, c'est juste 43,6 millions d'occurences sur Google. Autant dire que la disparition de la reine du disco, annoncée jeudi matin en Amérique par TMZ, reprise par Twitter, puis confirmée par les agences de presse, a enflammé la toile en un instant.

Quelques minutes seulement après l'annonce de sa mort en Floride en ce jeudi de l'Ascension, des suites d'un cancer, l'information était déjà intégrée dans sa très longue biographie établie en ligne par Wikipedia.

L'histoire de cette fille d'une fratrie de sept enfants, moquée au sein de sa famille très chrétienne pour sa voix et son look déjà spectaculaire, est un roman américain. Plus qu'une simple reine du disco, c'est la première diva d'une musique qui allie intimement tradition du chant noir américain et production européenne. Le tout, mixé comme une formule irrésistible, a produit un style 100% sexe et danse.
Cette mezzo-soprano, crinière à la Tina turner, yeux de braise, teint café au lait et dents de tigresse, était née sagement LaDonna Adrian Gaines le 31 décembre 1948, à Dorchester, dans la banlieue de Boston. Sous l'influence de Mahalia Jackson, superstar du gospel, elle chanta d'abord à l'église - comme Aretha Franklin , Whitney Houston et des dizaines d'autres chanteuses noires américaines. C'est paradoxalement une blanche chantant comme une noire qui va décider de sa vocation, Janis Joplin, membre du «club maudit des 27 ans», morts d'excès et de gloire à la fleur de l'âge. Même si, avant ce déclic, elle rêva d'un succès tourbillonnant, et plus communautaire, comme the Supremes et Martha and the Vandellas, les premiers «girl groups» noirs lancés par le label Motown à Detroit. Adolescente, elle les imitait avec sa soeur et sa cousine, raconte sa légende dorée.

Les albums du groupe Big Brother and The Holding Company, dont faisait partie Joplin, et notamment Cheap Thrills, fameux disque dont la pochette fut dessinée par Robert Crumb, le pape de la culture underground et de ses bulles acides, la détourne vers le rock psychédélique. En plein Flower Power, elle auditionne pour la comédie musicale Hair. Elle n'est pas retenue pour jouer à Broadway, mais fera partie de la tournée européenne. Son installation en Allemagne au début des années 1970 est le tournant majeur - aussi imprévu qu'imperceptible- de son avenir. Elle y reste plusieurs années, apprend à parler allemand couramment, participe activement à la scène pop locale. Sa marche décidée vers une carrière musicale est passée par plusieurs noms, puisqu'elle signa son premier single, Sally Go'Round The Roses sous le pseudonyme de Donna Gaines. Ce n'est qu'après son mariage en 1972 avec l'acteur autrichien Helmuth Sommer qu'elle prit le nom qui resterait celui du succès, Donna Summer, prometteur comme un éternel été

C'est grâce à sa participation dans les choeurs du trio Three Dog Night qu'elle fait la rencontre des producteurs locaux, Pete Bellotte et surtout Giorgio Moroder, l'homme qui mettra au point le disco. Elle apporte sa contribution, décisive, en imposant ses paroles Love to Love you, Baby, sur un instrumental destiné à une autre interprète. Elle convainc le jeune mentor du disco de l'enregistrer en 1975, donne de la chair - et quelle chair! - à ce morceau qui, avec ses gémissements et ses grognements, dépasse, en terme d'érotisme explicite, Jane Birkin et Je t'aime, moi non plus, scandale censuré six ans plus tôt. Le producteur et sa muse réussissent l'exploit de faire triompher un morceau de 17 minutes contenant la simulation de 22 orgasmes. Un record, malgré le boycott des pudibondes radios américaines et même européeenes. Le succès de ce morceau révolutionnaire s'est fait dans les discothèques, notamment dans les boîtes gay, avant d'atteindre un public planétaire. Elle écoulera un million d'exemplaires de son premier album. Moroder et sa lionne exploitent le filon avec plusieurs autres titres de même nature, dont I feel love et Hot Stuff restent les meilleurs souvenirs. Ce dernier lui vaudra un de ses nombreux Grammy Awards.

Elle tourne la page du disco au début des années 1980, abandonne son pygmalion pour travailler avec l'immense Quincy Jones qui lui taille un album sur mesure en 1982. L'année suivante, elle fait résonner son dernier gros tube mondial, She works hard for the money,


le début de son chant du cygne. Elle essaiera par la suite, avec un succès moindre, de surfer sur les vagues successives de la pop.

NOIR C'EST NOIR


Johnny fait l'actualité cette semaine c'est l'occasion de réviser nos classiques de JOHNNY et de se rendre à l'évidence que notre IDOLE est un magicien ou un pro du recyclage

Une des rares chansons de Johnny que j'adore. Noir c'est noir.....

la version originale Le premier single de Los Bravos Black is Black est un véritable succès puisqu'il a atteint la seconde place des charts au Royaume-Uni et la quatrième aux États-Unis[Quand ?] : c'est le premier groupe espagnol qui obtient de telles positions.[réf. souhaitée] Le single se vendra a un million d'exemplaires à travers le monde.[réf. souhaitée] Johnny Hallyday en fit une reprise francophone : Noir c'est noir. bonus

LES NUITS SONORES 2012 (LYON)


La dixième édition du festival de musique électronique des Nuits sonores s'est ouverte mercredi à Lyon, sous l'égide de son parrain Jean-Michel Jarre, qui a découvert dans la cour redécorée de l'Hôtel-Dieu ses morceaux revisités par trois artistes locaux. Verres à la main, lunettes de soleil, sur des chaises longues, les fans d'électro ont répondu présent à la première soirée du festival à la renommée européenne qui se tient jusqu'à dimanche.
Dans la cour de l'Hôtel-Dieu, l'ancien Hôpital des pauvres fondé au XIIe siècle agrémenté d'une scène et enluminé de bleu, trois groupes ont remixé des morceaux de son album Oxygène, sorti en 1976 et vendu à près de 18 millions d'exemplaires. Tout d'abord Danger, un quatuor à cordes qui a laissé place à de l'électro pure, puis le duo Acid washed, et enfin l'artiste Arandel, seul sur la scène avec comme toujours un masque noir lui couvrant tout le visage, ont repris les titres du « gone » le plus connu de la musique électro. « C'est un honneur pour moi. (Cette musique) c'est comme deux ADN qui se mélangent. L'ADN d'une création originale et l'ADN de créateurs qui ont leur propre son et leur propre univers et qui vont récréer un matériel hybride », a déclaré le Lyonnais Jean-Michel Jarre à l'AFP lors de la soirée inaugurale.



Jean-Michel Jarre, l’un des premiers compositeurs français de musique électronique, était l’invité d’un workshop des Nuits Sonores – la Red Bull Music Academy Session. Au programme : l’inénarrable champ des mutations musicales en cours et à venir. Morceaux choisis.

Par LÉA IRIBARNEGARAY
Sur la cohabitation actuelle entre l’analogique et le numérique…
La naissance du CD a marqué l’arrêt de mort de la valeur du support musical. La musique se vend en supermarché, comme une boite de Kleenex ou des pots de yaourts. Mais le CD n’est pas plus solide qu’un vinyle, au contraire, sa qualité est absolument inférieure à ce qu’il se faisait auparavant. Une succession de paradoxes et d’ambigüités ont fait de la musique électronique un objet bizarre. Et c’est tant mieux. L’électro a modifié notre relation au son, notre façon de consommer. Ce n’est pas un genre à part entière, mais plutôt un mode de réflexion, de production, de diffusion. L’analogique et le numérique forment un mélange extrêmement riche. Le virtuel ne prend pas le dessus, bien au contraire. L’ordinateur n’a même pas réussi à enterrer le synthétiseur ! Aujourd’hui, le grand bouleversement devrait tenir dans la dilution des genres. Avec Internet, c’est la fin du diktat des frontières. Tous les sons de la planète sont désormais à notre portée. Les styles se mélangent et s’enchevêtrent. A l’instar du dubstep, assemblage de métal et de techno, résultat de raccourcis transversaux.
Son message à notre Ministre de la Culture fraichement nommée…
J’aimerais que la nouvelle Ministre de la Culture s’occupe enfin de la musique. Si Jack Lang a lancé le prix unique du livre en 1981, il aurait pu penser au prix unique du disque ! Le monde politique présente une vision démodée d’Internet, très années 90. Mais le monde de la musique doit également prendre ses responsabilités : en se structurant, majors et indépendants seront peut-être capables de transmettre un message plus clair. Notre discipline reste franchement précaire par rapport à la littérature et au cinéma. Il est vital de reconnaitre les difficultés que rencontrent quotidiennement les artistes : sauf exception, il est devenu impossible de vivre de la musique. Et c’est absolument intolérable.
Sur ses gigantesques concerts en extérieur…
C’était un concept particulièrement neuf pour l’époque et absolument gratuit. J’ai grandi à Lyon, dans le quartier de la gare de Perrache. On y accueillait le cirque et la Vogue - la fête foraine locale. J’ai alors découvert la poésie du spectacle vivant en extérieur, son instantanéité, son absence de seconde chance. J’ai toujours voulu développer la scénographie et utiliser les techniques visuelles de ma génération, pour que la performance soit aussi pertinente en concert. J’ai donc piraté des endroits en tout genre, le temps d’une nuit. En mettant en place des jeux de lumières et des effets pyrotechniques. Entre Houston, Londres ou Moscou, chaque expérience a été incroyable, chaque rencontre improbable : je devrais en faire un livre !
Sur sa lyonnitude…
En tant que lyonnais, je me réjouis de l’anniversaire des Nuits Sonores. J’ai assisté à la naissance du festival il y a 10 ans : il fallait être carrément gonflé pour se lancer dans un tel projet ! L’événement est devenu une référence absolue. L’affiche, pertinente, fait le grand écart entre les différents invités. Pour l’occasion, j’ai créé une installation sonore intitulée « Gone » - l’enfant dans le parler lyonnais. Et j’adorerais revenir en 2013 pour un méga-concert en extérieur !

photo
http://www.studio-sdc.com/content/portfolio/dessins.php

http://www.liberation.fr/culture/2012/05/17/jean-michel-jarre-tous-les-sons-de-la-planete-sont-desormais-a-notre-portee_819379

source photo
http://spectacle.provocateuse.com/show/jean_michel_jarre

mercredi 16 mai 2012

Tous les garçons et les filles


 Le 25 avril 1962, Françoise HARDY enregistre son premier disque, en trois heures. La production veut mettre en avant un titre traduit de l'anglais: Oh, oh, chéri, que Petula Clark a refusé d'interpréter. Françoise Hardy y ajoute trois morceaux de son cru: J'suis d'accord, Il est parti un jour et son préféré, Tous les garçons et les filles, qui figure en face B.



La suite de l'histoire est ici :
http://www.lefigaro.fr/musique/2011/07/08/03006-20110708ARTFIG00696--tous-les-garcons-et-les-filles-de-francoise-hardy.php

JOHNNY vs DEEP PURPLE




Johnny fait l'actualité cette semaine c'est l'occasion de réviser nos classiques de JOHNNY et de se rendre à l'évidence que notre IDOLE est un magicien ou un pro du recyclage.


Aujourd'hui, Johnny chante du DEEP PURPLE



mardi 15 mai 2012

RICHIE SAMBORA, l'interview en V.O.



May 10, 2012 2:00 PM

When Richie Sambora told Rolling Stone, "I've been a busy boy," he was not exaggerating. The Bon Jovi guitarist has been hard at work on his first solo album in 14 years, set for release this summer, and has returned to the studio with the New Jersey rockers who made him famous. In addition, he's continuing his award-winning philanthropic efforts; he was honored in Los Angeles on Tuesday night for his work with the nonprofit Midnight Mission, where he caught up with Rolling Stone backstage to chat about his many new projects.

"We're in the studio and it sounds great," Sambora said of Bon Jovi. "Jon [Bon Jovi] and I were writing. I'd fly to New York and we came up with a lot of great tracks and we started laying down basics a couple of weeks back. That will be out sometime in early 2013."

Before its release, Sambora will concentrate on his own, self-titled album, and he believes it will surprise fans quite a bit. "I think people look at Richie Sambora and they put me in the Bon Jovi box, but that's not what this record is," he said. "I think they don't see me as a singer, and I was the lead singer in every band I was in before Bon Jovi. I hope I get to change people's minds on this record. That's what I'm gonna try to do."

If Sambora's label choice is any indication, he is serious about establishing his independent credibility. Richie Sambora will be released on the indie darling Dangerbird Records, home to Silversun Pickups, Fitz and the Tantrums and Minus the Bear. The guitarist for Bon Jovi and Dangerbird might seem like an odd fit on the imprint, but Sambora is looking forward to teaming with them. "I'm really excited to work with Dangerbird," he explained. "Jeff [Castelaz, the label co-founder] is an unbelievable guy and I've been having great meetings with him."

Sambora described the material as "organic" and featuring a lot of "jamming." "We really had a good time making the music," he said. "I think that‘s what attracted me to the whole indie thing: I could make the music the way I wanted."

Aside from touring in the fall to support the solo album, Sambora plans to continue his philanthropic efforts with Midnight Mission, a L.A.-based organization dedicated to helping the homeless. "The Midnight Mission is in my community; I live here in California," he said at the banquet thown in his honor. "The greatest thing about celebrity is you can bring awareness to things. For me, having the most successful tour in the world and selling 30 million records creates a great opportunity to give."

 

JOHNNY vs CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL


Johnny fait l'actualité cette semaine c'est l'occasion de réviser nos classiques de JOHNNY et de se rendre à l'évidence que notre IDOLE est un magicien ou un pro du recyclage.

Aujourd'hui, Johnny chante du CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
Adapté par Philippe Labro sous le titre Fils de Personne, Fortunate Son est également repris en français par Johnny Hallyday sur l'album Flagrant délit, sorti en 1971.


LAVERSION JOHNNY (1979)



Il reprend également Born On the Bayou (Dans le bayou)
LA VERSION JOHNNY


LA VERSION ORIGINALE




et Proud Mary (Rouler sur la rivière), adaptés par Jean Fauque, sur son album Destination Vegas, en 1996.




Johnny Hallyday - Rouler Sur La Riviere par cladstrife



lundi 14 mai 2012

Sonohra - Living on a prayer



JOHNNY vs BOB SEGER


Johnny fait l'actualité cette semaine avec sa toute nouvelle tournée qui débute ce soir à Montpelier. C'est l'occasion de réviser nos classiques de JOHNNY et de se rendre à l'évidence que notre IDOLE est un magicien ou un pro du recyclage.

Je m'explique,  il a su enchaîner des tubes sans prendre un seul risque.

La preuve avec ce morceau de BOB SEGER.








la version française
Le bon temps du Rock and Roll, (reprise d'un titre de Bob Seger) sera l'unique tube de l'album Hollywood, il est sorti le 30 janvier 1979. Cette chanson va aux fils des tournées et des spectacles, s'imposer comme un incontournable de Johnny Hallyday. À trois exceptions prêts, (Bercy 95, Las Végas 96 et Parc des Princes 2003), elle est inscrite au répertoire du chanteur depuis trente ans, (un record absolu, qui n'est dépassé que par Gabrielle son aînée de trois ans).





(George Jackson/Thomas Jones) adaptation française Michel Mallory

J'en assez d'entendre à la radio
Les mêmes sons et les mêmes tempos.
Il faudrait que la musique s'affole
Tout comme au bon vieux temps du rock'n'roll.

J'ai une indigestion de disco
Et tous ces crooners qui me tapent sur les nerfs
Et le rétro, j'en ai ras-le-bol, je préfère le bon temps du rock'n'roll.
Je préfère le bon temps du rock'n'roll.
C'est la seule musique qui soit folle.
Depuis toujours entre nous deux ça colle
Depuis le bon vieux temps du rock'n'roll.
Et je suis allergique au tango, et je m'ennuie à mourir avec le slow.
Moi, j'aime la musique quand elle roule les épaules

Tout comme au bon vieux temps du rock'n'roll.
Pour une fois, je suis resté fidèle
Plus longtemps qu'avec la fille la plus belle.
Le feeling ne s'apprend pas dans les écoles.
Où est le bon vieux temps du rock'n'roll ?


Même BON JOVI chante du SEGER, peut être un jour un duo avec Johnny ?




STATUS QUO aussi



Et TOM CRUISE dans tout ça !!!!


source info disques Johnny Hallyday : wikipedia

DONALD "DUCK" DUNN (1941-2012)

Le bassiste américain Donald "Duck" Dunn, membre du groupe légendaire de musique soul Booker T and the MG's, est décédé dimanche à Tokyo à l'âge de 70 ans. C'est son ami d'enfance, le guitariste Steve Cropper, qui a annoncé la nouvelle sur Facebook.


"Aujourd'hui, j'ai perdu mon meilleur ami, le monde a perdu le meilleur type et le meilleur bassiste qui ait vécu", a-t-il écrit. "Duck Dunn est mort dans son sommeil dimanche matin à Tokyo après avoir donné deux concerts au Blue Note Night Club."

Donald "Duck" Dunn avait joué au côté d'Otis Redding ("Respect") et Wilson Pickett ("In the Midnight Hour"), mais aussi pour d'autres grands noms tels que Neil Young, Eric Clapton et Jerry Lee Lewis.
Né en 1941 à Memphis, Dunn choisit la basse à l'âge de 16 ans, car, raconte-t-il sur son site officiel, "la guitare avait deux cordes de trop, c'était juste trop compliqué". "En plus, j'ai grandi avec Steve Cropper.

Au cours de son enfance, il se lie d’amitié avec un autre gamin blanc du coin, Steve Cropper. Une amitié qui se révèlera indéfectible avec celui qui deviendra un des plus grand guitaristes du siècle. Lorsque Cropper, avec Don Nix, forme les Royal Spades, leur copain Duck Dunn se met à la basse : il est moins bon guitariste que Steve et veut absolument faire partie du groupe. Il s’équipe d’un modèle Kay, bas de gamme et le groupe interprète les succès du Rock’n’Roll de l’époque, (Jerry Lee Lewis, Little Richard, Chuck Berry…) dans les bars en échange de quelques bières et de quelques dollars.

En 1958, les choses deviennent plus sérieuses, d’autres musiciens, les rejoignent, notamment des cuivres, dont le futur, « Memphis Horn », Wayne Jackson et le groupe change de nom. Les Mar-Keys décrochent même un hit en 1961, un instrumental intitulé Last Night. Le groupe acquiert dès lors une réputation solide. Duck Dunn quitte cependant le groupe en 1962, devenant le seul blanc au sein du groupe de Ben Branch, ou il remplace Allen Jones.

Il fréquente les jam-sessions de clubs tel le Hernando’s Hideaway ou le Rebel Room, et enregistre avec Steve Cropper et le batteur Al Jackson à la fin de 1963. Le single est une reprise du pianiste Roosevelt Sykes, Honeydripper avec un original en face B, Slumber Party, aucun succès commercial ! Ce groupe éphémère s’appelle les Vandells et le style dans lequel, il se produit rappelle fortement celui du combo au sein duquel s’épanouissent Cropper et Jackson, Booker T & The MG’s.


Les MG’s s’étaient fait connaître en 1962 avec un no 1 au hit-parade, Green Onions. Mais le bassiste d’origine, Lewie Steinberg, est une tête brulée difficile à gérer sur la route, et Cropper souhaite de plus en plus le remplacer par son vieil ami. Un an après les Van-Dells, en novembre 1964, la chose est faite. Avec l’arrivée de Duck Dunn, au sein des MG’s, c’est mine de rien, une révolution qui se produit. Booker T. & The MG’s, premier groupe à être composé pour moitié de noirs, pour moitié de blancs, participe à une prise de conscience collective. Ils inventent de nouveaux sons. Ils sont des acteurs de l’émancipation de la société américaine de ses carcans sociaux et culturels.

La Soul qu’ils contribuent à créer est la musique de la liberté : en cela, ils ouvrent la voie à la contre-culture des années 1960, des groupes hippies aux protest-singers, Booker T. & The Mg’s deviennent le groupe maison du label Stax, fer de lance de la Soul Music et enregistre derrière des grandes vedettes du label, tel qu'Eddie Floyd, William Ball, Carla et Rufus Thomas. Ils sont là sur les classiques qui feront du bluesman Albert King un guitariste légendaire. Ils accompagnent Otis Redding au Monterey Pop Festival en 1967, une prestation survoltée.

Duck Dunn contribue à la création des grands classiques de la Soul : Respect, Sittin’ On The Dock Of The Bay, I’ve Been Loving You Too Long, In The Midnight Hour, Hold On I’m Coming, etc… Il s’implique également dans la gestion de Stax, auquel il reste fidèle jusqu’à la fin.

Les années 1970 marquent la fin de l’époque dorée de la Soul façon Stax, supplantée par l’école Motown et le disco. Mais Duck Dunn enregistre encore des sessions mémorables, avec Muddy Waters, Fathers And Sons, avec Jerry Lee Lewis, Southern Roots, ou encore avec Bob Dylan, Rod Stewart, Eric Clapton… C’est tout simplement l’un des bassites les plus demandés.


À la fin des années 1970, le film Blues Brothers prépare l’arrivée d’un nouveau « Blues Boom » et rend aussi hommage à la Soul (on y voit Aretha Franklin et James Brown…). Le groupe que mettent sur pied Dan Aykroyd et John Belushi, les inénarrables Blues Brothers, réserve une place de choix à Duck Dunn, bassiste incendiaire sur scène au côté du grandiose guitariste Matt Murphy.

Dans les années 1990, les MG’s se reforment épisodiquement, notamment pour un album hommage à Dylan ou une tournée avec Neil Young .

info & source : wikipedia

JOHNNY, COMME UN ROC(K)

C'est à  Montpellier que Johnny débute aujourd'hui sa tournée française. Après un concert intime à Los Angeles en guise de tour de chauffe, le rockeur français Johnny Hallyday donnera lundi soir à Montpellier le coup d'envoi d'une 181e tournée en forme de revanche sur ses ennuis de santé de l'hiver 2009.


Le rockeur le plus célèbre de France l'a assuré à la presse à sa sortie de scène à Los Angeles le 24 avril dernier : cette tournée ne sera pas celle des "au revoir". "Au contraire, c'est un recommencement. Pour les au revoir, on verra plus tard"....

PETIT RAPPEL SUR LES 3 DERNIERES ANNEES !
En 2009, son "Tour 66" était pourtant annoncé comme le dernier. Mais les ennuis de santé qui l'ont brutalement obligé à interrompre ce qu'il croyait être sa tournée d'adieux ont changé sa vision des choses. Hospitalisé en urgence à Los Angeles à la suite de complications consécutives à l'opération d'une hernie discale, Johnny Hallyday a frôlé la mort.

Après une longue convalescence au cours de laquelle il reconnaît avoir sombré dans la dépression, le chanteur a repris le travail en boulimique: un album "Jamais Seul" au printemps 2011, puis une première sur les planches à l'automne.

Johnny a aussi fait le ménage dans son entourage, se séparant de son producteur Jean-Claude Camus pour le remplacer par Gilbert Coullier. Très récemment encore, il a embauché le manager du groupe de rap français NTM, Sébastien Farran, et changé d'attachée de presse.

Le rockeur a répété pendant plus d'un mois dans un studio de la banlieue de Los Angeles pour peaufiner son retour sur scène. Il a remis sur le métier une quarantaine de chansons, parmi lesquelles il a choisi celles qu'il interprètera, subtil mélange de classiques et de nouveautés, couvrant son répertoire des années 60-70 à aujourd'hui.

Le chanteur, qui a choisi pour assurer sa première partie une autre star du répertoire français, Louis Bertignac, garde jalousement secrets les ingrédients de son spectacle. Mais la tonalité s'annonce plutôt rock, grâce notamment au guitariste Yarol Poupaud auquel il a confié la direction des musiciens.

Comme d'habitude, la mise en scène devrait être spectaculaire. Les quatre concerts de Montpellier, du 14 au 18 mai dans une salle de 8000 places, ont nécessité quatre jours de préparation, 80 techniciens et 50 semi-remorques.

Dès le mois de juin, Johnny investira les stades, avec en point d'orgue le Stade de France à Paris, où il fêtera son 69e anniversaire le 15 juin, avant deux autres concerts les 16 et 17. A l'automne, le rockeur reprendra sa tournée dans des salles fermées, jusqu'au 22 décembre à Marseille. Il fera aussi escale à l'étranger avec des concerts prévus à Londres, Moscou et Tel-Aviv notamment.

Le chanteur, qui a "passé des examens très poussés" avant ce véritable marathon musical, "est en pleine forme", a assuré son courtier en assurances à l'AFP.

Stakhanoviste, Johnny profitera d'ailleurs d'une pause dans la tournée, en août et septembre, pour enregistrer un nouvel album, "à textes" et aux sonorités blues-rock. Un moyen, sans doute, d'effacer l'accueil public et critique tiède réservé à "Jamais Seul", concocté avec Matthieu Chédid.





Depuis ses débuts en 1960, le "taulier" a vendu près de 100 millions d'albums et rassemblé 28 millions de spectateurs en concert.

Combien seront-ils à venir l'écouter sur cette nouvelle tournée ' En fin de semaine, il restait encore des billets disponibles sur internet pour la plupart des dates, dont les quatre concerts de Montpellier.


ça ne finira jamais ?

 

vendredi 11 mai 2012

RADIO NUMERIQUE TERRESTRE


La radio numérique terrestre prend forme malgré l'opposition des réseaux nationaux

Après des années d'enlisement du dossier – un immobilisme encouragé par la réticence réputée du gouvernement Sarkozy – le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a tranché : il a lancé un appel à candidatures dans vingt nouvelles zones de France, qui fait suite à celui du 12 avril dernier dans les zones de Marseille, Nice et Paris. Ils s'échelonnent de juin 2012 à avril 2013. A terme, il s'agit d' « aboutir à un déploiement de la radio numérique sur l'ensemble du territoire métropolitain d'ici à 2015 »

L'intégralité de l'article est ici

http://www.telerama.fr/radio/la-radio-numerique-terrestre-prend-forme-malgre-l-opposition-des-reseaux-nationaux,81383.php

jeudi 10 mai 2012

LES MOTS DE RENAUD

Le texte intégral de la lettre de Renaud à ses fans.




«Salut les potes, salut les filles,



Je voulais vous remercier pour les millions de messages de soutien (bien qu'on ne soutienne que ceux qui tombent ) reçus depuis des mois sur votre site. 36.000 membres c'est pas dégueu. À la veille de mes 60 balais, (J'voudrais crever avant d'être moche même si l'inspiration m'a un peu déserté, j'ai la banane, je bois quasiment plus, même si j'apprécie toujours une bonne bière. Ricard ou autres Pastis oubliés définitivement depuis plus de six mois que je vis dans le Sud. Je vois pas souvent mon fils qui me manque terriblement, ni ma petite fille Héloïse, mais bon, je me suis éloigné de ma famille pour un moment, c'est ma faute. J'ai ici une famille de potes, comme vous, à l'amitié indéfectible.



Je vous souhaite une belle année (et les cinq autres qui viennent pleine de bonheur et d'amour, loin du nain et ses acolytes. De mon côté, j'essaie d'écrire pour vous, pour moi, pour le simple fun d'en faire râler quelques-uns et de vous charmer, vous séduire, comme vous le faites pour moi à votre façon...



Amitiés définitives,



Renaud



9 MAI 2012»



Chacun fait (c'qui lui plaît), l'histoire d'un tube


• À trente ans de distance, il est tentant de considérer ce titre comme le manifeste de la décennie de l'individualisme forcené, les années 1980. Le texte de ce tube paru à l'automne 1981 date pourtant du milieu de la décennie précédente.

• Son auteur, Philippe Bourgoin, est alors un cinéaste de 23 ans ayant réalisé son premier long-métrage avec Jodie Foster. Pas volontaire pour ronger son frein en jouant les utilités sur les tournages parisiens, il préfère peaufiner son apprentissage à l'université de New York, section cinéma, où il rencontre en 1978 sa future épouse, une Américaine francophile prénommée Valli. «Il a réalisé son film de fin d'études au Chelsea Hotel autour d'un couple dont l'histoire ressemblait beaucoup à celle de Chagrin d'amour», se souvient-elle aujourd'hui. En pleine explosion punk, la jolie blonde côtoie les futures stars de l'art contemporain, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat, puis devient serveuse dans un bar branché de Greenwich Village fréquenté par Bowie et la clique d'Andy Warhol. Elle économise afin de rejoindre son mari rentré à Paris. Elle arrivera en France trois jours après l'élection de François Mitterrand. «Ma mère était effrayée que je parte vivre dans un pays où des communistes étaient au gouvernement.»

Entre-temps, la chanson était passée par différentes phases, sans jamais aboutir. «C'était devenu une patate chaude», s'amuse Philippe Bourgoin. Dans une première version de 1977, le texte est dit par son compositeur Gérard Presgurvic, sur des arrangements très variétés. Une nouvelle tentative, trois ans plus tard, n'aboutira pas plus. Le déclic viendra de la découverte du rap par l'intermédiaire de The Magnificent Seven, du groupe punk anglais Clash, qui démarre sur «Ring Ring, 7 A.M.». Bourgoin, qui ajoute «Cinq heures du mat' j'ai des frissons» à son texte, y intègre la scansion hip-hop, sent le vent tourner au moment où Presgurvic le lâche.

Punk, new-wave, rap… la musique change vite, au diapason de la société. L'explosion des radios libres transforme le paysage médiatique en profondeur. Avec la libéralisation des ondes par le ministre de la Communication Georges Fillioud, la bande FM devient une affaire d'État. Dalida soutiendra la grande manifestation de 1984 organisée par la nouvelle radio de la jeunesse (NRJ). Après avoir brièvement envisagé de passer lui-même derrière le micro, Bourgoin contacte Grégory Ken, ancien de la comédie musicale Hair, dont le timbre chaud fait le bonheur des publicitaires. «Dès que j'ai entendu sa voix sur le répondeur, j'ai su que c'était lui», se souvient ce dernier.

• Sans le sou, Bourgoin et son associé J.-C. Guevara décident de retourner en studio en août 1981. Valli est conviée pour valider la nouvelle esthétique du titre. Elle finit par donner la réplique à Grégory après l'écriture d'un nouveau couplet. Un groupe est né, qui faillit s'appeler Valli et les garçons mais dut son patronyme définitif au best-seller de Jean-Edern Hallier, Chagrin d'amour. La maison Barclay, séduite, distribue le 45 tours, qui va faire les belles heures de la station NRJ, lancée en juin, qui prend le pari de le diffuser neuf fois par jour. Valli et Grégory sont sollicités jusqu'en Allemagne, où la chanson connaîtra un beau succès. «Et dire qu'un producteur m'avait suggéré de la proposer à Alain Delon et Mireille Darc», s'amuse aujourd'hui Bourgoin. Les femmes tombent sous le charme de Grégory, au look eighties si étudié (chemise blanche, cravate dénouée, barbe de trois jours) et les hommes s'amourachent de Valli.

Emporté par la modernité des arrangements, nul ne prêtera vraiment attention à la noirceur du texte, tempérée il est vrai par les interventions d'un chœur qui moque le protagoniste façon tragédie grecque. Ce récit d'une dérive nocturne et alcoolisée croque la décadence urbaine avec pertinence, allusions à la prostitution et la pédophilie incluses, sans omettre un clin d'œil à Sartre (« Pendant qu'Boulogne se désespère »). «J'ai compris certaines des références bien plus tard», explique Valli, qui ne maîtrisait alors pas encore notre langue. Grégory entendra longtemps «pointe d'asperge» alors qu'elle évoquait la porte de la Chapelle dans son couplet.

Des années avant l'émission télévisée de Sydney et l'irruption de NTM, les Français découvrent le rap avec cette chanson. Six mois après son lancement, toutes les publicités déclineront ce style. Fier de ce nouveau coup, Eddie Barclay invite le duo à chanter le titre à son énième mariage, en 1982. Après avoir écoulé trois millions de copies du 45 tours, Chagrin d'amour enregistra deux albums qui firent un bide. Valli grava une poignée de disques en solo. Son complice Grégory décédera en 1996, après avoir été la voix de la chaîne Canal +. Après une parodie des Charlots sous le titre Chagrin d'labour et une adaptation en japonais, la plus belle reconnaissance pour ce titre, qui n'a rien d'académique, c'est peut-être qu'il a été étudié pour le bac de français dès 1982.

http://www.lefigaro.fr/musique/2011/07/22/03006-20110722ARTFIG00481--chacun-fait-c-qui-lui-plait-de-chagrin-d-amour.php

IGGY POP sur next.liberation.fr


Ce n’est pas la première fois que le sieur Pop quitte sa rage pour poser sa voix grave sur un mode crépusculaire. Avec Avenue B, son quatorzième album solo paru en 1999, l’Iguane avait surpris son auditoire en promenant ses tristes ballades sur un mode acoustique aux frontières du jazz et du blues (Miss Argentina).

Cinq titres de cet Après sont des monuments de la chanson française: Et si tu n’existait pas (Joe Dassin), La Javanaise (Serge Gainsbourg), La Vie en rose (Edith Piaf), Les Passantes (Georges Brassens) et Syracuse (Henri Salvador).

«Quand je suis venu présenter Préliminaires à Paris, un homme m’a donné un CD de chansons françaises. J’ai beaucoup aimé. Ça tombait bien, je voulais faire quelque chose de différent. Je ne veux pas être rangé dans une case [a box, une boîte, en anglais]. Sauf quand je serai mort», plaisante-t-il. Avant d’annoncer vouloir défendre cet Après sur scène puis enregistrer un nouvel album avec les Stooges.

Les cinq autres titres sont des classiques anglais

«Ces titres, qui ont en commun d'évoquer les tourments de l’amour, sont des standards que j’ai toujours voulu interpréter. Ce disque en a été l’occasion.»

«On vit dans un monde binaire. Tout se raisonne en 0 et 1, oui et non... Où est le peut-être?» s’interroge-t-il. Avant de cogner: «Tout ce que les maisons de disques ont fait pour moi, c’est m’humilier, me tourmenter, me démoraliser. Cette fois, ils pensaient qu’ils ne feraient pas d’argent avec, que mes fans ne l’aimeraient pas. Une attitude très sensée, venant de personnes très sensées, des personnes différentes de ce que, moi, je suis.»

Une aubaine pour le site vente-privée.com qui se charge en exclusivité de la promotion et de la vente du CD de format inhabituel. «Les artistes sont des marques, argumente sans fausse philantropie son PDG, qui a déjà vendu les albums du pestiféré Alain Chamfort et de Patricia Kaas. Et Iggy Pop est une marque exceptionnelle.»

L'intégralité de l'article sur http://next.liberation.fr/musique/2012/05/10/iggy-pop-croone-sur-brassens-et-piaf_817740

lundi 7 mai 2012

WITNESS chante du BON JOVI comme DALTON & JOHNNY


Jon Bon Jovi sait vendre ses chansons, voici Witness, avec cette bonne reprise de "you are not my lover", un outtakes de slippery when wet.

Il y a  quelques jours, sur mon blog, j'avais déjà parlé de cette chanson avec la reprise de DALTON et surtout l'adaptation en français pour Johnny Hallyday.


En effet, toujours la même chanson qu'il a refilé à Johnny quelques années plus tard pour l'album "ça ne change pas un homme".

FESTIVAL D'ÉTÉ 2012 DE QUÉBEC


QUÉBEC – Aerosmith, Bon Jovi, LMFAO, Johnny Hallyday, The Offspring et Skrillex seront les têtes d'affiche du 45e Festival d'été de Québec, qui se tiendra du 5 au 15 juillet, a confirmé l'organisation lors d'une conférence de presse tenue lundi matin.

Jean Leloup, avec Misteur Valaire en première partie, Don Felder (première partie de Hallyday), Sarah McLachlan, Our Lady Peace (première partie de Aerosmith) et Vincent Vallières seront aussi de la partie.

Selon le directeur de la programmation, Louis Bellavance, la présence de Bon Jovi, sera possiblement une exclusivité canadienne

vendredi 4 mai 2012

Adam Yauch des BEASTIE BOYS 1964-2012


L'un des fondateurs des Beastie Boys, Adam Yauch, ou "MCA", est mort des suites d'un cancer des glandes salivaires.

Adam Yauch s'est éteint ce vendredi à l'âge de 47 ans. Il était l'un des trois fondateurs du groupe The Beastie Boys, pionnier du hip-hop. Egalement connu sour le nom de "MCA", il était traité pour un cancer des glandes salivaires, diagnostiqué en 2009, rappelle Rolling Stone. Les causes de la mort de l'artiste n'étaient pas encore clairement identifiées dans l'immédiat, indique le site internet TMZ. Contactés par l'AFP, des représentants des Beastie Boys n'avaient pas répondu vendredi à la mi-journée.
Adam Yauch avait co-fondé les Beastie Boys en 1979, avec Mike Diamond, "Mike D" et Adam Horowitz, "Ad-Rock". D'abord punk hardcore, le groupe s'est ensuite essayé au hip-hop, raconte le magazine. Son succès a décollé avec son premier album Licensed to Ill, en 1986. Les albums suivants, Paul's Boutique, Check Your Head et Ill Communication ont fait d'eux des stars, ajoute Rolling Stone. 

 
The Beastie Boys ne se sont pas produits depuis l'été 2009. Un album est sorti en 2011, Hot Sauce Committee, Pt. 2, mais la maladie d'Adam Yauch avait retardé son lancement, et empêché le groupe d'apparaître dans les clips associés. Adam Yauch avait dû nuancer par un communiqué officiel les rumeurs annonçant sa guérison juste après la sortie de cet album. En avril dernier, il n'avais pas pu accompagner Mike D et Ad-Rock à la cérémonie qui marquait l'introduction du groupe au Rock'n Roll Hall of Fame.

http://www.lexpress.fr/culture/musique/adam-yauch-l-un-des-fondateurs-des-beastie-boys-est-decede_1111494.html
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...