Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 29 avril 2011

KATE ET WILLIAM

C'est assez drôle de lire la presse depuis quelques jours, j'ai l'impression qu'on parle un peu de ma vie... oui, pour la petite histoire, mon épouse s'appelle Katia mais tout le monde l'appelle Kate.

Monsieur william




vendredi 22 avril 2011

Jean-Louis Aubert devant un public conquis (Nouvelle république.fr)

Ambiance western. Une ombre se profile derrière le rideau translucide de la scène du Tarmac. La silhouette semble descendre d'une colline. Un harmonica pleure. Du pur Sergio Léone. Les quelque 2.500 spectateurs sont enthousiastes, malgré la demi-heure d'attente. Le voile se lève sur Jean-Louis Aubert, coiffé d'un Stetson et vêtu d'un cache-poussière, grattant sa guitare, le visage à moitié caché derrière un support d'harmonica.

Le chanteur entame le programme de sa tournée Roc Éclair par les chansons de son dernier album, illustrées par une fabuleuse mise en scène d'éclairages et de vidéos. Il alterne ses propres tubes et ceux, toujours fabuleux, du groupe Téléphone. Le spectacle est très rock, avec quelques morceaux plus mélancoliques, parfois. « Celle-là, je vous la chante à la demande de Richard », lance-t-il, faisant référence à l'ex-batteur du groupe mythique, Richard Kolinka. A la première mesure de La Bombe humaine, le public, toutes générations confondues, s'enflamme. Et c'est ainsi durant deux heures d'un super-spectacle où Jean-Louis Aubert et ses neuf superbes musiciens enchaînent, sans répit, de nombreuses chansons reprisent par un auditoire conquis.
 
Cor. NR, Gilles Guillemain
 





Ces deux dernières années, j'ai beaucoup vu l'humanité. [...] J'ai passé beaucoup de temps dans les hôpitaux en accompagnant mon père jusqu'à sa mort. J'ai beaucoup partagé avec les gens qui étaient là, explique Jean-Louis Aubert.
 
« Mais pendant cette période d'hôpitaux et de peine, j'ai vécu des moments gais, humains, touchants. Je suis tombé amoureux de vieilles dames. J'ai chanté devant le cercueil de Guillaume Depardieu. J'ai bien appris la vie... », ajoute-t-il dans le dossier de presse de son dernier album. Après la disparition de son père, emporté par un cancer du sang, et la mort de plusieurs autres proches, le musicien s'est isolé en Provence. Il y a couché sur le papier des dizaines de chansons, accompagné par l'esprit paternel, « comme s'il regardait par-dessus mon épaule quand j'écrivais ». Sans fioritures ni métaphores, les douze textes qui composent l'album sont empreints de simplicité. « Ne te fais pas de mauvais sang/Maintenant je suis grand/Je m'débrouillais bien avant/Maintenant je ferai sans », chante-t-il dans un filet de voix sur Roc'éclair, un titre dans lequel il s'adresse directement à son père.

S'il est traversé par la mort, Roc'éclair n'est pas un disque hanté, mais au contraire empreint de chaleur et d'optimisme. Endossant le costume du saltimbanque, un sourire désinvolte aux lèvres, il affirme dans « Demain sera parfait », la chanson qu'on entend actuellement sur les ondes: « Je veux chanter/Je veux te faire oublier/Ton âme en peine, ton manque de veine ». Le titre de l'album a d'ailleurs été inspiré par le nom de la célèbre entreprise de pompes funèbres, qui dégage un sentiment de « clair-obscur qui donne foi en la vie », selon Aubert.

Le chanteur de 55 ans, « un peu ridé », y évoque surtout une sérénité nouvelle. « Maintenant, je reviens/Ce que j'ai toujours été/Je reviens de tout ce qui n'est pas moi », susurre-t-il sur « Maintenant, je reviens ». Jean-Louis Aubert a puisé aux sources de la musique américaine : folk, blues, gospel... « pour retrouver le frais, le spontané, le naïf ».







JEAN LOUIS AUBERT EN CONCERT A POITIERS


AUBERT TELEPHONE POITIERS !

C'était hier soir aux Arènes de Poitiers ( Parc des expos), Jean Louis, Richard et ses musiciens ont chauffé la salle pendant 2 heures, avec des nouveaux titres extraits du dernier albums mais aussi ses succès solos des albums précédents (de platre et ciment à idéal standard) sans oublier les standards de TELEPHONE.




 Le public a été conquis. Jean Louis n'a pas été avare en rappel, toujours aussi généreux, un grand concert qu'il ne fallait absolument pas rater. Jean Louis sera au Zenith de Paris dans quelques jours ...  A bon entendeur !

voici quelques photos (ratées ?) du concert d'hier soir...




source photos : moi et mon portable ZTE old school (pas de zoom arrrrrrrgggh)

jeudi 21 avril 2011

JEAN LOUIS AUBERT : 1993-2005


Le 11 juin 1993 sort l'album "H". Album introspectif, comprenant le succès Temps à nouveau / A l'eau est enregistré dans des studios itinérants (dont l’Hôpital Éphémère, fameux squat d’artistes parisiens à cette époque) pendant la première guerre du Golfe, avec la participation de Paul Personne et Princesse Erika. H propose les interrogations de son auteur sur l'absurdité de la condition humaine. Il servira de base à l’une des plus grosses tournées d’Aubert, dont sera tirée le live Une page de tournée en 1994.



 
En 1997, Jean-Louis Aubert sort son 3ème album solo, Stockholm, qui restera un album surprenant, aux influences multiples et aux sonorités variées,





L'année suivante, Jean-Louis Aubert sort son premier album « live », Concert Privé, avec la complicité de plusieurs artistes tels les « Nubians ».


En 2001,Jean-Louis Aubert sort l'album Comme un Accord, succès incontesté de sa carrière.


Cet album, riche de mélodies accrocheuses, mélange pop et rock, offre une large gamme des inspirations et des idées de l'auteur, avec notamment Comme un Accord,





Alter Ego inspiré par son ami Olivier Caudron, ou l'électrique Milliers Millions Milliards.




A 50 ans, en 2005, Jean-Louis Aubert publie Ideal Standard. Comme à son habitude, Aubert met le ton avec des musiques de plus en plus recherchées, textuellement et musicalement. L'album remporte un franc succès, et une nouvelle tournée




source :
wikipêdia

90 FRANCS LA PLACE DE CONCERT DE TELEPHONE



ou à peine 15 euro la place de concert
ça fait rêver ?
trouvé sur :

TELEPHONE EN PREMIERE PARTIE DES STONES (1982)




superbe photo trouvé sur un super site :

mercredi 20 avril 2011

JEAN LOUIS AUBERT & LOUIS BERTIGNAC LIVE Zenith de Lille 2008

JEAN LOUIS AUBERT : 1980-1989


En 1980, le groupe TELEPHONE est à son apogée et joue en première partie d’Iggy Pop en Angleterre et en Allemagne.


En 1982, ils réalisent leur rêve : jouer en première partie des Rolling Stones à l’hippodrome d’Auteuil devant près de 80 000 personnes.

En 1985, Jean-Louis Aubert devient père d'un petit garçon prénommé Arthur.

En avril 1986, après dix années d'aventure, cinq albums studios en tête des ventes, plusieurs tournées et concerts gigantesques, le groupe se sépare en deux, suite à des mésententes, des problèmes d'ego, la pression médiatique et l'usure : Aubert'n'Ko avec Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka d'un côté, Bertignac et les visiteurs avec Louis Bertignac et Corine Marienneau de l'autre.



Avec Richard Kolinka, son copain de toujours, il sort un 45 tours « Juste une illusion », sous le nom de Aubert'n'Ko. Daniel Roux se joint à eux ainsi que le percussionniste Feedback et Marine Rosier aux claviers. En 1987 le groupe sort l'album « Plâtre et ciment ».



Jean Louis Aubert réalise à partir de 1989 un travail plus personnel et explore le monde de la musique. L'album Bleu Blanc Vert démarre véritablement sa carrière solo, avec une approche musicale s'éloignant de plus en plus de Telephone.


Jean-Louis Aubert - Voilà c'est fini par vodka33

Cet album couvre des succès tels que Voilà c'est fini ou encore Sid'Aventure. L'album se révèle sous les couleurs de l'écologie, et d'un ton plus intimiste.

source : wikipédia

JOELLE URSULL


Joëlle Ursull est une chanteuse guadeloupéenne au timbre voilé, qui interpréta White and Black blues, écrit par Serge Gainsbourg, au Concours Eurovision du 5 mai 1990. Elle y remporta 132 points (2e ex-æquo). Auparavant, elle faisait partie du trio Zouk Machine.




Joëlle Ursull est né le 9 novembre 1960 à Pointe-à-Pitre. Mornalienne, elle suivra toute sa scolarité au sein de la commune qui lui a tant donné. Joëlle Ursull sera même élue Miss Morne-à-l'eau avant de devenir Miss Guadeloupe en 1979. Un détour par la télévision (sitcom produit par RFO), elle embrasse par la suite une carrière de mannequin avant de former le groupe Zouk Machine. Ses influences sont celles de la Caraïbe, du zouk à la biguine en passant par le reggae, ragga, quadrille, salsa merengue et tant d'autres.


Zouk Machine est créé par Guy Houllier et Yves Honoré. Ils font appel à Joëlle Ursull qui est une amie de la famille, Christiane Obydol qui n'est autre que la sœur de Guy Houllier et ce sous l'œil de Lisette Obydol dit "Mama Zouk", manager du groupe à l'époque.




Elle est une des trois membres fondatrices du groupe au côté de Dominique Zorobabel, prise en raison de la défaillance de Tanya Saint-Val qui débute alors l'aventure en solo. Le groupe remporte un franc succès dès la sortie de leur premier album éponyme qui permet aux filles de se produire sur de nombreuses scènes et plateaux télé.

En 1988, elle quitte le groupe tentée par une carrière de soliste et est remplacée par Jane Fostin.


En 1988 elle propose son tout premier album intitulé "Miyel", s'associe alors à l'artiste le gratin du milieu Zouk (Kassav', Frédéric Caracas, Pascal Vallot...).

En 1990 elle représente la France au concours de l'Eurovision sur une chanson signé Serge Gainsbourg et sort la même année son second album intitulé "Black French".


En 1993 c'est la sortie de son troisième album "Comme dans un film" aux sonorités très blues.

Devenue mère, elle se consacrera pendant dix ans à l'éducation de ses deux filles. Entre temps elle prendra part à nombre de projets, signant ainsi un single en hommage aux Mères & Pères en duo avec Jacques D'Arbaud, un duo sur l'album du comique guadeloupéen Pat, un autre en 1999 avec l'artiste de reggae Djamatik.

En 2003, elle offre à ses fans de la première heure un single intitulé Babydoo. De 2004 à 2006 elle participe à de nombreux plateaux dans la Caraïbe et à Paris. Depuis, elle décide de mettre en chantier un album prévu pour 2012 en s'entourant d'auteurs-compositeurs de la nouvelle génération.

AMINA



Amina Annabi (أمينة العنابي),  est une chanteuse et actrice tunisienne connue en France sous son nom de scène, Amina.Les années 1990 démarrent par son tout premier album : Yalil (La nuit). Il sort dans 22 pays à la fois et, aux États-Unis, est classé cinquième dans la section world music par le prestigieux magazine professionnel Billboard, privilège rarissime pour un artiste francophone. En France, elle obtient le prix Piaf 91 de la meilleure chanteuse.

mardi 19 avril 2011

JEAN LOUIS AUBERT & TELEPHONE : 1976-1980



En novembre 1976, Richard Kolinka loue une salle de concert, mais le groupe avec lequel il est supposé jouer n'est pas disponible. Il réunit alors quelques amis qu'il apprécie et avec qui il joue depuis longtemps : Jean-Louis Aubert, le guitariste Louis Bertignac et la bassiste Corine Marienneau.



Le concert a lieu le 12 novembre 1976 au Centre Américain de Paris, devant 600 personnes. Leur prestation est essentiellement composée de reprises anglo-saxonnes (Rolling Stones, Led Zeppelin), mais aussi des premières chansons écrites par Jean-Louis Aubert, dont « Hygiaphone » et « Métro, c'est trop ». C'est une énorme ovation pour le nouveau groupe qui prend le nom de Téléphone et qui devient rapidement le groupe phare du rock français des 1980.
Jean-Louis Aubert compose la majeure partie des chansons du groupe, joue de la guitare et chante. Il se révèle une véritable bête de scène. L'album Crache ton venin de 1979, avec le titre « la Bombe humaine », devient l'hymne d'une génération avec 600 000 albums vendus. Le groupe devient culte, véritable phénomène de société.

PHILIPPE AUBERT 1950-1998


Chroniqueur de radio sur EUROPE 1 dans les années 80-90, Philippe Aubert animait une petite quotidienne sur les médias entre 1994 et 1998 : "MON OEIL". Jean Marc MORANDINI est en quelques sorte son fils spirituel !

article paru dans libération - février 1998



Philippe Aubert, billetiste culte de la station, , présentait chaque jour son billet d'humour à 7h28 ainsi qu'une émission hebdomadaire consacrée aux médias. Philippe Aubert a débuté sa carrière au quotidien Combat sous l'autorité de Philippe Tesson. Après un passage à France Inter, il a collaboré à la naissance du Quotidien de Paris et du Matin.

En 1984, il entre à Europe 1 où il impose une revue de presse très personnelle. Parallèlement, il effectue un passage sur le petit écran au côté de Bernard Rapp dans L'Assiette anglaise sur Antenne 2. En septembre 1994, il reprend le magazine de l'actualité des médias Mon œil.

Philippe Aubert nous a quitté en 1998.

lundi 18 avril 2011

JEAN LOUIS AUBERT, LES DEBUTS


Jeudi 21 avril, Jean Louis AUBERT sera en concert au parc des expositions de POITIERS, l'occasion de faire un flash back sur la grande carrière de ce chanteur que j'ai déjà vu plusieurs fois en concert (première partie des STONES au Stade de France 1998, son concert à Limoges en décembre 1997, sa tournée acoustique en 2008 sans oublier son show case à la FNACde Poitiers).

Jean-Louis Aubert, né le 12 avril 1955 à Nantua (Ain), est un auteur-compositeur-interprète, chanteur, guitariste et producteur français, artiste de rock avec le groupe Téléphone, puis en solo.

En 1959, sa famille déménage à Senlis (dans l'Oise), puis à Paris en 1965. Jean-Louis est un enfant difficile, caractériel et indiscipliné.

Plus tard, il suit sa scolarité au Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine avec ses amis Louis Bertignac et Olivier Caudron.

En 1974, à 19 ans, il part en voyage aux États-Unis, au titre de son service militaire, accompagné de son ami d'enfance Olive. Ils y mènent finalement pendant cinq mois une vie d'artistes-aventuriers-routards-musiciens et sillonnent les routes en auto-stop avec leurs guitares, leurs répertoires de musique (Rolling Stones, Bob Dylan, Easy Rider, Santana, Deep Purple, etc.), leur inconscience et leur confiance en eux. Ils survivent de la manche et de l'hospitalité de leurs rencontres.

De retour à Paris, il chante dans les boums et fêtes de son quartier (le XVIe arrondissement de Paris) et dans les universités, les grandes écoles, sur les campus. Il rencontre le batteur Richard Kolinka qui vient d'écrire un opéra avec le bassiste Daniel Roux. Aubert est impressionné et forme avec ses nouveaux amis le groupe Sémolina en 1975. Ils enregistrent un 45 tours chez WEA à l'été 1976 : « Et j'y vais déjà » (face A, écrit et chanté par Daniel Roux), « Plastic rocker » (face B, écrit et chantée par Jean-Louis qui donne de sa voix pour la première fois). Warner Music Group enterre rapidement le disque, aujourd'hui collector.



Aubert tente l'université de musicologie de Vincennes mais passe l'essentiel de son temps à jouer de la guitare dans une cave avec ses copains colocataires.


source wikipédia.

vendredi 15 avril 2011

POP CORN


Popcorn est une composition musicale, grand classique et premier véritable succès de la musique électronique.



C'est en 1969 que paraît pour la première fois Popcorn dans l'album de Gershon Kingsley intitulé Music to moog by. Une version single de Popcorn est également éditée, avec quelques effets supplémentaires par rapport à celle de l'album. Le morceau est ensuite interprété en 1972 par le groupe First Moog Quartet, formé par Gershon Kingsley. La même année, le groupe Hot Butter enregistre une nouvelle version. Stan Free, qui était un membre du First Moog Quartet y joue la mélodie de Popcorn. Cette version remporte très vite un grand succès et devient numéro un du Hit Parade dans plusieurs pays1.

Depuis le succès de Popcorn par Hot Butter en 1972, des centaines de reprises ont été faites dans le monde entier, et aujourd'hui encore Popcorn est régulièrement interprété. Il existe des versions Techno, Jazz, Ska, Disco, Rock, Punk...



 
On peut dire que la France remporte le premier prix avec ANTOINE !


Pourquoi René Angelil a bien fait de changer de métier ?


Voici un excellent article pioché sur http://hommequiavu.canalblog.com/

En première page du journal Le Soleil d'hier, la bouille de Céline vous-savez-qui... beau prétexte pour faire un voyage dans le passé. Dans les années 60 (âge d'or des groupes musicaux au Québec), existait un groupe appelé Les Baronets. Il était composé de René Angelil, Jean Beaulne et du regretté Pierre Labelle (celui qui avait du talent).


Ce trio de fantaisistes, imitateurs et accessoirement chanteurs a été le premier à produire des versions françaises des chansons des Beatles. Je vous invite à savourer trois de ces inepties, produites à la va-vite (traduction, enregistrement et pressage souvent en 24 heures... ça donne ce que ça donne). Voici donc, sur 45 tours de qualité bâclée, C'est fou mais c'est tout (1964) (Hold me Tight), Ça recommence (1964) (It Won’t be Long) et enfin Twiste et chante (1965) (Twist And Shout, elle-même empruntée aux Isley Brothers)...

Ça explique pourquoi René Angelil a fait le bon move en devenant gérant d'artistes et je dirais même le meilleur au monde... parce que réussir à faire de vous-savez-qui une des plus grandes vedettes internationales relève du plus pur génie... ça dépasse ma compréhension.

Source : http://hommequiavu.canalblog.com/archives/la_toune_du_jour/index.html




Manon Kirouac, plus connue sous le pseudonyme d'Anne Renée, est une chanteuse populaire qui a connu beaucoup de popularité au Québec durant les années 1970.




Anne Renée est née à Laval le 24 août 1950. C'est en 1964 qu'elle fait ses débuts dans la chanson alors qu'elle utilise toujours son véritable nom de Manon Kirouac. Elle connaît quelques succès sur disques jusqu'en 1968, puis elle décide de terminer ses études. Par la suite elle revient à la chanson populaire sous le nom d'artiste d'Anne Renée. C'est son ami, le chanteur Johnny Farago, qui la présente au producteur Guy Cloutier qui décide de la prendre sous son aile. Elle devient alors l'une des chanteuses les plus populaires sur la scène québécoise avec des hits comme Un amour d'adolescent et On trouve l'amour. C'est aussi à cette époque qu'elle tombe amoureuse de l'associé de Cloutier, René Angélil, qu'elle épouse en 1973 et qui lui donnera deux enfants. Sa carrière musicale se termine en 1979. Elle anime alors pendant deux ans l'émission Les Tannants avec Pierre Marcotte. Elle quitte ensuite définitivement la scène artistique.



jeudi 14 avril 2011

JANE BIRKIN AMOUR DES FEINTES



Amours des feintes est un album de chansons écrites et composées par Serge Gainsbourg, interprétées par Jane Birkin, sorti en 1990.


La pochette reprend un portrait à l'encre de Jane Birkin, dessiné par Gainsbourg lui-même, qui revient pour l'occasion à sa vocation première de peintre. L'histoire dit que la plume s'est brisée, maculant le dessin de quelques taches qui ont été gardées.




Trois clips sont réalisés pour accompagner la promotion de l'album. Le premier, pour « Amours des feintes », est réalisé par Serge Gainsbourg. Jane Birkin y erre dans un couloir en spirale tapissé de reproductions de l'infante peinte par Diego Vélasquez. Le second est réalisé par Patrice Chéreau sur « Et quand bien même » : entièrement en noir et blanc, il repose principalement sur le jeu d'actrice de la chanteuse. Jane Birkin réalise elle-même le dernier clip, pour « Love fifteen », sur un béguin pour une adolescente, autour d'un court de tennis.




ALLEZ LES VERTS AVEC NICOLAS HULOT ET NOEL MAMERE


janvier 2011 :
Noël Mamère :
"Sûr que Hulot ira aux primaires"

"Il n'y a pas d’autre voie possible que la primaire, pour quelque candidat que ce soit, qu’il s’appelle Nicolas Hulot ou Tartempion", a affirmé Noël Mamère mercredi, au micro d'Europe 1. "Nous sommes très heureux qu’il ait décidé enfin de se présenter aux primaires", a abondé le député EELV. Face à Eva Joly, Nicolas Hulot aura l'occasion de "montrer ce qu'il a dans le ventre", a-t-il poursuivi.


En tous les cas, pour Noël Mamère, ancien journaliste,  a t il bien fait d'arrêter son métier de journaliste ?

Pas sûr mais il a bien fait d’arrêter la chanson, car là, on est sûr qu'il n'aurait pas fait carrière !



13 avril 2011 :

 
Nicolas Hulot vient de présenter sur internet sa candidature à la candidature Europe Écologie-les Verts (EELV) en vue de la présidentielle de 2012. Qui est cet ancien reporter de guerre, ancien aninmateur de télévision de plus en plus impliqué dans la vie politique française ? La fiche wikipédia de Nicolas Hulot retrace la totalité de son parcours depuis ses débuts de photographe à l'agence Sipa en 1973 jusqu'à son engagement en politique à l'occasion de la, campagne présidentielle de 2007, en passant par ses reportages au Vénézuela, et une carrière télévisuelle beaucoup plus éclectique que l'émission Ushuaïa, qui l'a rendu célèbre. On le retrouve ainsi dans des émissions pour enfants dans les années 80, ou animateur de la chronique moto "La poignée dans le coin" sur France inter où l'a lancé Patrice Blanc-Francart.

La candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle est assez largement controversée. Les écologistes les plus radicaux lui reprochent ses liens avec de grandes entreprises dont TF1 et EDF, qui ne sont pas forcément des parangons écologistes. Du côté du PS, allié naturel d'EELV, on doute de son ancrage à gauche et on craint la tiédeur de son engagement au deuxième tour.

sources :
europe 1 et

SKYROCK IS NOT DEAD ?



Depuis l’annonce de la mise en vente de la radio Skyrock hier, tous les auditeurs et les animateurs de la radio sont sur le pied de guerre. Hors de questions pour eux d’abandonner la station.

Ils peuvent compter sur le soutien des plus grands rappeurs français, certains ayant été lancés par la radio et qui ne comptent pas la laisser tomber en ces moments difficiles. La station a même interrogé les plus grands rappeurs français comme Rohff, La Fouine, Sinik ou encore Sexion d'Assaut. Extraits :

« Skyrock, c’est une radio qui compte énormément dans le rap. S’ils nous enlèvent ça, ça va devenir très compliqué pour les rappeurs mais aussi pour la culture en général (…) Skyrock a aidé le rap, il faut le reconnaître. Si aujourd’hui les gens se permettent de plus ou moins commencer à saboter le travail effectué depuis pas mal d’années, c’est aussi saboter toute une génération » Sinik


« C’est un peu Sky qui m’a découvert, qui m’a mis dans le jeu (…) Le logo de Sky flottera partout dans mes concerts, je vous soutiens jusqu’à ma mort » La Fouine

« Il faut être reconnaissant, c’est la plus grosse radio qui défend la musique urbaine (…) Les gens ont grandi avec ça, il faut pas enlever ça » Rohff

« Skyrock, c’est la famille, c’est notre radio à nous (…) C’est la liberté d’expression, c’est important Skyrock, c’est notre radio, c’est le poumon, le cœur que l’on a ensemble quoiqu’il arrive » Mokobé de 113.


http://www.adobuzz.com/news/29380-skyrock-rappeurs-defense-radio-sinik-la-fouine-mokobe-audio.html




Merci à Ludo de pourquoipaspoitiers d'avoir retrouvé cette magnifique affiche de CARLOS ! c'est la 4ème dimension "SKYROCK présente CARLOS" !!!!!


JOSE GARCIMORE


Garcimore, de son vrai nom José Garcia Moreno1, né le 16 novembre 1940 à Albacete (Castille-La Manche) et mort le 18 avril 2000 au Le Gué-de-Longroi (Eure-et-Loir) d'une attaque cérébrale, était un illusionniste et humoriste espagnol.

Garcimore utilisait beaucoup l'humour pour mettre en valeur ses talents de prestidigitateur et de musicien.




Au début de sa carrière, il reçoit le premier prix du conservatoire de Madrid et endosse le rôle de chef d'orchestre. Son instrument de prédilection est le tuba, mais il joue également de la plupart des cuivres.

Au milieu des années 70, on le trouve musicien à l'harmonie de Grenoble où il rencontre le clown et organisateur de spectacles Carmine qui lui propose ses premiers contrats2.

Il arrive à Paris en 1976 et se fait remarquer dans l'émission de Roger Pradines TV Music Hall.




Son accent et sa façon d'en user avec une parfaite maîtrise du français marque les esprits. Son rire particulier est devenu un de ses traits les plus caractéristiques. Garcimore se produit régulièrement au Caveau de la République à Paris et fait plusieurs tournées en France.




Il invite des spectateurs sur scène et demande : « Est-ce que tu pourrais nous faire un tour de cartes ? » Naturellement chacun répond « non » et il pose alors son jeu de carte au sol et en fait le tour en disant « Facile ! ». Son public rit également lorsqu'il fait semblant de rater l'un de ses tours de magie : il promet par exemple de sortir un lapin d'un chapeau mais se « trompe » et en sort quelque chose de différent, provoquant l'hilarité des spectateurs. Ses spectacles ont su conquérir un public fidèle.


Complice de Denise Fabre et de Pierre Douglas dans l'émission Samedi est à vous, à la fin des années 1970 puis au début des années 1980 sur TF1, il fut le plus célèbre des magiciens de la télévision française avec ses célèbres formules : « Décontrasté » et « Y m'énerve ». Il émerveilla des milliers d'enfants dans l'émission Les Visiteurs du mercredi.


Ses tours « ratés », avec ses complices les « petites souris » Tac et Tac-Tac, son rire inénarrable qui déclenche les fous rires de Denise Fabre, ses maladresses, et ses mimiques font alors de lui l'un des animateurs favoris du public français.


En 1980, José Garcimore est la vedette principale du podium du Tour de France et en 1981, il est la vedette de l'Olympia.


Sa dernière apparition télévisée est dans l'émission Le Plus Grand Cabaret du monde, animée par Patrick Sébastien et diffusée après sa mort.


Garcimore meurt en 2000 à l'âge de 59 ans des suites d'une attaque cérébrale dans sa résidence du Gué-de-Longroi, commune dans laquelle il fut inhumé. Il était père de deux enfants, Florent et Rodolphe, à qui il a dédié sa biographie Le Magicien assassiné.

REBECCA BLACK FRIDAY


La chanson d'une adolescente californienne considérée par beaucoup comme "la pire chanson du monde" a déjà été visionnée plus de 30 milions de fois et s'est propulsée parmi les meilleures ventes de la boutique en ligne d'Apple iTunes.



La chanson "Friday" (vendredi), interprétée par Rebecca Black, 13 ans, a été mise en ligne le mois dernier par la société Ark Music Factory, qui avait demandé au parents de la jeune fille de la produire. "On est vendredi, vendredi, vendredi, c'est vendredi, tout le monde se réjouit du weekend", chante un choeur, "fête, fête, fête, fun, fun, fun, vive le weeekend".

Il y a une dizaine de jours, un humoriste a fourni un lien avec la vidéo en remarquant que "tout le monde n'est pas fait pour écrire des chansons", puis un blog musical sur Yahoo! a parlé d'une "chanson atroce qui explose le cerveau", et le magazine Time a éreinté une vidéo "horrible au point d'être hilarante".

A force, tous ces commentaires ont fait de la chanson un tube ironique suscitant des millions de visionnages et des dizaines de parodies. Sur iTunes, la chanson, vendue 99 cents, est en 45e position des meilleures ventes.

Invitée sur l'émission matinale de la chaîne de télévision ABC, Rebecca Black a reconnu avoir été ébranlée par les critiques. "Au début quand j'ai vu tous ces commentaires, j'ai pleuré", a-t-elle dit. Mais désormais, "je crois que j'ai du talent à un certain niveau", a-t-elle ajouté. "Je ne crois pas être la pire chanteuse, mais je ne crois pas être la meilleure". Elle a ajouté que son rêve était d'interpréter un duo avec le crooner adolescent Justin Bieber, révélé comme elle sur YouTube. "Je suis amoureuse de Justin Bieber", a-t-elle dit.



http://www.france-amerique.com/articles/2011/03/22/la_pire_chanson_du_monde_d_une_adolescente_californienne_cartonne.html

mercredi 13 avril 2011

LA VOIX HORS NORME DE MICHAEL JACKSON


Un médecin marseillais féru d'opéra s'est pris de passion pour le phénomène Michael Jackson, au point d'écrire un livre sur cette voix hors norme qui pourrait, selon lui, avoir été modelée par des traitements hormonaux que le chanteur aurait pu prendre dans sa jeunesse.

"A sa mort, j'ai réalisé qu'il était un phénomène hors du commun", a expliqué à l'AFP Alain Branchereau, professeur de chirurgie vasculaire au Centre hospitalier universitaire de La Timone. "Je me suis dit : 'C'est une voix de castrat !'" En discutant avec des confrères, notamment endocrinologues, le médecin aboutit à la thèse d'une "castration chimique", via un médicament, nouveau à l'époque, basé sur une anti-hormone mâle de synthèse, la cyprotérone.

"A 12 ans, Michael Jackson a de l'acné, on en est sûr, il en a parlé lui-même comme d'une tragédie. Ce que j'imagine qu'il a pu se passer est qu'on ait proposé à son entourage ce traitement miracle", dit-il, précisant ne pas avoir sollicité les proches du chanteur pour son ouvrage, "Michael Jackson, le secret d'une voix", à paraître le 9 mars.

Le traitement "bloque la puberté, la voix ne peut muer", ajoute-t-il, expliquant avoir basé ses recherches sur la lecture d'une vingtaine d'ouvrages, l'étude de photos, les avis de spécialistes de dermatologie, physiologie de la voix, chirurgie esthétique ou urologie et même d'un ancien petit chanteur à la Croix de bois. Selon lui, le produit stoppe pilosité et larynx et fait que les os continuent de s'allonger sans se souder. Ce qui donne une fine constitution mais aussi un gros coffre de poitrine. Le traitement fini, le larynx reste comme il est. "Il garde toute sa vie un larynx d'enfant sur un corps d'homme", dit Alain Branchereau.

Habituellement, à l'adolescence, la mue fait que la voix devient pendant un temps incontrôlable. "Or Michael Jackson ne s'est jamais arrêté de chanter", note-t-il. "Un élément fondamental de ma thèse est le caractère exceptionnel de cette voix, qui s'étend sur trois octaves. Or des voix d'hommes qui s'étendent sur trois octaves, je n'en ai pas trouvées", insiste Alain Branchereau, qui se dit "convaincu que c'est ça". Tout en ajoutant : "Mais ce n'est qu'une hypothèse, c'est ma thèse". Selon lui, il n'y aura "jamais de preuve", "sauf si l'entourage" s'exprime.

source
France-Amérique / AFP
mars 2011 -

Serge GAINSBOURG : Moi M'Aime Bwana


Moi M'Aime Bwana  aurait du être le titre de l'album que Serge devait enregistrer début mars 1991 à la nouvelle Orleans. Vous connaissez la suite... 

Hasard ou hommage à Serge, ce fut REQUIEM POUR UN CON, le remix 91 qu'on entendit en boucle en ce mois de mars 1991.

"Une version remixée du titre sort en 1991, se classant 8e des ventes de singles un mois après la mort de Gainsbourg"

Peu d'infos sur cet album qui ne verra jamais le jour,  mais il n’est jamais trop tard pour tomber sur un bon site parlant de Gainsbourg, voilà qui est fait.


http://www.tetedechou.com


Voici un extrait d’une interview de Aude-turpault pioché sur le site.

Lorsque Serge est mort, il devait se rendre à la Nouvelle-Orléans pour y enregistrer un album : le studio avait été booké, les musiciens recrutés, tout était prêt depuis longtemps et on avançait même dans la presse le titre de " Christian's Name's Christian " ou " Moi M'Aime Bwana ". Avait-il écrit les chansons ?

Oui, il nous avait joué des choses au piano. Il n'y avait pas de paroles, ou alors sur des bouts de papier, il y avait des titres, aussi, je me souviens très bien du prénom de l'héroïne du disque, qui s'appelait Abigail. Un couplet disait " Abigail, telle qu'en elle-même ", il parlait aussi de son âme qui partait et revenait… Il y avait des choses très funky, d'autres un peu plus jazz, mais sinon, je ne me souviens guère de la tonalité des compositions.



•Il avait enregistré des maquettes sur un dictaphone. Savez-vous ce qu'on a fait de la cassette ?

J'ai entendu dire que c'était Jane ou Bambou qui l'avait.



•Bambou a dit qu'elle ne l'avait pas, Jane, c'est peu probable. Ce ne serait pas plutôt son producteur Philippe Lerichomme ?

C'est bien possible, puisque c'est Philippe qui s'occupait de tout, il récupérait beaucoup de choses.



Pour connaître la suite et lire plein d’infos sur Gainsbourg, je vous conseille ce magnifique site dédié à Serge.


http://www.tetedechou.com

LE JEU DU "CA S'EN VA ET CA REVIENT ?"

La tournée RFM party 80 regroupe des artistes qui ont marqué toute une génération ! certains n'ont pas fait de longues carrières, juste le temps d'un album, ou un 45T voir deux peut être et au revoir.... l'occasion donc d'espérer peut être les voir sur les prochaines tournées .... qui sait ?

On pourrait faire un jeu, le "CA S'EN VA ET CA REVIENT " ?

pour l'instant ils sont bien partis... reviendront ils un jour ?

C E N T U RY










mardi 12 avril 2011

FRANCOIS FELDMAN : Early Years


François FELDMAN était à POITIERS dimanche soir pour la tournée 2011 d' RFM PARTY 80, retour sur ses débuts.

Avant d'etre catalogué chanteur de variétés... François Feldman jouait dans un groupe de funk français nommé FF Yellowhand. Au début des années 80's.

le clip est un collector à lui tout seul !



 Le maxi 45t sur lequel on retrouve : Can you Feel It ainsi que son plus gros "tube" Funky : You want every night est sorti dans un premier temps sur le label français Az puis une fois la licence rachetée, sur Fire sign ( U.s ) un an plus tard le succès tombe aux States tandis qu'en France le disque restera dans les bacs à poussière...




Après le FUNK, François teste le RAP en 1984

NE M'APPELEZ PLUS JOHNNY !

Pau : Johnny a enfin pu changer de prénom

Il s'appelait Johnny et n'en pouvait plus. Prénommé ainsi par une maman fan du chanteur, un jeune Palois de 23 ans cherchait depuis plusieurs mois à changer de prénom.

Débouté en mai 2010, il vient d'obtenir gain de cause devant la cour d'appel de Pau. «Le juge des affaires familiales a ordonné la suppression du prénom Johnny que portait M.



Lassé des plaisanteries en tout genre faisant référence à l'illustre rocker, Johnny s'appelle désormais Karim, initialement son second prénom. Il y a quinze jours, dans le journal «Sud-Ouest», Johnny-Karim expliquait notamment : «Je n'en peux plus des Ah que coucou ! dès que j'arrive quelque part ». Tout en précisant qu'il n'avait rien contre l'artiste.

 
De nouvelles pièces apportées au dossier, et notamment des attestations de ses proches affirmant que Johnny se faisait appeler Karim, lui ont permis d'obtenir gain de cause. «Il ne supporte pas son prénom et nous en parle depuis qu'il a quatorze ou quinze ans», selon sa soeur Edith, tout en se disant étonnée de «tout le bruit» provoqué par cette affaire.


source
http://www.leparisien.fr/societe/pau-johnny-a-enfin-pu-changer-de-prenom-11-04-2011-1403259.php

C’est assez drôle cette histoire, ce qui aurait été encore plus drôle c’est de choisir Jean Philippe comme prénom.

VANESSA PARADIS et SERGE GAINSBOURG



Après le succès mondial de Joe le taxi en 1987 et le triomphe du film Noce blanche en 1989, Vanessa est devenue une star. Son 2e album est très attendu par le public et les médias.

À l'origine, celui-ci devait être écrit par la même équipe que le premier : Étienne Roda-Gil et Franck Langolff. Mais le décès de la femme d'Étienne, Nadine, l'empêchera de mener à terme le projet. Il est alors proposé à Renaud de reprendre tout l'album. Ce qu'il accepte.4 Les titres sont donc écrits et prêts à être enregistrés. (Interview de Renaud au magazine Platine n°119 en 2005)

Mais la rencontre de Vanessa avec Serge Gainsbourg aux Victoires de la musique5 va tout chambouler.

Il va, en effet, demander à écrire tous les textes de l'album. Vanessa ne pouvant refuser, le projet de Renaud est donc mis de côté.

Pour des raisons de marketing et de planning promotionnel, la sortie de ce 2e album est prévue pour le 21 avril 1990. Il ne reste donc que deux mois pour écrire, enregistrer les chansons et produire le disque. Serge signe les morceaux en cinq petits jours.

Mais étant très pointilleux sur ses mots, il reprend continuellement ses rimes et ses arrangements en studio... Vanessa refuse également certains textes. Il est impossible dans ces conditions de sortir l'opus pour le 21 avril. Et la sortie est décalée au 28 mai.

Après la production de cet album, Gainsbourg dira une réplique devenue célèbre : Paradis, c'est l'enfer.




Variations sur le même t'aime est le titre du 2e album de Vanessa Paradis.

Il est entièrement écrit par Serge Gainsbourg et composé par Franck Langolff, mise à part une reprise de Lou Reed : Walk on the Wild Side.

En France, l'album a été certifié disque d'or (100 000 ventes) le 7 juin 1990, puis double disque d'or le 22 novembre et enfin disque de platine (300 000 ventes) le 23 août 1996.3




JANE BIRKIN : les dessous chics


Jane Birkin - Les dessous chics Live [2002] bY... par ZapMan69

chanson extraite du live au Zenith de Gainsbourg.

lundi 11 avril 2011

RFM PARTY 80 A POITIERS


c’était la RFM PARTY 80 dimanche soir au parc des expositions de POITIERS  ! Autant vous dire que c’était la soirée flash back à ne pas rater !!!!

bon ok, je l’ai raté… mais pour tout vous dire, il faut faire des choix, on ne peut pas tout voir ! Entre STATUS QUO samedi soir, les ANNEES 80 (que j’adore) dimanche et JEAN LOUIS AUBERT le 21 avril prochain.. Y’a pas photo, mon choix s’est porté sur AUBERT !


Y’avait qui à la RFM PARTY déjà ?

A priori,


JIMMY SOMMERVILLE







LES AVIONS







EMILE







ET IMAGES





FRANCOIS FELDMAN







Grosse surprise demain sur mon blog,
pour les fans de FELDMAN !


FR DAVID





Et j’en oublie sûrement…..

Tant pis, ça sera pour la prochaine fois

STATUS QUO EN CONCERT A POITIERS

STATUS QUO était en concert au parc des expos de Poitiers samedi soir.

Inutile de vous le cacher plus longtemps, si le livre « STATUS QUO pour les nuls » devait sortir un jour, je pense pouvoir dire haut et fort que je serais le premier acheteur.

J’aime le rock made in UK, je connais les principaux groupes (comme tout le monde) mais j’avoue avoir (toujours?) fait l’impasse sur SATUS QUO.

Ça serait plus simple de dire que je déteste ce groupe, histoire de « botter en touche » mais non, je pense plutôt que ce groupe me laisse indifférent.

Voici les deux titres que je connais bien



le second a été repris plus d’une fois par BONJOVI lors de différentes tournées (these days).


En tous les cas, ça faisait tellement longtemps qu'un groupe n'était pas passé au parc des expos de POITIERS que ça vaut vraiment la peine d'en parler !


source de l'article : CENTRE PRESSE, lundi 11 avril 2011

vendredi 8 avril 2011

BAMBOU et SERGE GAINSBOURG


En 1980, elle rencontre Serge Gainsbourg à l'Élysée Montmartre, à Paris.



En 1981, elle l'accompagne à Los Angeles. Gainsbourg est invité par Alain Chamfort, qui lui demande d'écrire les chansons de son prochain album. D'après Alain Chamfort, « Gainsbourg était fasciné par le fait que Bambou était junkie.

En 1984, elle fait les chœurs de la chanson Love on the beat.



En 1986, un fils nommé Lucien dit Lulu, nait le 5 janvier de l'union Bambou-Gainsbourg.



Sa carrière de chanteuse est éphémère, interprétant des chansons de Gainsbourg sur un unique album en 1989.




Elle reprend le micro en 2003 à la demande de Marc Lavoine pour le tube Dis moi que l'amour.

jeudi 7 avril 2011

GAINSBOURG parle de Michael JACKSON

Gainsbourg parle de Michael JACKSON





Jackson vs gainsbourg   - Beat it – comic strip

GAINSBOURG UNDER ARREST


Il s'agit d'un album-concept, consacré aux amours d'un homme d'âge mur pour une jeune femme, Samantha... Toujours en quête de renouvellement, Serge Gainsbourg s'essaye ici au rap, ou plutôt à ses balbutiements de l'époque, qui rapproche plus ce disque de l'electro funk.


Comme celui de son album précédent Love on the Beat, le contenu est hautement sexuel avec des titres tel que Five Easy Pisseuses ou encore Suck Baby Suck évoquant des amours avec de très jeunes filles, des « pisseuses » comme il les appelait lui-même.

Sur ce dernier album, on peut entendre une reprise version funk de Mon légionnaire, chanson interprétée par Édith Piaf en 1937.


Suite à la demande du photographe Jean-Marie Perier, Serge écrit une chanson de prévention, Aux enfants de la chance, contre l'usage de la drogue à destination de la jeunesse.

Il s'est vendu à 460 400 exemplaires en France1.



source : wikipedia

EN ATTENDANT LES VACANCES

mercredi 6 avril 2011

ISABELLE ADJANI & SERGE GAINSBOURG


Avec Serge Gainsbourg, elle s'essaye à la chanson en 1974. Il lui fait enregistrer pour un show télévisé de Maritie et Gilbert Carpentier Rocking Chair.




En 1983, elle réalise un album entier sous sa direction et se retrouve en tête des ventes de 45-tours avec Pull Marine, dont le vidéo-clip est réalisé par Luc Besson.










Quelques années plus tard, elle sort un single, écrit sans Gainsbourg, La Princesse au petit pois, qui n'obtient qu'un succès très faible.



Un album écrit et composé par Pascal Obispo était prévu pour l'année 2007 mais n'est finalement jamais sorti dans les bacs.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...