Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

mardi 1 février 2011

JANE BIRKIN & JOHN BARRY


Hier, lundi 31 janvier 2011, nous vous apprenions le décès du grand John Barry, mythique compositeur de musiques de film toutes plus légendaires les unes que les autres, et homme aux cinq Oscars à Hollywood.

Mort d'une crise cardiaque le dimanche 30 janvier, à l'âge de 77 ans, Barry a, durant sa prestigieuse carrière, aussi bien composé le générique culte de la série Amicalement Vôtre que de très grosses productions couvertes d'Oscars comme Out of Africa, Macadam Cowboy ou Danse avec les Loups, alors que ce sont ses compositions pour James Bond - Dr. No, Goldfinger, Opération Tonnerre, Octopussy - qui lui ont apporté la gloire tout au long de son existence.

Premier mari de Jane Birkin (sa seconde pour lui), John Barry épouse la jeune actrice et comédienne en 1965, alors qu'elle n'a que 17 ans. Avant de divorcer trois ans plus tard, ils auront une fille ensemble, la brillante et talentueuse photographe Kate Barry.
Bouleversée par la mort du premier homme de sa vie, Jane revient aujourd'hui, mardi 1er février, dans les pages du Parisien, sur l'homme qui allait marquer pour toujours le début de sa vie. Extraits.

Comment a-t-elle été prévenue de sa disparition ? "C'est sa femme, Laurie Barry, qui m'a appelée. Elle cherchait à joindre notre fille, Kate, qui est sur un tournage actuellement, aux Philippines, avec Isabelle Huppert. Je n'ai pas réussi à la joindre, mais je sais qu'elle est déjà dans un avion pour New York. Je pense surtout à elle."

Quelle image garde-t-elle de lui ? "Sa brillance. C'était le plus grand compositeur de musiques de film. Il était autodidacte. Il avait appris la musique par correspondance, notamment pendant son service militaire. Et puis il était incroyablement beau. (...) Nous avions treize ans d'écart. A l'époque, les gens autour de mon père n'étaient pas convaincus par notre relation. John avait la réputation d'un Don Juan et tout le monde avait peur pour moi. Mon père ne voulait pas que je me marie en étant mineure. Mais à 17 ans, je ne l'ai pas écouté."

Comment était la vie avec lui ? "Je cuisinais pour lui, je voulais être la femme parfaite. (...) J'ai appris à découvrir la musique de film avec lui. Je voulais un enfant, cela a été Kate. La presse avait alors titré 'John Barry a eu deux Oscars et une fille' (il venait de remporter deux statuettes : meilleure musique et meilleure chanson pour Vivre Libre). J'aurais préféré que ma fille soit avant les Oscars, mais bon..."

Leur dernière rencontre ? "Il y a trois ans, au festival international Musique et Cinéma d'Auxerre, qui lui rendait hommage. J'étais juste derrière lui dans la salle. Il était à côté de Kate. Je les regardais de dos. Ils avaient la même nuque, les mêmes oreilles. C'était très troublant. J'ai beaucoup pleuré ce soir-là."


L'intégralité de l'interview de Jane Birkin en hommage à John Barry est publiée dans Le Parisien, en kiosques le 1er février 2011.

http://www.purepeople.com/article/mort-de-john-barry-jane-birkin-raconte-le-premier-homme-de-sa-vie_a73069/1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...