Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

lundi 17 janvier 2011

FRANCOISE HARDY en 3 chansons



Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la chanteuse préférée de ma maman :), j'ai donc été bercé moi aussi aux douces mélodies de Françoise hardy. Avec le recul, on peut dire sans honte que la carrière de Françoise Hardy est certe discrète mais "classieuse" si on l'a compare aux carrières de ses concurentes de l'époque (Sylvie Vartant & Sheila) qui ont sorti tout et n'importe quoi, mais j'en reparlerai plus tard.

Grand fan de gainsbourg, je ne peux passer à côté de ce petit chef d'oeuvre qu'il a écrit pour Françoise Hardy en 1969 : "comment te dire adieu"... comme la chanson de Michel Berger "message Personnelle" une des plus belles chansons d'amour qui peut rivaliser sans problème avec "je t'aime moi non plus" ou "ne me quitte pas" de Jacques Brel.


Mais commençons par le début. Françoise hardy en trois dates, Françoise Hardy en trois chansons.

1962
La chanteuse se révèle en noir et blanc, sur l’unique chaîne de TV, dans la soirée du dimanche 28 octobre 1962 — De nombreux téléspectateurs attendent les résultats du référendum sur l'élection au suffrage universel du président de la République — Dans l’un des intermèdes musicaux, Françoise Hardy apparaît pour chanter Tous les garçons et les filles. Dès le lendemain et les jours suivants, le titre va se démarquer des trois autres sur les ondes radios et dans les juke-boxes et devenir un « tube » incontournable.












À la fin de l’année, 500 000 exemplaires ont déjà été vendus. La presse s'empare du phénomène. Paris Match la met en couverture de son numéro du 5 janvier 1963 et la consacre nouvelle « idole » de la chanson. Ce succès, porté par la vague « yéyé », lui vient également de ses talents d’écriture et de composition, peu courants chez les nouveaux interprètes de ce début des sixties. La chanteuse enregistre d’autres disques et, Claude Lelouch, alors inconnu, la filme pour un des tout premiers Scopitones.


1969
Serge Gainsbourg lui compose Comment te dire adieu ?. C'est un des gros succès de l'année 1969.












Ce retour au sommet du hit-parade redonne un coup de fouet à sa carrière. Cependant, sa décision d'abandonner la scène est maintenant irrévocable. Elle ne donnera désormais que des prestations télévisées. Quant au cinéma… faire l’actrice ne l’intéresse plus.

Son temps libre est mis à profit pour suivre un temps, des cours de psychologie avant de se tourner vers l'astrologie traditionnelle. Ce choix est guidé par sa première expérience, faite cinq ans auparavant, où un concours de circonstances lui avait fait consulter un astrologue. Les révélations qu’il avait faites sur sa personnalité secrète l’avaient troublée et piqué sa curiosité. Son intérêt dans ce domaine est vite connu et elle reçoit rapidement des propositions de travail qu’elle accepte pour se perfectionner auprès d’astrologues confirmés. Côté musique, elle rompt avec les disques Vogue.

1973
Un nouveau contrat est signé en 1973 avec WEA. La chanteuse, qui aspire à changer de registre, se met en quête de mélodistes. La collaboration avec l'auteur-compositeur Michel Berger, sera une étape marquante dans sa carrière.












Après la naissance de son fils Thomas, le 16 juin, elle entre en studio pour l'enregistrement de l'album Message personnel. L'important succès qu'il rencontre, lui permet de faire un retour remarqué.



source : Wikipédia

2 commentaires:

  1. Françoise HARDY , une icône qui a hanté mes jeunes années... sa beauté, sa voix, son style , son look. J'aurais pu être jaloux de Dutronc !

    RépondreSupprimer
  2. Mouais... Un tantinet dépressive chronique quand même la miss...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...