Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

lundi 31 mai 2010

TORREY CANYON - 1967

Après l’explosion d’une plateforme pétrolière, dans la nuit du 20 au 21 avril 2010, dans le golfe du Mexique une chanson m' interpelle depuis plusieurs semaines : Torry Canyon de Serge Gainsbourg.

Cette chanson a été écrite pour l'album "initial BB" sorti fin 1967. Gainsbourg s'est inspiré du naufrage du Torrey Canyon survenu le 18 mars 67.

Je suis né dans les chantiers japonais,

En vérité, j'appartiens aux Americains.

Une filiale d'une compagnie navale,

Dont j'ai oublié l'adresse à Los Angeles

Cent vingt mille tonnes de petrole brut

Cent vingt mille tonnes, dans le torrey canyon,

Le torrey canyon.

Aux bermudes, à 30 degré de latitude,

Se tient la barracuda, tankers coporation.

Son patron m'a donné en location

A l'union Oil company de Californie.

Cent vingt mille tonnes de pétrole brut

Cent vingt mille tonnes, dans le torrey canyon,

Le torrey canyon.

Si je bats,

Pavillon du Liberia,

Le captain et les marins,

Sont tous italiens,

Le mazout dont on m'a rempli les soutes,

C'est celui du consortium,

British Petroleum.

Cent vingt mille tonnes espece de brute

Cent vingt mille tonnes, dans le torrey canyon,

Le torrey canyon, le torrey canyon,

Le torrey canyon, le torrey canyon,

Le torrey canyon, le torrey canyon.



Le naufrage du Torrey Canyon est survenu le 18 mars 1967. Le pétrolier de la filiale libérienne de l'Union Oil Company of California, compagnie étasunienne, nommé « Torrey Canyon », armé par une filiale étasunienne de l’Union Oil Company of California, chargé de 120 000 tonnes de brut, s’échoue entre les îles Sorlingues et la côte britannique. Malgré une mobilisation de tous les moyens de lutte disponibles, plusieurs nappes de pétrole dérivent dans la Manche, venant toucher les côtes britanniques et françaises. Il se révélera plus tard que certains des dispersants utilisés pour la lutte étaient plus toxiques que le pétrole.

Cet accident fait découvrir à l’Europe un risque qui avait été négligé. Il donne naissance aux premiers éléments des politiques française, britannique et européenne de prévention et de lutte contre les grandes marées noires.

L’échouement du Torrey Canyon fut l’une des fortunes de mer les plus célèbres du XXe siècle, à l’origine d’une catastrophe écologique majeure et sans précédent dans l’histoire du transport maritime. Cette catastrophe fut à la base d’une prise de conscience, par les populations européennes, du fait qu’une telle catastrophe puisse toucher leurs côtes.

Aujourd'hui, ce n'est pas 120 000 tonnes, mais juste 3 millions de litres par jour depuis le 20 avril.

"Monde de merde".

vendredi 28 mai 2010

PACIFIQUE


Avec internet, on retrouve des perles, comme celle là ! je me souviens avoir croisé le groupe à Radio Forum (Poitiers) il y a plus de 20 ans (en 1989), un de mes potes qui débutait à la radio avait eu la chance d'interviewer le groupe. Toute une époque !





20 ans plus tard, oups..



THE ROLLING STONES


L’album mythique des Rolling Stones « EXILE ON MAIN STREET » est sorti le 17 mai dernier dans sa version intégrale comprenant 10 titres inédits

A sa sortie il y a plus de trente ans, Exil on Main Street a innové en mêlant les genres musicaux, les instruments et même les artistes pour créer un fascinant chef d’oeuvre rythmique. Cette nouvelle compilation comporte dix titres enregistrés à l’origine à l’époque d’Exile, mais qui n’ont été découverts que récemment, lors du travail sur le projet de réédition. Les morceaux retrouvés qui incluent des titres comme “Plundered My Soul,” “Dancing in the Light,” “Following the River” et “Pass The Wine” ont subi une évolution unique, tout en restant fidèles à l’esprit de l’album publié en 1972. Les bonus d’Exile comprennent aussi des versions alternatives de “Soul Survivor” et de “Loving Cup”.

En complément à la sortie d’Exile on Main Street, un documentaire, “Stones in Exile,” vient d’être réalisé. Les fans pourront le voir à la télévision américaine et sur BBC Worldwide. Le documentaire inclut des films d’archive, des photos et des interviews inédits, ainsi que de nouveaux entretiens avec le groupe et les artistes qu’ils influencent. Produit par le réalisateur oscarisé John Battsek, et réalisé par Stephen Kijak, connu pour son travail sur le très primé Cinemania et sur Scott Walker: 30 Century Man, “Stones in Exile” offre un aperçu inhabituel de la vie des membres du groupe durant la genèse d’un des plus grands albums de tous les temps.

Le double album original de 18 titres a été enregistré en plusieurs fois dans divers endroits, dont les Olympic Studios à Londres, Nellcote, le manoir de Keith Richards en France, et Los Angeles, dont la véritable “Main Street” (rue principale) a donné son nom à l’album. Les circonstances exceptionnelles entourant cet enregistrement ont grandement affecté le contenu du disque, une œuvre profonde et influencée par l’instabilité socio-politique ayant marqué la fin des années 60 et le début des années 70. Les Stones ont rejeté l’influence de l’ère du Flower Power, et ont concentré leur esprit créatif sur l’approche plus excessive et plus avant-gardiste des seventies. Exile mêle les genres sans retenue, incluant des nuances de blues, de country de R&B et de gospel à des paroles portant un message très clair d’exigence de libération.




L’album a rassemblé tout un panel de talents électriques dont Dr. John, feu Billy Preston et le pianiste Nicky Hopkins. Le guitariste Mick Taylor, qui a remplacé Brian Jones dans le groupe peu avant la mort de ce dernier en 1969, est un magnifique joueur de blues qui apporte une réelle intensité et une réelle élégance à ces titres épiques. A certains moments, il est arrivé que ces musiciens et d’autres vivent dans le studio d’enregistrement avec le groupe, ce qui a permis une ambiance très propice aux collaborations créatives.

“Le portrait saisissant que l’album brosse de ces artistes poussés aux limites de leur créativité (par eux-mêmes et par l’époque) a inspiré chaque génération de musiciens depuis la sortie d’Exile en 1972,” a déclaré l’écrivain Anthony DeCurtis. “Chaque chanson sur Exile on Main Street ressort grandie de sa relation avec la musique qui vient avant et après. La force irrésistible de l’album a peu de chance de s’amoindrir un jour.”

Exile on Main Street sera disponible en deux formats CD : l’édition originale de 18 titres ; une édition deluxe incluant 10 titres en bonus ; et un coffret super deluxe incluant également un vinyle, un documentaire DVD de 30 minutes avec des extraits de Cocksucker Blues, Ladies and Gentlemen…the Rolling Stones et Stones in Exile, et un livret collector de 50 pages contenant des photos de l’époque d’Exile. Les dix titres inédits ont été produits par Jimmy Miller, The Glimmer Twins et Don Wa s.
source : rtl2.fr

UN JOUR UNE DATE



Le 29 mai 1985

Ce mercredi soir, plus de 60 000 personnes doivent assister à la finale dans l'enceinte du stade du Heysel. Les conditions de sécurité et de confort sont inexistantes, et en raison de nombreuses failles dans le système de contrôle, plusieurs milliers de fans sans billets ont transformé l'enceinte en boîte de sardine.

La tribune des fans des Reds est séparée du fameux Bloc Z par un no man's land d'une quinzaine de mètres. Vers 19h10, plus d'une heure avant le début programmé de la rencontre, la tension entre supporters des deux clubs monte d'un cran, se traduisant d'abord par des insultes et des jets d'objets divers. Des fans de Liverpool chargent en direction des gradins du bloc Z, qui devaient être occupés par des Belges neutres mais où se trouvent de nombreux tifosi italiens. Quelques gendarmes postés dans un couloir de séparation entre les deux groupes sont rapidement débordés. L'essentiel des forces de l'ordre belges se trouve alors à l'extérieur du stade, mais les incidents furent insignifiants en ville.


Vers 19h20, une centaine d'Anglais envahissent la tribune des Italiens. C'est une prise de tribune, typique de la culture hooligan. Sous la poussée, les Italo-Belges qui n'ont pas l'habitude de ces pratiques réservées jusque-là aux îles britanniques reculent et se replient vers l'autre extrémité de la tribune, causant une bousculade. En bas des gradins, des portes donnant accès à la pelouse sont fermées. Les forces de police présentes sur la pelouse repoussent même des spectateurs qui tentent de fuir par la pelouse. Le piège est en place. Les grilles de séparation et un muret s'effondrent. Des dizaines de personnes sont piétinées et le bilan est lourd : 39 morts au total dont 34 Italiens, 2 Belges, 2 Français et un Irlandais.


Les tifosi de la Juve, Fighters en tête, qui suivent les évènements depuis la tribune opposée, tentent alors d'envahir le terrain afin d'aller en découdre avec les fans anglais.Ces Ultras avaient apposé une bâche géante le long des grillages « Reds = Animals ». La police belge intervient et évite de peu l'affrontement direct. Un fan italien exhibe même un pistolet et le pointe en direction des policiers belges. Les télévisions de l'Europe entière diffusent ces images en direct. Elles ont un impact considérable, même si les décryptages qui en sont faits sont souvent erronés. La Télévision Suisse Romande avait une équipe de tournage au cœur de l'action. [3]

Vers 21h30, les capitaines des deux formations lancent un appel au calme. Quelques minutes plus tard, les deux équipes entrent sur le terrain. Selon l'UEFA, un report du match aurait risqué de raviver la violence. La Juventus l'emportera sur le score d'un but à zéro, marqué par Michel Platini sur penalty accordé pour une faute commise sur Zbigniew Boniek quelques cinq mètres au-dehors de la surface de réparation, ce qui donna la sensation que le match suivait une espèce de "scénario" pour éviter la prolongation.


Depuis le stade du Heysel a été rénové et rebaptisé stade Roi-Baudouin. Michel Platini a toujours refusé d'y revenir.

La justice belge a condamné lourdement les autorités responsables pour avoir autorisé la tenue d'un match dans une enceinte vétuste. L'UEFA a mis dans la foulée en place toute une batterie de normes strictes avec obligation des places assises et a interdit pendant 6 ans tous les clubs anglais de participation en Coupes d'Europe (la durée sera finalement prolongée à 5 ans après de nouveaux incidents impliquants des supporters anglais lors de l'Euro 88 en Allemagne). Liverpool a été interdit de Coupe d'Europe pendant 10 ans, peine finalement réduite à 7 ans. Il faudra toutefois attendre la tragédie de Hillsborough en 1989 pour voir la mise en place en Angleterre d'une politique cohérente au niveau de la sécurité et du confort des spectateurs. En France, c'est le drame de Furiani (1992) qui a poussé la Ligue à rendre les places assises obligatoires.

source : wikipédia

jeudi 27 mai 2010

BONJOVI POUR LES NULS

Après la tournée qui a suivi et qui s'est terminée en août 2003, Bon Jovi s'est embarqué dans un projet ambitieux. Censé au départ produire un album acoustique, le groupe a fini par réécrire, réenregistrer et réinventer douze de leurs plus grands succès pour les montrer sous un jour nouveau.

Le résultat est mitigé, ce n'est pas un album majeur du groupe, c'est + une pause musicale mais rien que pour les versions acoustiques de "every day" et "its my life", cet album mérite une place dans sa cdthèque, c'est en quelques sorte un album de récré ou recréation pour le groupe, il aurait été plus facile de sortir un nouveau best of studio, bonjovi a préféré prendre un risque.

This Left Feels Right est sorti en novembre 2003, le titre fait référence au changement de direction pris par le groupe dans l'enregistrement de ces chansons. L'album devait contenir deux nouvelles chansons, "Thief Of Hearts" et "Last Man Standing", mais la maison de disques s'y opposa.

L'année suivante, le groupe a sorti un box set intitulé 100,000,000 Bon Jovi Fans Can't Be Wrong, dont le titre est un hommage à l'album d'Elvis Presley 50,000,000 Elvis Fans Can't Be Wrong. La boite comprenait quatre CDs sur lesquels se trouvaient 38 titres inédits et 12 morceaux rares, ainsi qu'un DVD.

Cette sortie commémorait les 100 millions d'albums vendus et le vingtième anniversaire de la sortie du premier disque du groupe, en 1984. On ne compte malgré tout que trois chansons des années 1980, ce qui fait enrager nombre de fans...

Néanmoins, ce coffret renferme de nombreuses perles rares & inédites même pour les fans de la 1ère heure comme moi. En résumé, ce coffret comblera tout le monde et je peux vous dire qu'il restent encore pas mal d'inédits dans les placards, je sais de quoi je parle.

Ce coffret renferme également une version au piano de "If I Can't Have Your Love", chanson composée par Richie Sambora pour "Stranger In This Town" et connue en version électrique sur le bootleg "Makin' Magic".

mercredi 26 mai 2010

JOHNNY WALKER ?


L'alcool a aggravé les problèmes de santé de Johnny,

selon L'Express

Johnny Hallyday a été placé en coma artificiel lors de son hospitalisation à Los Angeles en décembre à cause de difficultés respiratoires et d'une dépendance à l'alcool, révèle mercredi L'Express qui a eu accès au dossier médical du chanteur à la clinique Cedars-Sinaï.

Au cours de son hospitalisation, son état s'est altéré, le patient a éprouvé des difficultés respiratoires qui ont nécessité une intubation et une sédation justifiée par des signes évidents de sevrage alcoolique et de délirium tremens", peut-on lire dans le compte rendu d'un des praticiens, cité par l'hebdomadaire.

Contacté, le service de presse du chanteur s'est refusé mercredi à tout commentaire.

Le bilan de santé de la star révèle une dizaine de pathologies dont certains liées à un long passé de tabagisme et à une "consommation excessive d'alcool". Une quantité "incroyable" absorbée par jour, selon un cardiologue, dont le nom n'a pas été précisé, cité par l'Express.

RAPPEL DES FAITS

Johnny Hallyday avait été hospitalisé pendant 16 jours fin décembre à Cedars-Sinaï pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale le 26 novembre à Paris.

Le chanteur a été "placé en coma artificiel (...) pour une raison de confort, pour l'empêcher de souffrir et pouvoir lui administrer son traitement", avait alors annoncé son service de presse.

Le chanteur est rentré en France dimanche pour y subir des examens médicaux à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), dans le cadre d'une expertise judiciaire qui doit déterminer les circonstances exactes de ses problèmes de santé post-opératoires de l'hiver.

L'entourage du chanteur avait mis en cause le Dr Stéphane Delajoux, qui avait mené l'opération de la hernie discale.

Fin décembre, la justice a chargé deux médecins, un infectiologue et un neurochirurgien, de mener une expertise pour définir d'éventuelles responsabilités dans l'état de santé du chanteur.

source : l'express.com

SONY L'A FAIT


Sony, a annoncé mercredi avoir développé un prototype d'écran vidéo souple en couleurs, qui se roule autour d'un petit cylindre et peut se transporter dans une poche comme un simple stylo.

Il s'agit d'un écran d'une dizaine de centimètres de diagonale, composé d'un substrat souple ultra-fin sur lequel sont répandues de minces couches de matériaux organiques semi-conducteurs et électroluminescents. Cet écran peut afficher des images animées en 16,7 millions de nuances colorées et peut être roulé car il ne comporte plus de circuit électronique rigide à la périphérie, selon Sony.

"Même après plus de 1 000 cycles d'enroulement et étirement, nous n'avons pas constaté de nette dégradation dans l'affichage", a assuré le groupe. "Nous pensons que ces résultats entraîneront la création d'appareils électroniques mobiles fins, légers et robustes", a-t-il souligné.

Sony n'est pas la seule firme nippone à travailler sur le développement d'écrans souples qui puissent se manier comme un journal. L'organisme public des nouvelles énergies et techniques industrielles conduit aussi un vaste programme pluriannuel de recherche, avec plusieurs entreprises privées nippones, pour créer un dispositif qui permette de fabriquer des écrans souples à la chaîne de la même façon que l'on imprime des journaux.

C'est ce type de procédé à haut rendement que Sony entend également mettre en œuvre. Son prototype d'écran sera présenté jeudi lors d'un colloque en marge du Salon "Society for Information Display" à Seattle, aux Etats-Unis.


SOURCE / le monde.fr
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/05/26/sony-met-au-point-un-ecran-souple-qui-s-enroule_1363217_651865.html

FACE DE LIVRE


Après la gloire, les déboires. Alors que les signes de méfiance des internautes se multiplient partout sur la Toile, c’est au tour du gouvernement de s’en prendre à Facebook. Interrogée par Canal + hier sur la protection des données des 15 millions de Français présents sur réseau social, Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pas hésité à fustiger la politique de confidentialité du géant américain, qui permet notamment d’utiliser les données de ses membres à des fins publicitaires.


« Il faut avoir, par défaut, des profils d’utilisateurs qui soient extrêmement protecteurs du point de vue de la vie privée », a estimé la secrétaire d’Etat à l’Economie numérique.

Cet assaut intervient au lendemain de la publication d’une lettre du fondateur de Facebook dans le prestigieux « Washington Post ». Jusque-là très discret, le jeune prodige de 26 ans y fait son mea culpa, promettant de donner un moyen facile de « désactiver les services tiers », comme la transmission des données personnelles à des entreprises. « Parfois, nous allons trop vite », a reconnu Mark Zuckerberg en guise d’excuses. Insuffisant pour NKM : « Cela ne suffit pas de donner aux internautes de nouveaux outils pour protéger leurs propres données personnelles », a-t-elle insisté, adoptant une position similaire à celle de l’Union européenne, qui réclamait mi-mai « un profil protecteur des utilisateurs par défaut ».

Rien de neuf sous le soleil ? Si, car les membres du réseau social commencent eux aussi à perdre patience. Preuve de la grogne, deux Canadiens appellent les 400 millions de membres à claquer la porte du site le 31 mai, à l’occasion du Quit Facebook Day (la Journée pour quitter Facebook). Sur Google.fr, la requête « supprimer son compte Facebook » a augmenté de 30 % au cours des deux derniers mois. « On a l’impression que les utilisateurs se réveillent, et découvrent enfin les dangers du site, s’étonne Alex Türk, président de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Ils ont fini par comprendre qu’ils sont considérés non pas comme de simples membres, mais comme des clients qui doivent rapporter de l’argent, via la pub. »

La parade ne sera pas facile à mettre en oeuvre : installé aux Etats-Unis un pays peu regardant sur la question Facebook n’a pas besoin de se conformer aux lois françaises en matière de protection des données. Seule solution : une charte de bonne conduite. « Elle est en cours d’élaboration, explique-t-on dans l’entourage de la secrétaire d’Etat. Nous voulons que les réseaux sociaux et les éditeurs de blogs s’engagent sur la confidentialité des données de leurs membres, l’utilisation qui peut en être faite et le droit à l’oubli. » Les représentants de Facebook en France feront-ils partie des signataires ? « Nous sommes en pourparlers, même si on ne peut présager de rien. »

source : le Parisien.fr

mardi 25 mai 2010

SCORPIONS, la dernière tournée ?


L'ultime tournée de Scorpions a commencé fin mai, j'ai été surpris et déçu d'entendre la semaine dernère sur Europe 1 que Scorpions était considéré comme un groupe de rock Fm, "sous division de ce qui se fait de pire dans le hard rock" (Guy Carlier).

pour tout savoir voici le lien : (cliquer ou copier/coller)

Europe 1 : Guy Carlier, M.O. Fogiel, les Inrocks contre Scorpions…




En résumé, "on ne peut pas aimer AC/DC et Scorpions, et le hard rock fm c'est de la merde"

J'aime AC/DC, les ROLLING STONES et surtout BONJOVI.

En France, c'est plus facile de dire "je suis un fan de U2" que "je suis un fan de Bonjovi"

BONJOVI a l'étiquette "hard Fm des années 80" qui lui colle à la peau depuis 1988, et à l'inverse de Scorpions, jamais un titre ne passe en radio.

Je ne suis pas fan de Scorpions, mais je respecte ce groupe et les fans.

Scorpions est un groupe de hard rock allemand fondé en 1965 à Hanovre, en Allemagne. Leur premier album a vu le jour en 1972.

Le groupe a connu un prestige planétaire - surtout à partir des années 1980 - en raison de titres hard rock tels que No One Like You en 1982 ou Rock You Like a Hurricane en 1984 et de ballades à l'instar de Still Loving You la même année ou Wind of Change et Send Me an Angel en 1990.

Le déclin médiatique venu à partir des années 1990, les protagonistes se sont tournés vers de nouvelles expériences, avec notamment Moment of Glory (avec l'Orchestre philharmonique de Berlin) et Acoustica (album live acoustique) mais reviennent à leurs recettes traditionnelles en 2004 avec un Unbreakable salué par de nombreux fans et suivi en 2007 de l'album Humanity - Hour 1.


À ce jour ils ont vendu plus de 100 millions d'albums à travers le monde. Le 23 janvier 2010 le groupe annonce sur son site officiel, qu'après leur tournée mondiale accompagnant la sortie du nouvel album, ils mettront un terme à leur carrière.



C’est en 1982 que le groupe explose sur la scène hard rock mondiale grâce à ce nouvel album, nommé Blackout, qui se hisse au sommet des classements de ventes de disques et est considéré autant par les critiques que par les fans comme le meilleur album hard rock du groupe.

Avec ce succès, Scorpions devient alors un des plus grands groupes de hard rock et engage à travers le monde la première de ses gigantesques tournées au cours de laquelle ils participent au US festival de 1983 en Californie

Après le succès de Blackout et de sa tournée, Scorpions qui est désormais considéré comme un grand groupe de hard rock, est attendu au tournant : le groupe va-t-il confirmer son succès? Scorpions, conscient des attentes du public, va s'atteler pendant deux ans (1983-1984) à la préparation d'un album qui pourrait non seulement égaler mais aussi surpasser Blackout.

C'est donc en 1984 que sort ce successeur de Blackout qui va faire connaître le groupe, déjà très populaire dans le monde du rock : Love at First Sting.

Mais le résultat est à la hauteur et Love at First Sting obtient un immense succès international dès sa sortie et grimpe encore plus que Blackout dans les charts (il se vend à plus de deux millions d'exemplaires aux États-Unis en moins d'un an). L'album est alors considéré comme le plus abouti du groupe, même s'il est dans une veine moins purement hard rock que Blackout ou Animal Magnetism. Il contient bien sûr des titres plutôt hard rock comme le hit Rock You Like a Hurricane une des chansons de hard les plus connues des années 1980 ou encore Big City Nights, mais il dévoile également la chanson Still Loving You - le single se vend à plus de 1,7 millions d'exemplaires ce qui en fait la chanson la plus vendue de l'année 1984. Le groupe reste donc face à un dilemme qui va le mener indirectement à son déclin : faire du heavy-metal pur et dur comme au commencement ou continuer de faire des ballades à succès commercial.

vendredi 21 mai 2010

ADIOS DIO


Son nom ne dira peut-être pas grand-chose au «grand public». Ronnie James Dio, considéré comme l'une des plus belles voix du rock, s'est éteint le week-end dernier à Los-Angeles, à l'âge de 67 ans, victime d'un cancer.
Le chanteur du dessin animé «Butterfly Ball» (avec sa célèbre grenouille qui chante) était également connu pour avoir fait partie de deux des institutions du hard-rock, Rainbow, et Black Sabbath, qu'il contribua fortement à relancer au début des années 80.

mercredi 12 mai 2010

COLUCHE & SABATIER


Le Jeu de la vérité était une émission des années 1980 présentée par Patrick Sabatier. Il s'agissait, pour un invité médiatique du moment, tel que Coluche, Serge Gainsbourg, Chantal Goya, Annie Girardot, Alain Delon ou Michel Sardou, de venir répondre à des questions en direct posées par le public de la salle ou par téléphone.

Coluche a fait deux fois le jeu de la vérité, dont une fois le 15 mai 1985.

Il avait dit quelques jour plus tard au micro de Michel Drucker sur Europe 1 au sujet de Sabatier

« si on met Sabatier dessous moi, et qu’entre les deux on met une cuvette, on a l’impression que je venais de le chier » (europe 1 : 21 mai 1985)

il avait dit aussi

« Pour passer pour plus con que Sabatier, faut se lever de bonheur » (europe 1 : 21 mai 1985)



mardi 11 mai 2010

BOB MARLEY, 11 MAI 1981


Robert Nesta Marley, dit Bob Marley, né le 6 février 1945 en Jamaïque, décédé le 11 mai 1981 à Miami (Floride), aux États-Unis, était un chanteur et un auteur-compositeur-interprète de reggae jamaïcain.

Bob Marley a rencontré de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Bob Marley a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde (il est le plus gros vendeur de disques reggae de l'histoire)

FLASHBACK
1973-1981
En 1973, Bob Marley rencontre Eric Clapton en Jamaïque et celui-ci reprend l'année suivante, I Shot the Sheriff, qui sera gage de succès et contribuera à la vague du reggae en Occident.
Le 3 décembre 1976 à Kingston, peu avant le grand concert en plein air Smile Jamaica, Bob Marley échappe à une fusillade et part en exil en janvier 1977. Il fait escale à Nassau, puis se réfugie à Londres. Il y enregistre les albums à succès Exodus et Kaya ainsi que le single Punky Reggae Party avec Lee Scratch Perry, qui scelle un pacte rebelle avec le mouvement punk anglais en plein essor. Les titres Jamming, Waiting in Vain notamment sont des tubes mondiaux. Sa relation avec la Jamaïquaine Cindy Breakspeare, Miss Monde 1976, contribue à le projeter à la une des médias.
En mai 1977, une blessure au gros orteil faite en jouant au football se rouvre lors d'un match amical à l'hôtel Hilton de Paris. Le médecin lui suggère des analyses. Le diagnostic est réalisé à Londres : Bob Marley souffre d'un mélanome malin (maladie de la peau qui ne représente que 4% des cancers mais qui de tous, est la plus dangereuses), sans doute dû à une trop longue exposition au soleil. On lui prescrit une amputation urgente de l'orteil, mais un mélange de superstition de son entourage (la religion Rastafari interdit toute amputation) et de pression en pleine tournée européenne où il rencontre enfin son public contribuent à retarder l'opération.
En avril 1978, Bob Marley & the Wailers font un retour triomphal en Jamaïque. Lors du One Love Peace Concert, Bob parvient à réunir sur scène les deux ennemis politiques qui se disputent le pouvoir, Edward Seaga (JLP) et le Premier Ministre Michael Manley (PNP). C'est le sommet de sa carrière. Sans arrêt en tournée, Bob Marley & The Wailers enregistrent l'album en public Babylon by Bus au Pavillon de Paris de la porte de Pantin en 1978. Bob fait alors construire son studio, Tuff Gong, où il enregistre l'album Survival. Les succès se multiplient. Ils vont jouer jusqu'en Nouvelle-Zélande, où ils sont accueillis chaleureusement par les Māori.
En 1980, après une perte de connaissance lors d'un jogging à Central Park à New York, Bob Marley passe un examen aux rayons X où l'on voit cinq tumeurs, trois au cerveau, une aux poumons et une à l'estomac.

Il ne dit rien à son entourage et continue ses concerts dont celui à Le Bourget en Seine Saint-Denis, en France le 3 juillet 1980 qui rassembla plus de 50 000 personnes dans les rues, il joue un dernier concert enregistré à Pittsburgh, le 23 septembre. Bob Marley part ensuite pour une clinique de Bavière où il suit un traitement original avec un médecin allemand, le docteur Josef Issels qui prolonge sa vie au prix de dures souffrances. Le cancer se généralise.
À la fin de sa vie, Bob Marley se convertit à l'Église orthodoxe éthiopienne, il souhaitait finir ses jours en Jamaïque mais décède à Miami le 11 mai 1981, trop faible pour faire le voyage en avion jusqu'à Kingston.



source : wikipédia

lundi 10 mai 2010

LA BRIGADE DES FEUILLES

Vendredi soir à la Hune (Saint Benoit), les chevaliers du Fiel ont joué "la brigade des feuilles" à guichet fermé.

Inutile de vous dire que ce spectacle est culte du début à la fin. Les répliques font mouches, tout le monde en prend pour son grade, les employés muncipaux, les syndicats, les syndiqués, tout est exagéré mais tellement vrai. A voir absolument (disponible en dvd)

vendredi 7 mai 2010

BONJOVI AU ZENITH


C'était il ya 17 ans jour pour jour, la première fois que je les voyais en vrai... en live. La bonjovimania m'est tombée dessus l'été 1987, en écoutant "Livin on a prayer", ma correspondante américaine ne me parlait que de ce groupe depuis des mois et des mois.

C'est en 1988, durant un voyage en Angleterre que j'ai acheté l'album "Slippery when wet" en K7 audio. et c'est là que tout à commencé.... Fin 1988, le groupe passe au Zenith pour la tournée "New Jersey". impossible d'y aller, j'étais trop jeune.


1993, L'album "Keep the faith" était sorti depuis moins d'un an et cette année, le 7 mai 1993, j'y étais..... J'avais dormi chez un de mes potes (Eric N) qui lui aussi était venu au concert même si il était plus Cure que BONJOIVI. En bref, un des plus grands moments (live) de ma vie.

photo de Jon Bonjovi : William
(4 photos réussies sur 24 lors du concert, à l'époque, le numérique n'existait pas)



photo du ticket de concert : source Bonjovi France
(j'ai toujours mon ticket mais je n'ai pas pris le temps de le scanner)

jeudi 6 mai 2010

RAY WILSON & GENESIS

En 1994, un peu à court d'argent et sur le point de perdre sa maison, Ray Wilson passe un casting et devient le chanteur d'un groupe grunge appelé Stiltskin.

Le groupe sort l'album The Mind's eye et devient numéro un des classements internationaux grâce au tube Inside, qui est choisi pour illustrer un spot publicitaire Levi's.


Alors que le groupe se dissout à cause de plusieurs différends entre les membres, Ray Wilson reçoit un appel de Tony Smith, manager de Genesis qui lui apprend que les deux derniers membres du collectif voudraient le recevoir et faire des essais suite au départ de Phil Collins. Après avoir chanté No son of mine, il est engagé par Mike Rutherford et Tony Banks.


En 1997 sort l'album Calling All Stations de Genesis. Malgré un succès correct en Europe, l'album ne trouve pas son public aux États-Unis à cause d'un marché saturé par le R'n'b et le pop rock. Le groupe ne tentera pas de nouvelle expérience et Ray Wilson sera remercié.


LES ANNEES GENESIS

1977-1997

1977-1986 : départ de Hackett et consécration mondiale


Lorsque Steve Hackett quitte le groupe en 1977, Mike Rutherford se concentre sur les guitares et le groupe devient alors un trio (Collins, Banks, Rutherford), fait reflété par le titre de leur album … And Then There Were Three sorti en 1978. Cet album marque une nouvelle orientation musicale, avec des morceaux courts, bien éloignés de leur épopée progressive avec des morceaux de dix minutes et plus. C'est à ce moment-là qu'apparaissent leurs premiers succès sur les radios américaines, avec entre autres Follow You Follow Me.

L'album Duke leur fournit ensuite deux gros succès avec Turn It On Again et Misunderstanding, devenus disques de platine et la réussite commerciale du groupe se confirme ainsi d'album en album tout au long des années 1980, alimentée par le propre succès de Collins en tant qu'artiste solo jusqu'à son départ du groupe en 1996. Néanmoins le groupe continue de faire, à l'occasion, des chansons plus complexes comme en témoigne l'instrumental Duke's Travel - Duke's End qui clôt l'album.

En 1981 sort l'album Abacab dans lequel le groupe explore de nouvelles voies musicales. C'est le premier album du groupe enregistré dans leur Ferme de Fisher Lane (studio d'enregistrement), à Chiddingfold, Surrey. Le morceau éponyme, Abacab, en est l'illustration avec un usage immodéré de sons synthétiques nouveaux, principalement sur les claviers et les percussions. Rutherford explique, lors du passage du groupe à l'émission de radio américaine In the Studio with Redbeard, à l'occasion de la sortie de l'album, que le nom provient des trois sections distinctes du morceau éponyme, dénommées A, B et C, et de l'ordre dans lequel celles-ci se répétaient à un moment de la composition, formant le mot « abacab »

Deux ans plus tard sort l'album Genesis , qui rencontre un grand succès international. Cet album est jalonné de titres qui, à l'heure actuelle, sont rarement oubliés sur scène ; le célèbre Mama, un des plus grands succès commerciaux et critiques du groupe, et Home By the Sea/Second Home By the Sea, qui renoue avec la tradition des longs morceaux mais interprétés à la « sauce » des années 1980. That's All sera aussi un hit à la sortie de cet album pour son côté décalé.


En 1986 sort Invisible Touch, album au succès commercial phénoménal (plus de 10 millions d'albums vendus à travers le monde) comprenant des hits radio comme Land Of Confusion écrit par Phil Collins, Invisible Touch, Throwing It All Away, mais aussi des morceaux plus progressifs comme Domino en deux parties In the Glow of the Night et The Last Domino ou The Brazilian, un instrumental composé par Tony Banks


1992 : We Can't Dance et le départ de Phil Collins

Un nouvel album de Genesis, We Can't Dance connaît aussi un grand succès international à sa sortie, en 1991. On trouve sur cet album le morceau I Can't Dance qui vise la montée importante de la musique techno, d'où son nom, qui signifie « je ne peux pas danser » en anglais, et les différents mimiques et gestes de Phil Collins durant les concerts. Sur ce disque est aussi présent le hit Jesus He Knows Me critiquant violemment le télévangélisme. Cet album propose aussi des titres plus longs et plus proches du rock progressif des premières années, comme Driving The Last Spike, écrite par Phil Collins (qui signe également No Son Of Mine), morceau traitant des dures conditions des ouvriers qui construisirent les chemins de fer britanniques au début du XXe siècle. Le dernier titre, Fading Lights, est l'œuvre du claviériste, Tony Banks.

Phil Collins décide de quitter Genesis peu de temps après la sortie de We Can't Dance, se jugeant trop pris par sa carrière solo pour gérer en parallèle les productions et concerts avec le groupe. Sa popularité est alors au plus haut, Collins enchaînant de nombreux albums (studio, en concert ou compilations de succès) et écrivant plusieurs titres pour des musiques de films.

1997 : sortie de l'album Calling All Stations

Rutherford et Banks choisissent de continuer l'aventure Genesis et remplacent Phil Collins par Ray Wilson, l'ex-chanteur du groupe Stiltskin. L'album Calling All Stations se vend bien en Europe, mais ne trouve pas son public aux États-Unis, où le hip-hop, le rock alternatif et la pop pour adolescents (teen pop) ont supplanté le rock classique dans les ventes.

Genesis se sépare après cet album, mais les différents membres (incluant Phillips et Hackett, mais sans Gabriel) se retrouvent de temps en temps. Tony Banks dit que Genesis se « repose » et Collins exprime l'espoir que les membres du groupe originel, incluant Peter Gabriel, jouent de nouveau ensemble.

mercredi 5 mai 2010

JON BONJOVI VS CHRISTOPHE LAMBERT

Quel est le point commun entre JON BONJOVI et CHRISTOPHE LAMBERT ?

Christophe LAMBERT a joué dans un groupe de rock ?

(pas faux, cf: le film parole et musique)



Christophe LAMBERT a tourné dans des nanars, JON BON JOVI aussi ?

pas faux.


VAMPIRE 2 avec JON BON JOVI


Ne cherchez pas pendant des heures, Christophe LAMBERT a épousé l'ex petite amie de JON BONJOVI en 1988.

Diane Lane fréquenta la star de rock Jon Bon Jovi dans les années 80 et elle se maria avec l'acteur Christophe Lambert en 1988 avant de divorcer en 1994. Elle eut de ce mariage une fille du nom de Eleanor Jasmine Lambert, née le 5 septembre 1993.

Avec Jon Bon Jovi (1985-86)

Diane Lane

Diane Lane commença sa carrière artistique professionnelle à l'âge de 6 ans au théâtre expérimental La Mama Experimental Theatre à New York, où elle participa aux productions Medea et The Cherry Orchard. À 13 ans, elle joua dans son premier film avec l'acteur Laurence Olivier dans A Little Romance. À 14 ans, elle fit la couverture du magazine Time

Elle réussit la transition entre sa carrière enfantine et sa carrière d'adulte. Elle participa ainsi aux films plébiscités The Outsiders et Rumble Fish. Les deux films suivants qui auraient pu la catapulter au statut de star ne percèrent pas au box-office (Streets of Fire et Cotton Club (film)).

Ce n'est qu'en 1989 qu'elle fut acclamée dans la série de télévision Lonesome Dove. Elle fut mise en nomination en 1999 pour son rôle dans A Walk on the Moon où elle joua avec Viggo Mortensen

En 2002, Diane Lane fut mise en nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice pour sa performance dans le film Infidèle et elle fut honorée pour ce film par la société nationale des critiques de films. Elle participa ensuite au film Under the Tuscan Sun (2003), basé sur le livre de Frances Mayes

Diane Lane se remaria avec l'acteur Josh Brolin le 14 août 2004.

(Josh Brolin a joué dans "LES GOONIES")

Avec Christophe LAMBERT en 1988

mardi 4 mai 2010

BONJOVI POUR LES NULS



Fin 2002, Bounce, L'album qui a suivi Crush, est sorti. Bien qu'il n'ait pas connu le autant de succès que son prédécesseur, l'album beaucoup plus hard rock (et metal) a produit plusieurs singles qui ont bien fonctionné comme : "Everyday" extrait de la BOF de "la mémoire dans la peau".


Orienté guitare, ce disque a subi l'influence du 11 septembre 2001 sur trois titres, tandis qu'il propose de nouveaux espaces sonores avec "The Distance" et "Joey".



* Jon Bon Jovi et Richie Sambora se sont remis à la composition dès août 2001, mais les attentats du 11 septembre ont affecté le style de certaines chansons à venir. Plusieurs évoquent directement le sujet (Undivided, Everyday, Another Reason To Believe) tandis que Bounce, qui était à l'origine totalement voué à être un hymne sportif, peut se lire également dans le sens de ce qui s'est passé à New York. Le titre est néanmoins dédicacé à Bill Belichick, entraineur des New Englands Patriots, une équipe de football américain de la NFL. Certaines chansons, écrites peu après les attentats et jugées trop amères par le groupe, restent dans leurs tiroirs, comme Cryin' qui devait être jouée lors d'une soirée de charité à la télé américaine en soutien aux familles des disparus, America : A Tribute To Heroes. Jon Bon Jovi préféra interpréter une version acoustique de Livin' On A Prayer avec deux musiciens additionnels aux percussions et au violon.

* Un titre fut mis à disposition gratuitement sur le site du groupe afin de lever des fonds pour la Croix-Rouge américaine. Cette chanson, America The Beautiful, pouvait être téléchargée légalement mais l'on pouvait faire un don directement sur le site. La musique est de Samuel A. Ward et les paroles de Katharine Lee Bates. Cet hymne patriotique est encore de nos jours un standard de la culture américaine.

* L'album est "presque intégralement un album de Jon & Richie" souligna Jon Bon Jovi. Les guitares sont prédominantes et le disque a été une tentative de revenir aux racines du groupe. Le succès a été présent (deuxième du Billboard). Les ventes estimées font état de 4 millions d'exemplaires écoulés.

* Plusieurs singles furent édités (Everyday, Misunderstood, All About Lovin' You)



lundi 3 mai 2010

TOUT LE MONDE CONNAIT NOAM ?


Noam KANIEL a été compositeur et chanteur de divers génériques de dessins-animés comme Spider-Man ou Goldorak (petite précision : Noam a chanté le premier générique de Goldorak



Il commence à chanter dès l'âge de huit ans avant d'être repéré en 1972 par Mike Brant et puis par le producteur Haim Saban en Israël. Il s'inscrit dans la veine des enfants chanteurs en vogue dans les années 1970 après le succès des Poppys depuis 1970 et Roméo depuis 1973. Concurrent direct de ce dernier, il enregistre plusieurs 45 tours entre 1974 et 1977 avec des succès Dessine-moi le bonheur, Difficile de choisir (1974), Viens maman on va danser (1975), Lollipop (1976).

Noam enregistre en 1978 le générique de Goldorak qui le médiatisera fortement par la même occasion. Son interprétation lui apportera la célébrité (plus de 4 millions d'exemplaires vendus). Il parvient ainsi à convaincre le public avec sa voix de jeune adulte.

Noam chantera par la suite ses propres chansons et quelques autres génériques de dessins animés, parmi lesquels Les Entrechats ou Les Quatre Fantastiques. Mais il préfère abandonner la chanson et part travailler aux États-Unis en tant qu'ingénieur du son.

Après une absence de plus de 10 ans, aujourd'hui, il tente de revenir dans le domaine de la musique en tant que compositeur (composition, chœur) pour des artistes du repertoire populaire comme Hélène Ségara, Patrick Fiori, Julie Zenatti, Lââm ou encore Lorie pour qui il assurera les choeurs de ses 3 premiers albums.
Toute une époque !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...