Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 19 février 2010

BON SCOTT, 30 ans déjà


Il y a 30 ans, BON SCOTT perdait la vie après une soirée bien arrosée.
AC/DC était à son zenith (highway to hell), c'était quelques mois avant la sortie de Back in Black
Voici un résumé de la première carrière musicale de Bon, moins connue que la saga AC/DC.

Ronald Belford Scott (Bon Scott) est né le 09 juillet 1946 à Roods, Kirriemuir en Ecosse, de Isabelle Cunningham Mitchell et Charles Scott (Isa and Chick).
La famille Scott migra vers Melbourne, Australie en 1952. Ils ont changé pour Harvest Road, dans le nord de Fremantle en 1956. Bon suivi ses cours dans une école primaire au nord de Fremantle et ensuite au lycée John Curtin Senior High School jusqu'à 1961.
S
on premier travail fût ouvrier agricole avant de travailler sur un bateau de pêche. Ensuite, chez Avery Scales, dans une usine de pesage comme apprenti mécanicien.

C'est alors qu'il découvrit le Rock'n'Roll !!!

1956 - Bon joint rejoint le Caledonian Scots Pipe Band avec son père Chick Scott. Bon joue de la caisse claire.
1962 - Bon apparaît à la cérémonie inaugurale des Empire Games de Perth à Perry Lakes. Bon est Champion de Caisse claire novice et ensuite fût champion pendant cinq ans.
1965 - A quitté le collège à 16 ans et a travaillé un temps comme facteur, bien que sa passion pour le rock and roll, l'alcool l'a écarté tôt du "bon chemin", et même l'armée lui a déclaré socialement inadaptée. Il était clair qu'il pouvait seulement être dans un groupe de rock. Entre 1965 et une moitié de 1966 Bon a été batteur et chanteur occasionnel dans les Spektors, un groupe qui faisait des versions de chansons connues comme "Yesterday", mais peu de temps après, au milieu de 1966 Bon est passé avec son ami Vince Lovegrove aux Valentines, le groupe dans lequel les deux étaient les chanteurs.
1966 - Bon et Vince Lovegrove (Manager du groupe des années 1980 Divinyls) forment les Valentines. Leur premier grand goût du succès survient quand les Valentines ouvrent pour les Easybeats jouant à Perth au His Majesty’s Theatre le 12 juin 1967. C'est à ce moment là que commencent les rapports professionnels de Bon avec George Young des Easybeats.
George est l'autre moitié de la Jeune équipe de production Alberts : Vanda et Young, responsable de beaucoup de classiques d'AC/DC (aussi connus pour leurs travail avec Flash in the Pan). George est aussi le frère ainé de Malcolm et Angus Young, respectivement, guitariste rythmique et guitariste lead d'AC/DC.
Fin 1967 - Les Valentines changent pour Melbourne et arrivent un vendredi 13 octobre.
1970 - Avant cette date, les Valentines furent le premier groupe arrêté pour possession de drogues. En outre ils admirent avoir pris des substances illicites, pour couvrir leur image de "bons garçons", ils se couvraient les tatouages avec du talc. Peu de temps après, Bon admit que l'idée du groupe lui semblait une bêtise, bien que ça lui servit à améliorer sa facette de chanteur et de faire quelques noces. Parce que comme il a été dit, ils n'étaient pas si "bons garçons" que l'on pouvait le croire. Les Valentines se séparent tandis que Bon se rendit à Sydney pour rejoindre Fraternity qui dans la foulée vont à Adelaide.
Notre protagoniste, en pleine mode hippy prit le large pour Sydney pour entrer dans le groupe Fraternity, avec qui il resta de juillet de 1970 jusqu'à la séparation en 1973. C'était un groupe de blues-rock avec réminiscences de jazz, dans laquelle Bon fut chanteur et même toucha la flûte et l'harmonica. Ils signèrent un contrat avec RCA et ils sortirent deux disques, ce qu'il lui permit de faire une excursion par l'Angleterre et l'Allemagne.
En première partie pendant deux soirs d'un groupe de Newcastle appelé Geordie dans laquelle chantait un type appelé Brian Johnson. La destinée peut-être? Depuis l'un des chanteurs favoris de Bon.
1972 - Le 24 janvier, Bon épouse Irene Thornton, une jeune et belle fille d'Adelaide. Dû au style de vie de Bon, le mariage est destiné à ne pas durer. Il se sépara en 1974 et il divorça en 1978. Il lui dédia la chanson She´s Got Balls.
1973 - Fraternity tentent leur chance à Londres mais ne rencontrent pas le succès. Quand ils retournent en Australie, ils se séparent et un jeune de 16 ans, Jimmy Barnes (Cold Chisel, pour mémoire) entre quand Bon part. Bon reste près de l'industrie de la musique avec un groupe formé avec quelques amis nommé les Mount Lofty Rangers.
C'est par ce groupe que provient le morceau Round and Round and Round. Enregistrées en juillet 1974, n'ont pas été publiées à leur tour et avons dû attendre la décennie des années quatre-vingt-dix pour entendre ces enregistrements.
Bon est mort le 19 février 1980 d'empoisonnement alcoolique aigu ou "mort par mésaventure" comme officiellement enregistré sur son acte de décès. Bon est mort dans une voiture au 67 Overhill Road, Dulwich, Londres en Angleterre pendant une froide et dure nuit d'hiver et d'ivresse. Bon était aussi asthmatique. La combinaison s'est avérée mortelle. C'était sept mois après la sortie de "Highway To Hell"

Bon Scott a été enterré dans le Cimetière Fremantle,et sa dernière demeure est devenu une des icônes culturelles les plus prisées de l'Australie. Plus de 26 ans après la mort de Scott, le National Trust of Australia a décrété sa tombe assez importante pour être inclus dans la liste des monuments historiques.
source : http://www.acdcbackinblack.net

3 commentaires:

  1. Il est la legende du hard-rock sans lui rien n'aurai pu faire grimper la cote de AC/DC mais c'est brian jonhson qui en a profiter apres la mort de Bon scott

    RépondreSupprimer
  2. tu as raison, je ne suis pas un grand spécialiste d'AC/DC (pas comme bonjovi en tous les cas), mais dans les années 80, j'ai jamais vraiment trouvé le groupe au top. Le come back s'est fait 10 ans apres la mort de BON SCOTT, sur la tournée 90 et le fameux live à DONINGTON. Ensuite, ballbreaker, Stiff upper lip (tournée que j'ai vu à BERCY en 2000) et aujourd'hui BLACK ICE...

    En résumé, peu d'albums en 20 ans pour ce grand groupe mais bon, ils sont rentré dans la légende ... grace à BON SCOTT et surtout leur album BACK IN BLACK.

    RépondreSupprimer
  3. il faudrait peut-être vous réveiller, il existe à ma connaissance, un peut plus de 30 albums en impression européenne. il faut sortir un peut les week end. sans oublier les impressions us et australienne que l'on commence a trouver quand on sait ou s'adressé. bon courage a tous.
    et le meilleur des repos pour bon. forever...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...