Toutes les vidéos et images incluses sur ce blogs sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs. Elles peuvent être retirées du blog à tout moment par simple demande d'un ayant-droit. Tous les articles dont la source est mentionnée peuvent aussi être retirés par simple demande de l’auteur.

vendredi 26 juin 2009

MICHAEL JACKSON


Michael Jackson est incontestablement le plus grand artiste du 20e siècle. La carrière de cet artiste exceptionnel a été couronnée de succès. Son album Thriller est le plus vendu de tous les temps avec 104 millions de copies. L’artiste a vendu plus de 750 millions de disques dans le monde.

Michael Jackson est mort jeudi à l’âge de 50 ans dans un hôpital de Los Angeles où il avait été transporté en urgence pour un arrêt cardiaque, nouvelle qui a provoqué une onde de choc à l’échelle de la célébrité planétaire du «roi de la pop».

«M. Jackson a été transporté à l’hôpital (…) il était inconscient lorsqu’il a été admis et son décès a été constaté à 14H26 (21H26 GMT) cet après-midi», a déclaré à CNN un porte-parole de l’institut médico-légal du comté de Los Angeles, le lieutenant Fred Corral.

Selon le Los Angeles Times et le site internet spécialisé dans les célébrités TMZ.com, qui a le premier donné la nouvelle, Jackson a été victime d’un arrêt cardiaque à son domicile de Holmby Hills, un quartier opulent du nord-ouest de Los Angeles où il louait un manoir depuis janvier. Le «roi de la pop» a été transporté en ambulance à l’hôpital Ronald-Reagan de l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), à quelques kilomètres de là.

Le lieutenant Corral s’est refusé à toute précision sur les causes du décès, expliquant qu’une autopsie serait pratiquée, sans doute dès vendredi, pour les déterminer. Peu avant 19H00, le corps enveloppé dans un linceul blanc a été transporté à la morgue de Los Angeles, transfert filmé en direct par les télévisions locales depuis des hélicoptères.

Un des frères aînés de Michael Jackson, Jermaine, est apparu brièvement devant la presse à l’hôpital. Lisant un communiqué préparé, il a affirmé que les médecins avaient tenté de ranimer son frère pendant une heure, sans succès. Le visage ravagé par le chagrin, il a lui aussi évoqué un «arrêt cardiaque».

De son producteur historique Quincy Jones, «totalement bouleversé», à Madonna, qui «ne peu(t) plus (s)’arrêter de pleurer», le monde du spectacle a rendu un hommage unanime à «l’une des figures les plus influentes et les plus emblématiques de l’industrie de la musique», selon les mots du gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger.

A l’extérieur de l’hôpital, des centaines de journalistes et d’admirateurs se sont rassemblés tout l’après-midi. Même scène à l’autre bout du pays, devant la légendaire salle de concerts Apollo de Harlem à New York, où certains badauds dansaient au rythme des succès de Jackson.

Le décès du «roi de la pop» intervient alors que le chanteur espérait effectuer son grand retour sur scène cet été à Londres avec une série de concerts. Depuis son acquittement en 2005 au terme d’un retentissant procès pour attouchements sexuels sur un adolescent, Jackson avait vécu quasiment retiré du monde, notamment à Bahreïn et Las Vegas.

Fin mai, les organisateurs avaient annoncé que le lancement de la série de concerts avait été repoussé de quelques jours en juillet, assurant toutefois que cela n’avait «rien à voir» avec la santé de la star, qui a fait dans le passé l’objet de spéculations.

Doté d’une voix haut perchée reconnaissable entre toutes, danseur hors du commun, l’artiste était déjà connu alors qu’il n’avait pas dix ans, grâce au groupe familial «Jackson Five», avant de passer progressivement au statut de star planétaire avec des albums comme «Off The Wall» et surtout «Thriller» en 1982.

Ils portaient leurs couronnes à juste titre : Michael Jackson était le Roi de la Pop, Elvis Presley le Roi du Rock ‘n’ Roll. Tous deux auront aussi bien régné sur le paysage de la culture pop que sur les ventes de disques.

Et tous deux disparurent soudainement, à la fleur de l’âge.

Michael Jackson, dont la carrière remplie de succès contribua à vendre plus de 750 millions de disques dans le monde, dont les chorégraphies auront révolutionné aussi bien la dance que la pop, et dont les penchants pour les unes de journaux aidèrent à parfaire son image néanmoins ternie par des accusations d’abus de mineurs, est mort aujourd’hui après avoir été retrouvé inconscient à son domicile de Los Angeles.

Selon son père Joe Jackson, Michael Jackson a été victime d’un arrêt cardiaque dont il n’a pas pu se remettre. Il a été déclaré mort à 14h26.

L’éternel Peter Pan de la musique avait 50 ans. Le Roi de la Pop aura donc vécu tout juste huit ans de plus qu’Elvis Presley, dont il épousa la fille Lisa Marie.

Il n’y a pas vraiment d’hésitation si vous parlez de la personnalité la plus connue et dominante de la musique pop du 20ème siècle» , nous explique Josh Kun, expert de la musique pop et professeur associé à USC, « … Michael Jackson est cette personne.

« Il est devenu le synonyme de ce qu’était et est encore la pop aujourd’hui.»

Né le 29 Août 1958 dans la ville reculée de Gary, en Indiana, Michael Jackson se produisait déjà dans des clubs à l’âge de 5 ans. Son premier engagement, avec ses frères ainés Jackie, Marlon, Tito et Jermaine, rapporta au groupe 8 dollars et, selon un historique des records, beaucoup plus en pourboires.

En 1969, les frères signèrent un contrat avec Motown Records. Leur groupe, les Jackson 5, avec alors un Michael âgé de 11 ans délivrant des performances vocales électrifiantes, gagnèrent leur 1ère place dans les classements en 1970 avec « I Want You Back» . « ABC» , « The Love You Save» et « I’ll Be There» suivirent.

Puis vint Thriller.

Sorti en décembre 1982, Thriller représenta l’apogée de la carrière musicale de Michael Jackson. Bien avant que les albums ne soient téléchargés par les utilisateurs d’iTunes, Thriller compta non moins de sept hits – et il n’y avait que neufs chansons au total. L’album de « Beat It» , « Billie Jean» et d’autres, fit gagner à Michael Jackson le record de sept Grammy Awards et lui fit vendre plus de 104 millions de copies dans le monde.

« On qualifie beaucoup de choses comme étant royales» , nous explique l’expert en culture pop Robert J. Thompson. « Dans ce cas, ce n’était pas une hyperbole. Il s’habillait même comme un roi.»

A l’occasion de la soirée des Grammy en 1983, Michael Jackson, brillant dans une veste de style militaire, se cachant derrière une paire de lunettes et portant son désormais fameux gant, empocha huit récompenses : sept pour Thriller et une pour son travail sur un album pour enfants du film phénomène de cette année, E.T. l’Exta-Terrestre.

Thriller se vendit à plus de 104 millions d’exemplaires dans le monde. Aux Etats-Unis, il lutta pendant des années avec l’album des meilleurs tubes des Eagles pour le titre du best-seller national de tous les temps.

Au début des années 90, Michael Jackson, qui s’était établi comme le champion des chanteurs pour jeunes, subit un sérieux revers de carrière quand il devint le centre d’attention d’une enquête concernant un abus de mineurs. Aucune plainte ne fut déposée à son encontre; Michael Jackson versa la somme de 23 millions de dollars à son jeune accusateur en 1994.

Dans les bacs, Michael Jackson rebondit avec le tube de 1995 « Scream» , en duo avec Janet Jackson, la plus célèbre de ses frères et sœurs.

Mais en 2003, Michael Jackson est rattrapé par ses problèmes. Les autorités du Comté de Santa Barbara, où se situe son ranch Neverland, perquisitionnent la propriété. Un autre cas d’abus de mineurs. Cette fois-ci, une plainte est déposée à son encontre.

Même dans la tourmente, explique Kun, l’étoile de Michael ne fut jamais ternie. « On se souvient encore d’Elvis durant les jours glorieux de sa carrière» , dit-il. « Et avec Michael Jackson, c’est ce que les gens se rappelleront le plus» .

A la fin de l’année 2007, Michael Jackson, approchant de son 50ème anniversaire, et se remémorant le 25ème anniversaire de Thriller, se décrivit lui-même comme reconnaissant pour son parcours.

« Je suis très fier que nous ayons ouvert des portes, que cela a aidé à abattre beaucoup de murs» , confiait Michael Jackson au magazine Ebony. « Voyager autour du monde, faire des tournées, dans des stades, vous voyez l’influence de la musique.» confiait Michael Jackson au magazine Ebony à l’occasion du 25ème anniversaire de la sortie de son album culte Thriller.

Michael Jackson laisse derrière lui ses trois enfants et les nombreux membres de sa famille proche, incluant ses parents Joe et Katherine, ses partenaires et frères des Jackson 5, ainsi que Randy, membre des Jacksons d’après la Motown, et ses sœurs Janet, Rebbie et La Toya.

jeudi 18 juin 2009

FAKE


Fake est un groupe de new wave suédois, créé en 1977. D'abord tourné vers une musique ouvertement rock, le groupe se dirigea peu à peu vers la musique électronique à l'orée des années 1980, et de sa cohorte de groupes à synthétiseurs.

Fake est ainsi notamment l'auteur de deux tubes, d'abord Donna rouge, grand succès en Italie en 1984, puis surtout, un an plus tard, Brick, sorti chez CBS, qui se classa #1 en Italie et au Groënland et #6 en France. Deux ans plus tard, il sortirent un autre single, Arabian toys. Faute de nouveaux succès, le groupe se sépara cependant peu après :


Where will I find you on the other side of the tightrope
Writing about your fear (fear)
as a "Visit with the exiled writers"
You survived all the burning fields of dissidents in the East
And arrived as the beauty
Into the gap with me.

Another brick is falling from the isle of you (another brick ah ah ah)
Another brick is falling down, from the isle of you (another brick ah ah ah)
Another brick is falling from the isle of you (another brick ah ah ah)
Another brick is falling down, from the isle of you

lundi 15 juin 2009

AL CORLEY

Un des tous premiers MAXI 45T que j'ai acheté,
le tube cultissime des 80's ! ça n'a pas pris une ride :=)


Al Corley est un comédien et un chanteur né le 22 mai 1956 à Wichita, Kansas (États-Unis).

Il a notamment joué dans le feuilleton Dynastie, le rôle de Steven Carrington, le premier rôle dans une série télévisée qui incarne un personnage homosexuel. Il a interprété Steven Carrington dans les deux premières saisons de la série, en 1981-1982 avant d'abandonner son rôle au profit de l'acteur Jack Coleman.

Il a aussi enregistré trois albums dans les années 1980, dont l'un d'eux - le premier - se signale par les succès des singles (dans la veine électropop/new wave) Square rooms, numéro 1 en France et au Top 20 dans de nombreux pays d'Europe continentale et en Amérique du Sud en 1984/1985, et Cold dresses, tube classé au Top 5 en France aussi en 1985.

Mais ses singles et albums suivants rencontrèrent beaucoup moins de succès, notons tout de même le titre Face to Face en 1986 qui rentra brièvement dans le Top 50 français et dans le Top 75 allemand.

AL CORLEY AUJOURD'HUI !

jeudi 11 juin 2009

NTM


1993, l'année J'appuie sur la gâchette


2ème album du groupe, "1993... J'appuie sur la gâchette", "composé" principalement par DJ S. Un morceau, Police, entraînera une enquête classée sans suite. En mars, sort le simple "J'appuie sur la gâchette". L'album est une grande réussite musicalement, l'album Authentik avait un côté amateur ou débutant qu'on ne retouve pas dans cet album.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...